Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme
Benoît XVI

Israël : le pape condamne fermement l’antisémitisme
12/05/2009

12/05/09

 

Source : Agence catholique de Presse Zenit

 

ROME, Lundi 11 mai 2009 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a à nouveau condamné fermement l’antisémitisme dès son arrivée, ce matin, à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Il a redit qu’il venait en pèlerin de paix et a encouragé les chrétiens qu’il rencontrera à Nazareth à ne pas partir. 

Le pape a été accueilli par le président Shimon Pérès, et par le Premier ministre, Benjamin Netanyahu. 

«  Je viens, comme tant d’autres avant moi, pour prier sur ces lieux saints, pour prier spécialement pour la paix - la paix ici en Terre Sainte, et la paix dans le monde », a déclaré le pape. 

Il a souligné l’importance, pour les sociétés, de la reconnaissance de « la dimension religieuse de la personne ». « Le Saint-Siège et l’État d’Israël partagent de nombreuses valeurs, en particulier la préoccupation de donner à la religion sa juste place dans la société », a relevé le pape.  

« Le juste ordonnancement des relations sociales présuppose et requiert le respect de la liberté et de la dignité de chaque être humain, que les chrétiens, les musulmans et les juifs croient être créés par un Dieu aimant, à son image et à sa ressemblance. Quand la dimension religieuse de la personne est niée ou marginalisée, le fondement même de la juste compréhension des droits humains inaliénables est mis en péril », a affirmé Benoît XVI. 

Benoît XVI a souligné que le peuple juif a lui-même « tragiquement fait l’expérience des terribles conséquences d’idéologies qui nient la dignité fondamentale de toute personne humaine ».  

Anticipant sur sa visite à Yad Vashem, le pape a évoqué la Shoah et ses 6 millions de victimes innocentes : « Il est juste et opportun que pendant mon séjour en Israël, je puisse avoir la possibilité d’honorer la mémoire des six millions de juifs victimes de la Shoah, et de prier pour que l’humanité ne soit plus jamais témoin d’un crime d’une telle ampleur ».  

La « tête répugnante » de l’antisémitisme

Le pape a aussitôt déploré le retour de manifestations d’antisémitisme, dont il a évoqué la « tête répugnante » :

« Malheureusement, l’antisémitisme continue de relever sa tête répugnante en beaucoup d’endroits de notre monde. Ceci est totalement inacceptable. Tous les efforts doivent être faits pour combattre l’antisémitisme, où qu’il se manifeste, et pour promouvoir le respect et l’estime pour les personnes de toute race, peuple, langue et nation dans le monde entier ». 

Pour la liberté d’accès aux lieux saints, le pape a cité Isaïe en émettant ce vœu :

« C’est mon espérance la plus chère que tous les pèlerins qui se rendent sur les lieux saints puissent y avoir accès librement et sans restriction, qu’ils puissent prendre part aux célébrations religieuses et qu’ils puissent soutenir le digne entretien des lieux de culte qui se trouvent sur les sites sacrés ».  

Le pape a aussi souhaité l’aboutissement des négociations pour la paix entre Israéliens et Palestiniens :

« Avec les hommes de bonne volonté, où qu’ils soient, je plaide pour qu’avec tous les responsables, soient explorées toutes les possibilités d’aboutir à une solution juste des difficultés persistantes, de telle sorte que les deux peuples puissent vivre en paix dans leur propre pays, à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues ».  

Il a ajouté :

« J’espère et je prie pour qu’un climat de plus grande confiance puisse bientôt être créé qui permettra aux parties d’accomplir de réels progrès sur la route de la paix et de la stabilité ». 

En s’adressant aux catholiques le pape a évoqué

« les célébrations finales de l’Année de la famille, qui se dérouleront précisément à Nazareth, foyer de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph ».  

Et de préciser à l’adresse des familles :

« Par votre témoignage de foi en Celui qui a prêché la réconciliation et le pardon, par votre engagement pour défendre le caractère sacré de toute vie humaine, vous pouvez apporter une contribution significative à la cessation des hostilités qui ont trop longtemps affligé cette terre ».  

Le pape a également fait allusion à l’exode des chrétiens :

« Je prie pour que votre présence continue, en Israël et dans les territoires palestiniens, porte beaucoup de fruits pour que grandissent la paix et le respect mutuel entre les peuples qui vivent sur les terres de la Bible ». 

Enfin, Benoît XVI a employé par deux fois un adjectif possessif qui aura été remarqué, en disant :

« Puisse Dieu donner force à son peuple ! Puisse Dieu bénir son peuple par la paix ! » [*].

 

Anita S. Bourdin


----------------------


Note de Menahem Macina

 

[*] Rien de nouveau sous le soleil. Le pape n’a fait que citer le verset 21 du Psaume 29, d’ailleurs repris tel quel dans le rituel juif de prières : [Hashem] ‘oz le‘amo yiten, [Hashem] yivarekh et-‘amo bashalom.


----------------------

 

© Zenit

 

Mis en ligne le 12 mai 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org