Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Shoah

Quand Tom Lantos a rappelé Auschwitz à Harry van Bommel, le chantre de l’intifada
16/04/2009

15 avril 2009

Source: Blog Philosémitisme

"Intifada, intifada, intifada." (Harry van Bommel, janvier 2009)

"L’Europe n’a pas été aussi scandalisée par Auschwitz qu’elle l’est par Guantanamo." (Tom Lantos, seul survivant de la Shoah élu au Congrès américain, à Harry van Bommel, octobre 2008)

Les terribles images du député néerlandais Harry van Bommel, qui manifeste à Amsterdam contre l’opération lancée par Israël en janvier dans la bande de Gaza contre les terroristes du Hamas, ont fait le tour du monde.

On voyait le député appeler à l’intifada contre le peuple juif d’Israël, pendant qu’autour de lui on hurlait "Les Juifs, les Juifs au gaz". VIDEO

C’est ce même Harry van Bommel qui s’était rendu avec une délégation de parlementaires des Pays-Bas aux Etats-Unis en octobre 2007. Ils avaient été reçus par Tom Lantos, Président démocrate de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, et lui avaient fait part de leur mécontentement au sujet de Guantanamo.

Tom Lantos, qui avait, encore adolescent, combattu les nazis en Hongrie, sa patrie natale, et était un rescapé de la Shoah, lui-même opposé à la prison de Guantanamo, avait été indigné par la démarche et les propos (dont on peut deviner la teneur), et avec son proverbial franc-parler n’avait pas mâché ses mots, demeurés célèbres : "L’Europe n’a pas été aussi scandalisée par Auschwitz qu’elle ne l’est par Guantanamo".

Sensible, le futur chantre de l’intifada, Harry van Bommel, s’était senti blessé et insulté : "Ces commentaires ont tué le débat, c’était insultant et contre-productif".

Tom Lantos est décédé à peine trois mois après cette pénible visite. Hommage lui avait été rendu dans ce site le 12 février 2007 (Décès de Tom Lantos).

Ce qui s’est passé à Amsterdam en janvier démontre que, hélas, il ne se faisait guère d’illusions sur une certaine Europe, amnésique de son passé mais prompte à donner des leçons à l’un des survivants de la Shoah, à la grande démocratie américaine, et à appeler à l’intifada contre Israël.

-----------------------------------------------------------

Tom Lantos (D-Calif.), le Président démocrate de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants et seul survivant de la Shoah à avoir été élu au Congrès américain, vient de décéder à l’âge de 80 ans des suites d’un cancer.

Le sénateur Lantos, qui était né à Budapest en 1928, avait 16 ans lorsque que les Nazis envahirent la Hongrie. Il rejoignit la résistance et se battit contre l’occupant. Arrivé aux Etats-Unis en 1947, il trouva enfin une patrie.

"Ce n’est qu’aux Etats-Unis qu’un survivant de la Shoah, sans le sou, après s’être battu dans l’underground anti-nazi, pouvait recevoir une éducation, fonder une famille et avoir le privilège de consacrer trois décennies de sa vie au Congrès. Jamais je ne pourrai exprimer adéquatement ma profonde gratitude envers ce grand pays", confia-t-il récemment.

Quelques mois avant sa mort, des députés néerlandais étaient venus le sermonner et lui rappeler de pénibles souvenirs. La réponse ne s’était pas fait attendre.

"Des députés néerlandais ont affirmé avoir été choqués par les propos tranchés d’un parlementaire américain, selon lequel "l’Europe n’a pas été aussi scandalisée par Auschwitz qu’elle l’est par Guantanamo".

Tom Lantos […] entendait répondre en ces termes aux arguments de ses homologues néerlandais demandant la fermeture de la prison américaine de Guantanamo, à Cuba, selon Mariko Peter, un élu des Verts néerlandais.

Un assistant de Lantos a expliqué que l’élu américain était conscient que Guantanamo porte atteinte à l’image des Etats-Unis. Il a rappelé que Lantos avait salué l’extension des droits des prisonniers, même s’il n’a jamais demandé la fermeture du camp. […]

Alors que la conversation portait sur le débat aux Pays-Bas autour d’un éventuel retrait des 1.600 soldats néerlandais [d’Afghanistan], Tom Lantos avait lancé: "Vous devez nous aider, parce que, sans nous, vous seriez une province de l’Allemagne nazie".

Voir également sur l’extermination des Juifs hongrois : Dossier K., Imre Kertész

- Amsterdam: Antisemitism in anti-Israel protests (Islam in Europe)
- Un parlementaire américain compare Guantanamo à Auschwitz (Nouvel Obs)
 

 

 

© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 15 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org