Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Pour une politique de la bougie à Genève, en ce jour de Yom haShoah
23/04/2009

On me signale ce texte qui date du 20 avril et qui figure sur un Blog non juif. Il mérite, en effet, l’attention. (Menahem Macina).

23/04/09

Source : Blogue "Les chroniques du Republicoin". 

20 avril 2009

C’était couru d’avance et le président Ahmadinejad peut sourire, fier de lui. L’ONU lui a offert le parfait écrin pour y déposer son très radioactif fragment de Pierre noire.

En ce jour de commémoration de la Shoah, il a pu, comme prévu, nier le droit d’Israël à l’existence dans son foyer national - qualifiant ce pays, entre autres, « de gouvernement raciste » -, mais aussi minimiser et dénaturer les souffrances de l’Holocauste en les qualifiant « d’exagérées » et de « prétexte ».

Il se sera nourri des applaudissements adressés par ses supporters depuis les trois-quarts des bancs, mais aussi du départ des délégations occidentales, qu’il pourra présenter comme une « minorité de pays » au service du « sionisme mondial ».

Toutes choses qui confirment les craintes, ainsi que les nombreuses mises en garde exprimées, et qui justifient surtout la politique de la chaise vide qu’ont préféré adopter d’emblée des pays comme les Etats-Unis, le Canada, l’Allemagne, l’Italie ou l’Australie.

Une politique finalement insatisfaisante.

Car, en attendant le jour où nous oserons monter à la tribune pour leur dire les quatre vérités en face (on peut rêver, non ?), n’aurait-il pas été plus spectaculaire, en ce jour de Yom Hashoah, que chacune des délégations allume, dès le début du discours de ce grand humanislamiste iranien, des petites bougies qui auraient été laissées là, une fois nos diplomates levés ? Une façon de signifier à cette star de l’obscurantisme, dans un langage aussi diplomatique que poétique, que nous ne nous laisserons pas entraîner dans les ténèbres. Et puis cela aurait fait de très jolies photos pour les futurs manuels d’histoire, non ?

Une idée à étudier pour la prochaine conférence ou pour les prochains jours, étant donné que la délégation française a décidé de rester à Genève


© Les chroniques du Republicoin

 


[Article aimablement signalé par Vivisrael.]

 

Mis en ligne le 23 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org