Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Appeasement

Le "nazisme" israélien dénoncé au Parlement belge par un député du Hezbollah
28/04/2009

29/04/09

Source: Blog Philosémitisme, 19 décembre 2008

Exemples concrets de critique antisémite à l’égard d’Israël, selon la définition arrêtée par l’Union européenne (Working definition of anti-Semitism, European Monitoring Centre on Racism and Xenophobia):
- la dénégation du droit du peuple juif à l’autodétermination, étayée, par exemple, par l’affirmation selon laquelle la création de l’État d’Israël serait un projet raciste ;
- l’établissement de parallèles entre la politique israélienne actuelle et celles des nazis.
Ce sont pourtant ces accusations infâmes que les terroristes du Hezbollah et leurs amis ont proférées à la Maison des Parlementaires à Bruxelles. Ce triste spectacle est présenté comme une grande victoire contre le "lobby sioniste" par Abu Dyab Jajah, directeur général de l’IUPFP (communiqué) et président de la Ligue arabe européenne.

Apologie du terrorisme et diatribes antisionistes du Hezbollah à la Maison des Parlementaires, Communiqué de presse du CCOJB

"Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) condamne avec la plus grande fermeté la présence de représentants du Hezbollah à la conférence qui s’est déroulée le 15 décembre 2008 à la Maison des Parlementaires, à l’initiative du député fédéral Ecolo Fouad Lahssaini.

Le CCOJB, qui était présent à la conférence, dénonce le dévoiement de ce lieu hautement symbolique qui, trois heures durant, s’est fait l’écho de la propagande antisioniste et de l’apologie du terrorisme que l’on croyait réservées aux meetings du Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à Beyrouth Ouest.

Organisée par l’Union Internationale des Parlementaires pour la Palestine (IUPFP) – organisation fondée en 2001 à Téhéran –, la conférence a été ouverte par Luk Vervaet, représentant en Belgique de l’IUPFP, qui a appelé à la mobilisation contre "le dernier Etat d’apartheid, l’Etat sioniste" et a justifié la présence de membres du Hezbollah par le devoir de "soutenir la résistance palestinienne et arabe sans exclusion".

Le député belge, Fouad Lahssaini, a ensuite appelé à la libération de ses "collègues" du Hamas emprisonnés en Israël, a dénoncé les "pressions sur le Parlement pour qu’on interdise ou pour qu’on modifie le programme de ce colloque" et s’est prévalu de l’accord de "la conférence des présidents, qui réunit l’ensemble des présidents de partis et des chefs des partis politiques au Parlement" pour l’organisation de cette sordide réunion.

Le député libanais du Hezbollah, Hussein Al Hadj Hassan, a pris la parole pour sommer "les sionistes israéliens" d’arrêter "leur nazisme contre les Palestiniens", prôner "la résistance légitime" du Hezbollah contre Israël, comme l’a été celle du "peuple belge contre les nazis", et se réjouir du fait que "les mensonges du sionisme international ont commencé à être dévoilés".

Le directeur général de la chaîne de télévision du Hezbollah, Al Manar, Abdullah Kassir, a dénoncé le "génocide [qui dure] depuis plus de 60 ans", "les lobbies", dont la télévision du Hezbollah serait la victime, et les "chaînes sionistes qui parlent des Arabes et des musulmans de manière discriminatoire et raciste".

Le CCOJB rappelle qu’Al Manar a été bannie du paysage audiovisuel européen en 2004, suite à la diffusion de programmes antisémites parmi lesquels le feuilleton, "Cavalier sans monture", adaptation syrienne du célèbre faux antisémite, "Les Protocoles des Sages de Sion".

Le CCOJB rappelle également que le Hezbollah est un parti politique libanais violemment antisémite, doublé d’une organisation terroriste à laquelle est attribuée la paternité de nombreux attentats, dont celui qui, en 1994, a détruit le centre communautaire juif de Buenos Aires, en Argentine, provoquant la mort de 95 personnes.

Le CCOJB dénonce l’invitation irresponsable, par le député Ecolo, Fouad Lahssaini, d’un membre actif d’une organisation politico-terroriste et du directeur d’un média notoirement antisémite, offrant ainsi une tribune aux apologistes du racisme et aux ennemis de la paix dans le cœur symbolique de notre démocratie.

Le CCOJB déplore la légèreté avec laquelle l’autorisation d’une telle manifestation a été accordée par le Parlement et appelle les pouvoirs publics à faire preuve de cohérence. On ne peut en effet lancer, d’une part, des coups de filet contre les cellules terroristes dans notre pays, et ouvrir, d’autre part, les portes du Parlement aux terroristes du Hezbollah."

Conférence du Hezbollah prévue au Parlement belge
 


© CCOJB

 

Mis en ligne le 29 avril 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org