Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes
Menahem Macina

Mes excuses à M. Yahia Gouasmi... Je ne savais pas que c’était un sketch, M. Macina
17/05/2009

Je l’avoue, je me suis laissé aller, précédemment, à des accents tragiques, à l’encontre du prophète imprécateur autoproclamé, que M. Gouasmi donnait l’impression d’être (*). Mais après avoir visionné le clip humoristique (**) dont je reproduis l’essentiel des diapositives, ci-après, je me demande si je n’ai pas fait une lecture paranoïde des déclarations antisionistes incendiaires du prédicateur chiite, lors de la conférence de presse pour la présentation des 3 principaux co-listiers du Parti Anti-Sioniste aux futures élections européennes.

(*) Voir "Propos paranoïdes du président (chiite) du Parti Anti-Sioniste (français), «libérateur du monde»"; (**) Voir la vidéo intitulée "Anti-Sionistes". Url du clip créée par Remixto.fr.

17/05/09

Comme dit plus haut, au vu de ce clip, j’ai des doutes. Les propos de ce monsieur Gouasmi sont tellement énormes que, oui, bien sûr, ce ne peut être qu’un canular. Je me souviens de Coluche et de sa candidature - aussi médiatique que farfelue - à la magistrature suprême de la France, il y a des années. Qui sait si, dans quelques jours, les trois compères ne vont pas jeter le masque, et si nous n’allons pas voir l’inénarrable Dieudonné nous annoncer, gouailleur et cynique, comme d’hab’ : "Je les ai bien eus, ces sionistes! Ils en ont fait dans leur froc... Et vous avez vu leurs réactions hystériques ? En tout cas, on aura au moins démontré une chose: ce sont des fanatiques".
J’avoue que je voudrais bien y croire, comme, lorsqu’on est en plein cauchemar et que notre inconscient à la dérive aspire frénétiquement au réveil... Et mon pessimisme reprend le dessus. Des scènes hilarantes du Dictateur, le chef-d’oeuvre de Chaplin, me reviennent à la mémoire, et je ris tout seul comme des millions de spectateurs des salles obscures de l’époque. C’est vrai qu’alors, le monde avait besoin de se rassurer. On était en 1940. Hitler faisait peur. En le ridiculisant, on dédramatisait le danger qu’il faisait courir à l’Europe. Il était si dérisoire, ce dictateur d’opérette, ridiculisé par son sosie, le barbier juif. La guerre, qui allait devenir mondiale pour la deuxième fois, était imminente, mais nul ne pouvait imaginer l’enfer dantesque dans lequel Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomanie, alias Hitler, allait plonger le monde. Et me revoici paranoïaque. Si ridicules que soient les rodomontades et les invectives antisionistes de Gouasmi, je ne puis m’empêcher d’imaginer que cet histrion est peut-être le Heynkel dont on préfère rire en se tapant sur les cuisses, qu’appréhender son éventuelle accession au poste, encore vacant d’un futur Goebbels islamiste...

Voici la parodie d’un des propos du "Dictateur", version  islamiste chiite. Dans ce clip (où Gouasmi ne figure pas), l’auteur de cette brève pantalonade a choisi d’isoler, de la logorrhée paranoïde du prédicateur antisioniste, pour mieux la ridiculiser, la fameuse affirmation, dont je rappelle ici le texte original:

"Le sionisme est chez vous et chez nous. Il divise le foyer, il divorce le foyer. A chaque divorce, moi je vous le dis, il y a un sioniste derrière. A chaque chose qui divise une nature humaine, il y a, derrière, un sionisme [sic]"








L’intervieweur n’a pu s’empêcher d’éclater de rire...


A nouveau, l’intervieweur est pris d’une crise de fou rire...

 

Menahem Macina

 


© upjf.org, pour la présentation et les commentaires, et Remixo, pour les images

 


[Merci à Vivisrael qui m’a communiqué ce clip hilarant.]


Mis en ligne le 17 mai 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org