Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Jérusalem

Jérusalem d’en haut et Jérusalem d’en bas, Jean-Marie Allafort
22/05/2009

Comme il fallait s’y attendre, cet article, un brin critique, d’un chrétien connu pour son loyalisme envers l’Etat d’Israël et son attachement au peuple juif,a suscité des réactions plutôt amères, quoique modérées. On peut les lire en fin d’article. (Menahem Macina).

22/05/09


Source : Site Un écho d’Israël, 20 mai 2009

 

Ce jeudi 21 mai, Israël célèbre le "Jour de Jérusalem", qui commémore la réunification de la Ville Sainte lors de la Guerre des Six-Jours, en 1967. Menahem Begin fit voter à la Knesset, en 1980, la loi statuant que "Jérusalem, entière et unifiée, est la capitale d’Israël". En réaction à cette loi fondamentale sur Jérusalem, le Conseil de sécurité des Nations Unies adoptera, le 20 août 1980, la résolution 478 affirmant que cette loi « constitue une violation du droit international ». Le Conseil ajoutera que

« toutes les mesures et dispositions législatives et administratives prises par Israël, puissance occupante, qui ont modifié ou visent à modifier le caractère et le statut de la Ville Sainte de Jérusalem, et en particulier la récente ‘loi fondamentale’, sont nulles et non avenues. »

Au-delà des questions légales et internationales à propos du statut de la ville sainte, force est de constater que 42 ans après la réunification formelle de la ville, le fossé entre "les deux Jérusalem" ne cesse de s’agrandir. Une Jérusalem d’en haut et une Jérusalem d’en bas se côtoient, mais les deux cités sont bel et bien terrestres !

Le touriste est frappé par les énormes travaux d’embellissement de la ville depuis quelques années. Les places, les parcs, les espaces publics, les bâtiments restaurés confèrent à Jérusalem un charme peu commun. La Jérusalem de l’ouest, composée d’une population majoritairement juive, prospère. Mais il y a une autre Jérusalem, peu visitée, celle où les maisons sont délabrées, où les routes sont défoncées, et où les poubelles sont ramassées sporadiquement. Là, il y a peu d’espaces verts ou de parcs.

La municipalité rejette la responsabilité de cette situation sur les habitants de Jérusalem-est, rebelles à toute intervention israélienne dans leur secteur, alors que les Arabes accusent la municipalité et le gouvernement d’Israël de les négliger. Les responsabilités sont partagées.

Si les Palestiniens de Jérusalem ne veulent pas reconnaître la souveraineté israélienne sur la partie est de la ville (ils profitent tout même des services médicaux, sociaux et éducatifs), peut-on les blâmer ? Mais si les Israéliens n’investissent pas plus dans la partie arabe de la ville, comme ils le font dans les quartiers juifs, on peut s’interroger sur la signification de "Jérusalem entière et unifiée".

 

Jean-Marie Allafort

 

© Un Echo d’Israël

 

----------------------


Commentaires, sur le site de Un écho d’Israël.

 

Jérusalem d’en haut et Jérusalem d’en bas - 20 mai 19:37, par claire

Puis-je vous partager un souvenir : Entre la partie supérieure d’Abu Tor, où vivaient des Israéliens, et la partie inférieure de ce même quartier où vivaient des Palestiniens, il existait en effet une différence criante entre la voirie et la propreté... seulement quand on a voulu installer le tout-à-l’égout dans la partie basse, il a fallu protéger les ouvriers, qui se faisaient lapider par les habitants... C’est tellement mieux de pouvoir filmer les Palestiniens qui vivent dans les ordures, après qu’ils aient eux-mêmes renversé les bacs mobiles qui les contenaient, tellement plus utile pour la propagande anti-israélienne !

Que se passerait-il si le gouvernement israélien décidait la mise en valeur de Jérusalem-est, à votre avis ? C’est tellement plus utile de filmer la différence pour inculquer la haine antisémite dans le coeur des gens. Tellement plus facile de faire pleurer les médias sur la destruction de la maison d’un terroriste, que de leur montrer les Qassam qui tombent quotidiennement sur Sdérot et les villes du Néguev...

A qui profite le crime ?... Et parlons des espaces verts et des rénovations...

Si les dirigeants palestiniens plantaient des arbres et rénovaient leurs infrastructures avec les milliards que verse l’U.E. à l’Autorité Palestinienne, au lieu d’acheter des ceintures explosives et autres joujoux ; et s’ils arrêtaient de mettre leur argent en Suisse, ou ailleurs... Vous ne croyez pas que Jérusalem-est aurait ses espaces verts et ses rénovations aussi... on pourrait le leur proposer, on ne sait jamais, Dieu est maître de l’impossible.

Chalom lakh Yeroushalaïm ! Claire



Jérusalem d’en haut et Jérusalem d’en bas - 20 mai 21:05, par Felix

D’accord dans les grandes lignes, mais quelques nuances quand même. C’est Israël qui a fait paver les rues de la Vieille Ville après 1967. Quant aux embellissements du côté est, ils ne durent pas longtemps. À la porte de Damas, les rampes métalliques des marches ont été vites sciées ou cassées, sans doute pour récupérer les tubes. Elles sont aujourd’hui remplacées [par quelque chose de] plus simple. L’eau ne coule plus à la fontaine, qui est transformée en poubelle pratiquement depuis le début.

Il y a aussi des quartiers de Jérusalem-ouest où les rues et les trottoirs n’ont pas été refaits depuis des années.



Jérusalem d’en haut et Jérusalem d’en bas - 21 mai 10:20, par Maxime

Les Arabes ont envahi la "Palestine" c’est à dire la JUDEE, en 637, cette terre n’est pas la leur, ils n’ont aucun droit sur cette terre [ni sur] JERUSALEM, en particulier.

 

----------------------


Mis en ligne le 22 mai 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org