Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Brèves de l’Upjf n° 183 du 7 mai 2009
08/05/2009

07/05/09

Union des Patrons et des Professionnels Juifs de France

 

LES BREVES DE L’UPJF

 

N° 183 du 7 MAI 2009

 

Les activités de l’UPJF


Diner-débat autour de M. Harlem Désir le 14 mai 2009

Un diner-débat autour de M. Harlem Désir, Député européen et membre dirigeant du Parti socialiste, aura lieu le jeudi  14 mai à 20h00.

Harlem Désir est l’un des fondateurs de « SOS Racisme » et en était le Président de 1984 à 1992.

Merci de réserver d’ores et déjà auprès de Yasmin par téléphone au 01.47.63.07.10 ou par mail yasmin@upjf.org, car les places sont limitées (PAF 50€).


Diner-débat autour de M. Claude Bartolone  le 20 mai 2009

Un diner-débat autour de M. Claude Bartolone, Ancien Ministre et Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, aura lieu le 20 mai à 20h00.

M. BARTOLONE est depuis décembre 2008 Secrétaire national du PS aux Relations extérieures.

Merci de réserver d’ores et déjà auprès de Yasmin par téléphone au 01.47.63.07.10 ou par mail à l’adresse suivante yasmin@upjf.org, car les places sont limitées (PAF 50€).

Claude BAROUCH a été à la rencontre du Secrétaire Général de l’ELYSEE accompagné de deux membres du Bureau au Forum Radio J le dimanche 3 mai

Votez en faveur d’Israël sur CNN

L’UPJF appelle à voter pour soutenir Israël sur le site de CNN www.israel-vs-palestine.com/gz/

 

 

POUR LIRE LES Communiqués de l’UPJF publiées cette semaine :

http://www.upjf.org/mediaByType.do?ID_TYPE=9&id_key=138

 

 

 L’UPJF sur les Ondes

 

Dimanche 10 mai Claude BAROUCH interviendra en direct  sur Radio J (94.8 FM).

FRANCE

Le procès du "gang des barbares" suspendu en raison de la grève des surveillants

LEMONDE.FR avec AFP | 07.05.09

Les débats au procès du "gang des barbares" ont été écourtés, jeudi 7 mai, en raison des protestations de plusieurs accusés sur leurs conditions de transfèrement entre prison et tribunal, l’un d’eux se plaignant même d’avoir subi des violences. La présidente du procès, qui se tient à huis clos depuis le 29 avril à la cour d’assises des mineurs de Paris, a décidé de suspendre l’audience jusqu’à lundi matin.

Elle aurait également ordonné une expertise médicale concernant les violences dont assure avoir été victime Samir Aït Abdelmalek, l’un des 26 co-accusés de Youssouf Fofana, l’assassin présumé du jeune juif Ilan Halimi début 2006. Aït Abdelmalek a affirmé jeudi matin, selon plusieurs avocats présents à l’audience, avoir reçu "un coup de Taser" de la part d’une unité d’élite de l’administration pénitentiaire (ERIS) lors de son retour en maison d’arrêt mercredi soir.

DES ACCUSÉS SE SONT PLAINTS DU MANQUE DE SOMMEIL.

"Il a soulevé son tee-shirt, il a des traces de coups partout", a dit Me Philippe Petillault, joint par l’AFP. Aït Abdelmalek aurait reçu des coups en protestant contre le fait d’être amené dans une maison d’arrêt différente de celle où il est habituellement hébergé, une conséquence du blocage des prisons obligeant les fourgons cellulaires à modifier leur itinéraire parfois plusieurs fois dans la même soirée. Plusieurs accusés se sont plaints du manque de sommeil.

"Cette nuit, c’était l’apothéose, on les a promenés de maison d’arrêt en maison d’arrêt pour finalement les mettre à Fresnes (...), sans possibilité de se doucher et sans nourriture", a ajouté Me Petillault. "La majorité n’ont pas mangé depuis hier [mercredi] midi", a dit un autre avocat. Il a précisé qu’une accusée avait refusé de se présenter dans le box jeudi matin, alors que devait se poursuivre l’étude des personnalités des ravisseurs et tortionnaires présumés d’Ilan Halimi.

 


Visite d’Avigdor Liberman à Paris 5-6 mai 2009

http://paris1.mfa.gov.il/mfm/web/main/document.asp?DocumentID=158166&MissionID=31

 

(Photo Alain AZRIA)

 

Dans le cadre de sa tournée européenne, le Ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman a effectué une courte visite  à Paris. Cette étape parisienne a été ponctuée par une rencontre avec son homologue français Bernard Kouchner au Quai d’Orsay.

