Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Europe

Durban II, une perte de crédibilité pour l’ONU
25/04/2009

25/04/09

Source : Blogue Philosémitisme (22 avril 2009)

"Les pays occidentaux risquent de se lasser de payer pour un cénacle où ils sont régulièrement insultés."

Extrait d’un article de Renaud Girard, repris du site du Figaro

"L’ONU n’avait-elle pas autre chose à faire que d’organiser une nouvelle conférence internationale sur le racisme ? Telle est la question que se posaient lundi à Genève de nombreux diplomates occidentaux à l’issue du discours du président iranien. La première conférence de ce type, tenue à Durban (Afrique du Sud) en 2001, avait déjà échoué, après avoir été transformée en forum anti-israélien, assimilant le sionisme à du racisme.
"Le problème de ces conférences générales à 192 pays est qu’elles peuvent très facilement être prises en otages par une dizaine d’États radicaux. Elles deviennent alors une tribune offerte à tous les dictateurs antioccidentaux de la planète", expliquait lundi l’ambassadeur d’un grand pays européen aux Nations unies.

Il est vrai que le principe même d’une conférence onusienne destinée à promouvoir les droits de l’homme et à "éradiquer le racisme" laisse pantois de nombreux observateurs occidentaux, lorsque l’on accorde sa présidence à la Libye du colonel Kadhafi et ses vice-présidences au régime castriste de Cuba et à l’Iran des mollahs­ (qui vient de condamner une jeune journaliste irano-américaine à huit ans de prison pour un délit fantasmé d’"espionnage").

Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, a raté son pari. Censée unifier le monde sur des valeurs communes, la conférence de Durban II a provoqué le contraire, donnant a posteriori raison aux Occidentaux (Américains, Italiens, Canadiens) qui avaient décidé de ne pas y participer. Principaux contributeurs du budget de l’ONU, les pays occidentaux risquent de se lasser de payer pour un forum où ils sont régulièrement insultés.

Ligne rouge

Les Français et les Anglais avaient décidé de participer à cette conférence (dont le but officiel n’était que de vérifier les mesures pratiques prises par les États membres pour lutter chez eux contre le racisme), après qu’un accord eut été trouvé entre toutes les délégations - y compris celle de l’Iran - sur un document préparatoire. En raison de l’opposition des pays musulmans, les principes de l’égalité entre hommes et femmes et la non-discrimination envers les homosexuels n’avaient pas été mentionnés. Mais, dans leur souci de défendre la liberté d’expression, les Occidentaux avaient obtenu que le blasphème et la diffamation contre les religions ne soient pas assimilés à des formes de racisme."

- Le Grand-Orient de France dénonce l’orientation de la Conférence dite de "Durban II" à Genève
- Pierre Galand le gourou belge de la stigmatisation d’Israël à Durban
- Boycotter ’Durban II’, Ivan Rioufol
- Amnesty International a abandonné les Juifs à la Conférence de Durban
- Le député UMP Claude Goasguen demande le retrait de la France de ’Durban II’
- La France doit refuser de participer à la conférence Durban II, déclare le maire de Paris
- La Licra souhaite que la France boycotte ’Durban II’ comme l’Italie
- L’Italie premier pays de l’UE à se retirer de ‘Durban II’
- German MP calls for Durban II boycott


© Le Figaro

 

Mis en ligne le 25 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org