Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Mise au point du prof. M. Hermans, (Université de Liège), suite à un article le mettant en cause
22/04/2009

Je mets en ligne la lettre qu’adresse à notre site cet universitaire pour corriger ce que ses propos avaient de choquant, dans la version publiée par le journal "Vers l’Avenir". C’est ce texte, dont l’auteur de cette mise au point conteste qu’il reflète ce qu’il a réellement dit, qui avait motivé le caractère mordant de la brève remarque par laquelle j’introduisais sa mise en ligne sur notre site [*]. Dont acte. (Menahem Macina).

[*] Voir "La puissance du lobby juif américain, expliquée aux lecteurs d’un journal belge par un universitaire" (02/11/08).

 


Messieurs,


En faisant une recherche sur le Net, je suis tombé, par hasard, sur votre site où vous reprenez un article publié par le journal belge « Vers l’Avenir », et qui me cite concernant les lobbies aux Etats-Unis et, en particulier, le lobby juif. Je tiens à vous préciser que cet article a fait l’objet d’une mise au point du journal expliquant que mes propos avaient été déformés et que moi-même, j’ai exigé un droit de réponse pour expliquer mon point de vue. Je comprends très bien que vous ayez trouvé cet article choquant. Moi-même, lorsque j’ai vu le résultat de l’interview, j’ai été particulièrement choqué.

Avant cela, j’ai fait évidemment l’objet de critiques et, à ma demande, j’ai rencontré les responsables du « Centre de Coordination des Organisations Juives de Belgique – CCOJB », en particulier, son Président, Monsieur Joël Rubinfeld. Ils ont reconnu que j’avais été piégé et que ma bonne foi n’était pas à mettre en doute.

Je ne suis absolument pas antisémite, ni négationniste, ni favorable aux idées d’Adolf Hitler que vous citez en introduction [1]. J’ai trop de respect pour le peuple juif pour supporter qu’à un seul moment, on ait pu me faire dire des choses contraires à la vérité et à mes convictions personnelles. J’en ai été profondément blessé et gêné à l’égard de tous mes amis de la Communauté juive.

J’ai mis trois mois à corriger ce tragique incident pour la Communauté juive, victime de la barbarie nazie, pour la mémoire de tous ceux qui ont souffert de la Deuxième Guerre mondiale, pour mon Institution universitaire et pour mon honneur. Même si je réfute ces propos, je n’ai pas voulu polémiquer avec la presse et j’ai commencé par présenter mes excuses pour toute personne que j’aurais blessée, puisque ces propos m’étaient attribués. J’ai demandé notamment une interview à Radio Judaïca.

Le malentendu est éteint en Belgique et tout le monde semble satisfait de mes explications et de mes mises au point. J’aimerais que la polémique ne s’étende pas ailleurs à cause d’Internet. C’est pour cette raison que je vous demande de préciser la suite qui a été donnée à cet article et vous propose de contacter Monsieur Joël Rubinsfeld, à qui je joins ce mail en copie, afin de vous assurer de ma sincérité.

D’avance, je vous en remercie.

 

Michel Hermans,

Politologue

Professeur à HEC-Ecole de Gestion de l’Université de Liège

Politiques Internationales et de la Communication

 

----------------------------


Note d’upjf.org

 

[1] Précision : Les propos que je cite en introduction de cet article (que j’ai repris du Blogue Philosémitisme), ne sont pas de Hitler, mais de Rouget de Lisle, et sont extraits de la Marseillaise, l’hymne national français. J’écrivais très exactement : « Il ne manque plus, comme au beau temps des pogromistes, qu’à leur [aux Juifs] appliquer l’horrible menace, que n’aurait pas désavouée un Hitler, adressée par La Marseillaise aux ennemis de la France : «Qu’un sang impur abreuve nos sillons !». Mon allusion à Hitler voulait dire qu’il n’aurait pas désavoué cette phrase de… La Marseillaise, pour peu qu’on l’appliquât aux Juifs. (Menahem Macina).

 

----------------------------


© upjf.org

 

Mis en ligne le 22 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org