Il a été reçu à l’Elysée où, en l’absence du Président de la République en tournée en province, il a rencontré le  Secrétaire général Claude Guéant.

 

Il a également rencontré les responsables de la communauté juive de France avec lesquels il s’est entretenu des relations entre Israël et la Diaspora.

Le 6 mai, il a été reçu par le Groupe d’Amitié France-Israël à l’Assemblée Nationale  pour y rencontrer les Parlementaires du groupe.

Il a conclu son séjour France par  une visite du Mémorial de la Shoah à Paris au cours de laquelle il a rendu hommage aux Justes de France dont les noms sont gravés le long de  l’Allée des Justes de France, située à la sortie du Mémorial.

 


Un cadre de TF1 licencié  pour avoir critiqué Hadopi

Bastien Hugues (lefigaro.fr) 07/05/2009

 

Responsable du pôle innovation web de la chaîne, il avait écrit à titre personnel à sa députée Françoise de Panafieu pour lui faire part de son hostilité au projet de loi Création et Internet. Une lettre transmise à la direction de TF1 via le ministère de la Culture.

Licencié à cause d’Hadopi, avant même l’adoption du projet de loi et sans le moindre téléchargement illégal. Jérôme Bourreau-Gugghenheim, 31 ans, responsable du pôle innovation web de TF1 a été, selon le quotidien Libération, démis de ses fonctions au sein de la première chaîne pour avoir critiqué le texte Création et Internet, suite à une dénonciation du ministère de la Culture.

Le début de l’affaire remonte au 19 février. Ce jour-là, Jérôme Bourreau, qui habite le XVIIe arrondissement de Paris, rédige un mail personnel à sa députée, Françoise de Panafieu, pour lui adresser ses critiques envers le projet de loi contre le téléchargement illégal, parce que le web est son métier et sa passion, se défend-il dans les colonnes de Libération.

Un mois et demi plus tard, la réponse qu’il attend n’émane ni de sa députée, ni du ministère de la Culture : le 4 mars, celui qui est à l’origine de la dernière mouture du site internet de TF1 est convoqué par son supérieur, Arnaud Bosom, patron des activités numériques de la Une. «Là, il me lit le mail mot à mot, me dit qu’il ne peut pas laisser passer ça, que je n’ai pas le droit d’avoir cette opinion», raconte Jérôme Bourreau. Après un nouvel entretien, préalable à une sanction, l’intéressé reçoit une lettre de licenciement «pour divergence forte avec la stratégie» de TF1. «Nous considérons cette prise de position comme un acte d’opposition à la stratégie du groupe TF1 [pour qui] l’adoption de ce projet de loi est un enjeu fort», précisent les auteurs de la missive.

Les prud’hommes et la Halde saisis

Comment le mail envoyé à la députée est-il arrivé sur le bureau des responsables de la première chaîne ? Via le ministère de la Culture, ont affirmé ces derniers à Jérôme Bourreau. Interrogé par Libération, l’entourage de Françoise de Panafieu dit «tomber du platane». «J’ai trouvé le mail intéressant, explique l’attachée parlementaire de la député, je l’ai transféré au cabinet du ministère pour obtenir un argumentaire.» Quant au même ministère de la Culture, les proches de Christine Albanel se disent «extrêmement surpris» et chercheraient aujourd’hui à savoir qui a bien pu transmettre le courriel à la direction de TF1.

«Dégoûté» par cette affaire, Jérôme Bourreau a décidé de saisir les prud’hommes. «Selon le code du travail, un employé ne peut pas être discriminé en fonction de ses opinions politiques», appuie son avocat, qui a également saisi la Halde. «C’est une discrimination, un délit d’opinion, c’est purement scandaleux», assène-t-il encore.

 


Société Générale : le coût du risque pèse sur les comptes

T Dong (Le Figaro.fr)
07/05/2009

Alors que le marché attendait un bénéfice au titre du premier trimestre 2009, la banque a accusé une perte de 278 millions d’euros, du fait notamment de lourdes dépréciations.

La Société Générale publiait ce matin ses résultats trimestriels, et ce au lendemain de la nomination de Frédéric Oudéa au poste de président directeur général. La banque a indiqué avoir réalisé une perte nette de 278 millions d’euros au premier trimestre 2009 contre un bénéfice de 1,096 milliard un an plus tôt. C’est bien moins que ce que le marché attendait, lui qui tablait sur un bénéfice de plus de 300 millions d’euros. L’action baisse de plus de 5% vers 9h20. La Société Générale était parvenue à dégager un bénéfice de 87 millions d’euros au quatrième trimestre 2008.

