Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Europe

Durban II, pourquoi tant de haine ? Deborah Fait
24/04/2009

J’ai déjà mis en ligne un article de cette auteure [*], grâce à l’entregent de sa traductrice. Aujourd’hui, cette dernière m’adresse un autre texte de D. Fait, sur Durban II, cette fois. Comme on le constatera en le lisant, il a été rédigé avant le discours incendiaire d’Ahmadinejad. Cela ne doit pas nous empêcher de le lire, car ce qui suit y aurait certainement figuré, et est excellent. Je me suis permis de mettre en caractères gras, les passages qui m’ont le plus frappé. (Menahem Macina).

[*] Deborah Fait, "Portrait d’Avigdor Lieberman" (05/04/09).

 

Sur le site de Informazione Coretta

 

Article original : " Durban 2: perche’ tanto odio ? ".

 

Traduction française : D. G.

 


Aujourd’hui en Israël, débutent les cérémonies solennelles du souvenir de la Shoah. Ce soir, nous verrons des veilleuses illuminant les fenêtres de toutes les maisons d’Israël, allumées sans interruption jusqu’à demain soir, comme un message que nous nous envoyons les uns aux autres : "Souviens-toi toujours, souviens-toi de ce qui s’est passé !"

Aujourd’hui en Suisse, à Genève, commence la saga de la haine judéophobe, et les Festivités de Durban II seront inaugurées par Mahmoud Ahmadinejad, le Président iranien, le nouvel Hitler du Moyen-Orient.

Il est tristement comique de penser que l’Europe qui menace d’arrêter des généraux israéliens pour avoir fait la guerre au terrorisme palestinien, l’Europe qui a essayé de faire comparaître Ariel Sharon devant le Tribunal Pénal International, cette même Europe accueille aujourd’hui, avec tous les honneurs, un homme qui parle de détruire un pays membre de l’ONU et qui nie la Shoah.

Cet homme, ce criminel qui fait pendre des femmes et des homosexuels dans son pays, qui voudrait tuer chaque Juif dans le monde, cet homme ouvrira la session de la seconde Conférence contre le Racisme et l’Islamophobie mais en faveur de la promotion de l’antisémitisme.

Cet homme, ce criminel, a été reçu par le Président suisse en personne.

Que dire ? Félicitations aux Nations unies qui deviennent désormais une organisation islamo-fasciste.

Félicitations à la Suisse, que déjà je ne portais pas dans mon cœur depuis que j’ai appris que, durant la Shoah, elle acceptait seulement les Juifs qui pouvaient payer leur sauvetage, les autres pouvant finir dans les camps de la mort.

D’autres Etats ont pourtant sauvé l’honneur, ceux qui sont restés en dehors de ce festival de la haine : l’Italie, la Hollande, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada, les Etats-Unis, et naturellement Israël.

Nous espérons que d’autres Etats se joindront à eux, ou quitteront la conférence quand le démon iranien fera son apparition.

L’Angleterre et la France participeront, en ayant pourtant le record de figurer parmi les pays les plus antisémites d’Europe. Réjouissons-nous du fait qu’en Italie, ce ne soit pas la Gauche qui gouverne, car elle aurait certainement participé, au nom des embrassades affectueuses échangées entre Romano Prodi et Ahmadinejad et au nom de l’amitié entre Massimo D’Alema et le Hezbollah.

Le monde arabe sera présent, bloc compact et gonflé de haine, ainsi que les incontournables Neturei Karta, groupe, heureusement minuscule, de Juifs antisionistes et amis de tous les Arabes qui désirent anéantir Israël, amis fraternels et personnels de Ahmadinejad.

Au-delà des présences et du boycott de Durban II, notre préoccupation est qu’aujourd’hui, au XXIe siècle, à 64 ans de l’assassinat de six millions de juifs, alors que l’Europe est encore habitée par les fantômes d’un million et demi d’enfants juifs tués, alors que des touristes européens pleurent en sortant du Mausolée des Enfants de Yad Vashem, à Jérusalem, dans cette même Europe, d’autres Européens trouvent normal d’accepter le fascisme islamique.

Hier soir, Ahmadinejad a déclaré au Président suisse, Hans-Rudolf Merz, qu’Israël est l’incarnation du mal, et Hans-Rudolf Merz n’a pas réagi.

Israël a rappelé son ambassadeur de Suisse, et B. Netanyahou a déclaré :

« Six millions de juifs ont été assassinés en Europe et l’Europe semble n’avoir rien appris. Alors que nous commémorerons nos millions de morts, ils accueilleront l’homme qui nie la Shoah et qui veut rayer Israël de la carte du monde. »

Honte à la Suisse.

Honte au genre humain.

En Israël, un orchestre d’enfants palestiniens qui étaient venus jouer pour des survivants de la Shoah, à Holon, à côté de Tel-Aviv, a été dissous par l’Autorité Palestinienne, et leur directrice, une Arabe israélienne, a été licenciée et expulsée des territoires palestiniens.

Tel est le désir de paix palestinien !

Ceux qui nous aiment allumeront ce soir une veilleuse, en pensant que si l’État d’Israël avait existé il y a 64 ans, personne n’aurait pu tuer un seul juif et qu’aujourd’hui peut-être, il n’existerait pas un monstre comme Ahmadinejad.

Pendant qu’à Genève, ce soir il y aura des manifestations contre Israël, de la haine et encore de la haine, des jeunes et des moins jeunes, la bave à la bouche et agitant des drapeaux palestiniens, à Jérusalem un adolescent de 16 ans jouera sur un vieux violon conservé à Yad Vashem et ayant appartenu à Motele Schlein, un jeune partisan juif de 12 ans, assassiné par les nazis.

Chacun a ses valeurs et ses héros, pour nous c’est la Vie, Israël et nos Enfants.

Eux ont la haine, le fiel, l’acharnement et la mort.


Deborah Fait

 

© Informazione Coretta

 

Mis en ligne le 21 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org