Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Antisionisme

La "légende noire" du "lobby sioniste" selon M’Bala M’Bala, Michel Garroté
07/05/2009

Je crains que ce journaliste catholique "kamikaze", ne soit accusé de propos raciste, pour avoir parlé de "légende noire". L’ignorance étant la chose la mieux partagée de nos jours, il y a malheureusement de fortes chances pour que rarissimes soient ceux qui identifient la fine pointe de l’expression. Elle est utilisée pour flétrir les critiques qui instruisent, uniquement à charge, un procès contre une institution, un groupe de gens, un événement, etc. [1]. Elle est utilisée, de manière constante, depuis la fin des années 1960, sous sa forme italienne de "leggenda nera", par les apologistes de Pie XII, à l’encontre d’auteurs considérés, à tort ou à raison, comme animés d’un ressentiment personnel à l’égard de Pie XII, et s’efforçant, avec acharnement, de "noircir" la mémoire de ce pape [2]. On la retrouve également, en espagnol, sous l’appellation de "Leyenda negra" [3]. (Menahem Macina).

05/05/09


Source : Blog de l’auteur, 4 mai


Ainsi donc, voici que LEXPRESS.fr publie, aujourd’hui, sous le titre "Dieudonné et Le Pen unis contre le « lobby sioniste »", l’article suivant, qui, d’ailleurs ressemble furieusement à une dépêche AFP [début de l’article de lexpress.fr] :

« En annonçant qu’il étudiait la possibilité de faire interdire les listes ‘anti-sionistes’ de Dieudonné [M’Bala M’Bala), Claude Guéant a déclenché une polémique »

[Note de M.G. : ça commence bien ; c’est donc Guéant, avec son annonce parfaitement légitime, qui "a déclenché une polémique" ; je croyais, moi, que la polémique avait été déclenchée par l’antisémite notoire, Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala, avec sa légende noire du ‘lobby sioniste’.]

LEXPRESS.fr ajoute :

« Jean-Marie Le Pen parle de censure, le PS soupçonne un ‘coup électoral’, et Dieudonné [M’Bala M’Bala] parle d’un lobby sioniste auquel appartiendrait Claude Guéant. Dieudonné [M’Bala M’Bala], condamné à plusieurs reprises pour des propos sur la Shoah et les juifs, a annoncé, fin avril, son intention de présenter au moins cinq listes ‘anti-sionistes’ au scrutin de juin, avec, notamment l’ancien membre du Front National, Alain Soral. Et cette annonce crée aujourd’hui un début de polémique. »

[Note de M.G. : ah ? Alors, lexpress.fr écrit d’abord que Guéant « a déclenché une polémique » ; puis il écrit que Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala « crée aujourd’hui un début de polémique » ; il aurait pu l’écrire dès le premier paragraphe de son article, au lieu de créer un malaise en plus de la polémique ; faut relire avant de publier, pas vrai ?…].

LEXPRESS.fr poursuit :

« "Les pouvoirs publics sont en train de voir si ces initiatives tombent sous le coup de la loi. Je ne suis pas sûr que nous parvenions à les interdire", a déclaré dimanche le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, sur Radio J. "Est-ce qu’on peut se présenter aux élections avec un programme ouvertement antisémite", s’est-il interrogé, dénonçant une "initiative absolument scandaleuse". »

[Note de M.G. : donc, si, à ce stade, je résume la "polémique", le fait que Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala se présente aux élections européennes « avec un programme ouvertement antisémite », selon Guéant, qui a raison de le dire, c’est, toujours selon Guéant, qui a raison de le préciser, une « initiative absolument scandaleuse » ; mais Guéant s’empresse d’ajouter : « Je ne suis pas sûr que nous parvenions à les interdire », l’article "les" afférant aux « initiatives » de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala, initiatives antisémites, scandaleuses, mais pas interdites par la loi ; alors, à quoi servent nos lois ? Et comment peut-on dire que le soi-disant « lobby sioniste » est à l’origine de nos lois antiracistes, alors que, dans le cas de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala, nos lois, injustement, ne permettent pas d’interdire des initiatives antisémites ?]

LEXPRESS.fr poursuit : « "Je pense que c’est absolument impossible d’interdire une liste, il faudrait faire voter une loi et les délais sont extrêmement courts", a répliqué Dieudonné [M’Bala M’Bala], interrogé par l’AFP. »

[Note de MG : ha ! je l’avais écrit plus haut : l’article de lexpress.fr ressemble furieusement à une dépêche AFP. « Evoquant un "effet d’annonce politique", il (Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala) a assuré : "nous irons jusqu’au bout de cette démarche". "Nous serons la seule liste anti-sioniste, la seule liste à s’opposer, de manière frontale, à ce lobby sioniste extrêmement puissant, dont M. Guéant se fait l’écho aujourd’hui, en bon petit soldat", a-t-il (Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala) ajouté »

[Note de MG : le « lobby sioniste extrêmement puissant, dont M. Guéant se fait l’écho aujourd’hui, en bon petit soldat », raconte Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala. Or, Guéant a déclaré (je le cite] : « Je ne suis pas sûr que nous parvenions à les interdire », l’article «les» se rapportant aux «initiatives» antisémites de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala. Par conséquent, si le soi-disant «lobby sioniste extrêmement puissant» était aussi puissant que cela, les initiatives antisémites de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala ne tomberaient-elles pas sous le coup des lois déjà en vigueur ?]


