Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme
Benoît XVI

Lettre ouverte au pape Benoît XVI, Me Ch. Meyer, Vice-Pdt exécutif de l’Association France-Israël
21/05/2009

20/05/09

FRANCE-ISRAËL

Alliance Général Kœnig

 

Paris, le 18 mai 2009

 

LETTRE OUVERTE À

 

Sa Sainteté Benoît XVI

Sous couvert de Mgr Fortunato Baldelli

Nonce apostolique à Paris

 

        

Votre Sainteté,

 

L’Association France-Israël – Alliance Général Koenig -, ni confessionnelle ni politique, s’efforce de promouvoir l’amitié entre le peuple de France et le peuple d’Israël ainsi que la défense des valeurs de civilisation qui leur sont communes. Elle s’efforce aussi de promouvoir toutes les actions en faveur de la paix, fondées sur la vérité.

 

A cet égard, nous souhaitons formuler notre stupéfaction et nos regrets sur deux points :

  1. Dans son discours dans le camp de réfugiés d’Aida (il n’existe plus de réfugiés des événements de 1948, mais des « pseudo-réfugiés » en raison de la fiction du caractère héréditaire de ce statut), Votre Sainteté a adressé un salut particulier aux professeurs des écoles. Nous voulons croire que l’on vous a caché ce que cet enseignement comporte de haine virulente d’une intensité rare, d’incitation à l’assassinat et au suicide pour tuer en glorifiant les assassins.  
    Votre Sainteté peut-elle ignorer que cette pollution de l’âme des enfants constitue un obstacle à la paix et, de surcroît, perpétue dans les générations suivantes l’impossibilité de toute chance de réconciliation.    
    Ainsi, nous sommes attristés de ne pas avoir entendu votre voix s’élever contre la haine anti-israélienne et antisémite distillée par des enseignants.        

  2. Nous avons également été peinés de constater le déficit de désapprobation publique de la persécution dont les chrétiens sont victimes. Les chrétiens sont aujourd’hui la population la plus persécutée au monde. Progressivement, le monde arabo-musulman, déjà "Judenrein", devient aussi "Christenrein". C’est ce qui se passe, au quotidien, dans les territoires de l’Autorité Palestinienne, qui se vident de leur population chrétienne, contrairement à ce qui se passe en Israël. Ces chrétiens, lorsqu’ils sont assurés de la discrétion, lorsqu’ils ne sont pas terrorisés, expriment clairement leur désespoir et leur volonté de vivre leur christianisme sans crainte.       

 

Votre Sainteté peut-elle ignorer le saccage de l’église de Gaza, la profanation des crucifix, ainsi que le traitement infligé au couvent de Notre Dame du Rosaire ? Gaza, où votre présence n’était pas souhaitée et où vous auriez été physiquement en danger.

 

Ainsi, dans le monde libre, chrétiens, Juifs, et agnostiques sont stupéfaits d’une démarche qui apparaît comme une absence de détermination, de résistance à l’attaque tantôt frontale, tantôt sournoise, des valeurs de la société occidentale, judéo-chrétienne et démocratique.

 

Le Saint-Siège a-t-il baissé la garde ?

 

La tolérance, l’acceptation de l’autre, la diversité culturelle ne doivent pas nous faire abandonner l’essence de ce que nous sommes… ni le culte de la vérité, qui s’oppose à la validation de mensonges historiques et de thèmes de propagande (comme, par exemple, les racines historiques d’un État palestinien) anti-israéliens, mais, en réalité, anti-chrétiens et anti-occidentaux.

 

La défense d’Israël c’est aussi la défense de la France et de l’Europe, et celle de la liberté.

 

Nous attendons ardemment, Saint-Père, votre intervention sur ces thèmes.

 

Veuillez agréer, Saint-Père, l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

 

 

Maître Charles Meyer

Vice-président exécutif

de l’Association France-Israël

--------------------------------------

Mis en ligne le 20 mai 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org