Cette perte est due notamment à des dépréciations et à une forte hausse du coût du risque (provisions liées aux défaillances de clients), indique la banque dans son communiqué. Ce dernier a été multiplié par 2,3 au premier trimestre à -1,354 milliard d’euros, en raison de la dégradation de l’économie. Ces mauvais résultats tranchent avec ceux publiés par BNP Paribas hier, qui avaient favorablement surpris le marché. La banque s’attend à une hausse du coût du risque en 2009 et n’exclut pas de nouvelles dépréciations.

La banque sollicite la deuxième tranche du plan de soutien du gouvernement

Autre facteur d’inquiétude : le produit net bancaire chute de 13,5% à 4,913 milliards d’euros, contre 5,5 milliards d’euros attendu par les analystes. Le résultat brut d’exploitation baisse de 36% à 1,136 milliard d’euros. La banque a enregistré 1,5 milliard d’euros de dépréciations d’actifs supplémentaires dans ses activités de banque de financement et d’investissement (BFI).

Le conseil d’administration a comme prévu, approuvé le recours à la deuxième tranche du plan de soutien du gouvernement. Elle va ainsi émettre des actions de préférence pour 1,7 milliard d’euros. Société Générale précise qu’elle a pris cette décision «compte tenu de l’incertitude très forte qui affecte les perspectives économiques des prochains trimestres et afin de continuer à accorder des crédits à l’économie française». Le groupe a pour objectif de réaliser un ratio de solvabilité financière «tier one» de 9,2% et un ratio «core tier one» de 7% après la nouvelle aide de l’Etat.


Trois nouveaux cas de grippe porcine en France

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 07.05.09

Trois nouveaux cas de grippe porcine A (H1N1) ont été confirmés, jeudi 7 mai, en France. Il s’agit d’un homme de 37 ans de la région parisienne, déjà sorti de l’hôpital, et de deux autres personnes, une femme de 33 ans et un homme de 39 ans toujours hospitalisés à Perpignan. Les trois personnes vont bien, selon les autorités.

Ces nouveaux cas portent le nombre total de personnes contaminées en France à dix. Toutes ont séjourné au Mexique, a confirmé l’Institut de veille sanitaire. La France compte aussi cinq cas probables supplémentaires, deux en Ile-de-France, deux en Alsace et un dans le Limousin. "A ce stade, aucune forme sévère n’a été observée", précise l’institut dans son bulletin épidémiologique quotidien. Les cas "possibles", qui font l’objet d’investigations, sont au nombre de 27 et l’institut fait état de 916 signalements.

ISRAEL

 

On en parle peu…, on n’en parle pas.

Il est toujours prisonnier

 

 


Découverte exceptionnelle : un papyrus hébraïque antique de 2000 ans

http://paris1.mfa.gov.il/mfm/web/main/document.asp?DocumentID=158163&MissionID=31

 

Cette découverte a été rendue possible grâce à une opération spéciale de l’office de répression de la contrebande d’antiquités de l’Autorité Nationale des Antiquités avec le concours d’une unité de commandos de la Police des frontières.

Il s’agit d’un document très ancien, écrit sur un parchemin de type papyrus, en caractères hébraïques antiques propres à l’époque du Second Temple.  Ce style très caractéristique d’hébreu primitif a été identifié principalement sur les Manuscrits de la mer Morte .

Le papyrus n’est pas entier. Il a sans doute été roulé pendant de très longues années et conservé dans des conditions inadéquates ce qui a entraîné l’érosion de sa partie extérieure. La partie qui a été sauvée est d’une dimension de 15 sur 15 centimètres. Le texte qui en résulte est composé d’une quinzaine de lignes, écrites de droite à gauche. La première ligne est particulièrement claire. On peut y décrypter l’inscription suivante : « l’an 4 après la destruction de la Maison d’Israël ». Cette référence  permet de supposer qu’il s’agit sans doute de l’an 74 de l’ère chrétienne si l’auteur de ces lignes évoquait la destruction du Second Temple de Jérusalem par Titus en 70.

Une autre éventualité serait que la référence soit celle de l’écrasement de la Révolte de Bar Kohba dans le désert de Judée, à Massada quelques années plus tard, en l’an 135, ce qui daterait ce papyrus de l’an 139. On peut par la suite déceler le nom d’une femme, Myriam fille de Jacob ainsi que le nom Massalav, qui semble être le nom de son lieu de résidence. Il s’agit sans doute de la localité antique de Salavim. D’autres noms propres – prénoms et noms de famille apparaissent par la suite dans ce manuscrit qui semble être un document juridique traitant de la renonciation d’une veuve sur certains de ses biens.  