LEXPRESS.fr enchaîne : « Même argumentation pour Alain Soral. "C’est scandaleux. Ce qu’il (Guéant) a dit, là où il l’a dit, sur une radio communautaire [juive], signifie que l’Etat se soumet aux ordres du lobby sioniste en France", a-t-il (Soral) dit à l’AFP »

[Note de MG : « l’Etat se soumet aux ordres du lobby sioniste en France », écrit ici l’AFP, reprise par LEXPRESS.fr, qui cite Alain Soral ; vous imaginez l’AFP et LEXPRESS.fr citer Millière, Rioufol ou moi-même, en écrivant : « l’Etat se soumet aux ordres du lobby de la Ligue arabe et de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) en France » ? Si j’ai bien lu Soral, ci-dessus, lorsqu’on parle sur radio juive, cela constitue automatiquement la preuve qu’on est « sioniste » ; autrement dit, il ne faut pas parler aux Juifs, sous peine d’être considéré comme un membre du soi-disant « lobby sioniste en France ».]

LEXPRESS.fr ajoute encore ce paragraphe sur les déboires de Monsieur Dieudonné M’Bala M’Bala : « Dieudonné (M’Bala M’Bala) devant la justice mardi - Né en 1966 en banlieue parisienne, d’une mère française et d’un père camerounais, Dieudonné M’Bala M’Bala s’est, ces dernières années, rapproché du FN, dont le président, Jean-Marie Le Pen, est parrain d’un de ses enfants. "Les inconvénients de la censure sont plus graves que ceux de la liberté", a réagi ce dernier sur Canal+. "Moi je crois à la démocratie, à la liberté, je crois au combat des idées, je ne crois pas à la méthode policière qui consiste à faire respecter certaines règles qui défendent certaines minorités". »

[Note de MG : là, c’est Le Pen qui cause sur Canal+ ; et c’est LEXPRESS.fr et/ou l’AFP qui citent Canal+, laquelle chaîne cite donc Le Pen ; et avec tout ça, on nous parle de « lobby sioniste »… A quand des entretiens à répétition sur Canal+, sur LEXPRESS.fr et à l’AFP avec Karsenty, Goldnadel, Macina, Millière, etc. ? A quand une enquête sur le lobby antisémite de M’Bala M’Bala et ses relais médiatiques ? Le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, lui, a vu dans la sortie de M. Guéant un possible "coup électoral". "A quoi joue l’Elysée et à quoi joue M. Guéant ? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela ? Pourquoi ce coup de pub ?", s’est-il interrogé sur Europe 1. Evoquant des "propos d’inspiration négationniste" de M. Le Pen, il a jugé qu’il faudrait alors "interdire les listes Front national aussi". Dieudonné comparaît mardi (Note de LEXPRESS.fr : "mais l’audience sera probablement reportée") devant le tribunal correctionnel de Paris ; il est poursuivi pour "injures raciales, après avoir remis, au cours d’un de ses spectacles, en décembre dernier, un "prix de l’infréquentabilité" au révisionniste Robert Faurisson. M. Le Pen et divers responsables d’extrême droite assistaient au spectacle » (fin de l’article de lexpress.fr). (Michel Garroté : admirons la dialectique du Parti socialiste ; selon cette dialectique, on ne peut pas interdire un parti antisioniste, antisémite et révisionniste issu du lobby M’Bala M’Bala sous le prétexte fallacieux que le Font national n’est pas interdit ; ah oui, on ne peut pas interdire Hitler car on n’interdit pas Mussolini ; je suppose que la dialectique du parti socialiste obéit aux ordres du lobby des électeurs français d’origine musulmane ; lui-même aux ordres du lobby de la banlieue chaude ; lui-même aux ordres du lobby palestinien et de l’Agence France Palestine ; lui-même aux ordres du lobby de la Ligue arabe, et aux ordres du lobby de l’Organisation de la conférence islamique.]


© Michel Garroté

 

-----------------------------

Notes de M. Macina


[1] Voir, entre autres, à propos de l’Inquisition : « Leggenda nera dell’Inquizitione » (Wikipedia).

[2] Voir, entre autres, « Pio XII : La leggenda nera ».

[3] Information communiquée par Miguel Garroté, en ces termes : "Dans sa version espagnole (leyenda negra), il s’agit des accusations anglo-américaines portées contre les Espagnols et contre leurs méfaits, réels ou supposés, à l’encontre des Amérindiens du centre et du sud (Incas, Mayas, etc.).  Selon les Espagnols, cette leyenda negra anglo-américaine viserait à détourner l’attention des méfaits, réels ou supposés, perpétrés par les Anglais contre les Amérindiens du nord (« peaux rouges »)".

-----------------------------

 

Mis en ligne le 5 mai 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org