 Amir Ganor, le chef l’office de répression de la contrebande d’antiquités de l’Autorité Nationale des Antiquités d’Israël a déclaré que cette découverte revêtait une importance nationale, scientifique et historique. Il s’agit en effet de la première fois qu’un document fait expressément référence à la destruction du Royaume d’Israël au début de l’ère chrétienne par l’Empire romain. « Nous sommes en présence d’un témoignage rare de la présence du peuple d’Israël sur sa terre il y a deux mille ans avant qu’il ne soit dispersé pour un long exil jusqu’à sa rédemption avec la création de l’Etat d’Israël » a-t-il déclaré.

 


Visite du pape en Israël 

(Guysen.International.News / 2009-05-07 17:47:00 ISRAEL)

Benoît XVI sera reçu en grande pompe lundi prochain par le président de l’Etat Shimon Pérès. Une réception en son honneur sera donnée en présence de plus de 600 invités, dont des diplomates, des représentants des trois religions, des personnalités politiques et des artistes.


Pérès : "Nous ne nous excuserons pas pour Gaza"

Par ALLISON HOFFMAN, CORRESPONDANTE A NEW YORK  07.05.09 jpost.fr


Le président Shimon Pérès a déclaré, lors d’une conférence de presse mercredi, que Tsahal n’avait pas visé les civils intentionnellement ou les bâtiments de l’ONU durant l’opération "Plomb [fondu]". Après un entretien privé avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, Pérès a répété que le gouvernement n’accepterait "aucun mot" du rapport publié mardi au sujet de la destruction d’installations de l’ONU à Gaza.

Le rapport, commandé par Ban en février dernier, reproche à Israël de ne pas avoir pris les précautions nécessaires pour s’assurer que les infrastructures en question et les civils qui y avaient trouvé refuge soient hors d’atteinte des tirs destinés aux terroristes du Hamas.

"J’admets que nous avons fait des erreurs - je ne connais aucune guerre qui n’en commet pas", a dit Pérès, en faisant remarquer que des soldats israéliens avaient été tués par des tirs amis durant l’offensive.

"Nous ne voulions tuer aucun civil", a-t-il insisté.

Il a pourtant précisé qu’Israël ne s’excuserait pas - comme le recommande la commission d’enquête - pour avoir entraîné la mort et blessé des civils en tentant de contrer le Hamas.

"Nous ne pensons pas que nous devons nous excuser parce que nous avons le droit de défendre la vie de nos femmes et de nos enfants", a expliqué Peres en ajoutant qu’après une enquête de l’armée américaine, aucune violation des lois de la guerre n’avait été constatée.

Pérès a en outre critiqué la commission d’enquête du récent rapport, l’accusant de ne pas avoir pris en compte les tirs du Hamas sur des zones civiles.

Si le Hamas "n’avait pas tiré, il n’y aurait eu aucun problème", a expliqué Pérès.

Jeudi, Ban doit discuter du rapport au Conseil de sécurité de l’ONU. Un autre comité doit examiner la question des compensations qu’Israël doit reverser à l’ONU pour les millions de dollars de dommages sur les installations de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient).

Pour le moment, Israël a fait savoir qu’il ne coopérerait pas avec les membres d’une nouvelle mission d’enquête, formée par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU - cet organisme étant considéré partial envers l’Etat hébreu.

 

MONDE


NUCLÉAIRE IRANIEN - Berlin veut réduire ses liens commerciaux avec Téhéran

Publié le 07/05/2009 à 09:32 - Modifié le 07/05/2009 à 10:53 Le Point.fr

Berlin fait pression sur les entreprises allemandes pour qu’elles réduisent leur commerce avec l’Iran, accusé de chercher à se doter d’un arsenal nucléaire, rapporte jeudi le quotidien économique Handelsblatt . La pression accrue du gouvernement d’Angela Merkel se serait soldée par une réduction de 30 % du commerce entre l’Allemagne et l’Iran en janvier, comparé aux échanges entre Téhéran et les autres pays, selon le journal.

Le ministère allemand de l’Economie a écrit à l’Association allemande pour la promotion du commerce au Proche et Moyen-Orient (Numov), présidé par l’ancien chancelier Gerhard Schröder, pour lui demander de mettre un terme aux foires organisées pour encourager les firmes allemandes à commercer avec l’Iran.

Menaces des Etats-Unis

"Ces manifestations vont à l’encontre de la politique du gouvernement fédéral et pourraient entraîner des dommages importants en matière de politique étrangère pour l’Allemagne", selon une lettre du ministère, envoyée au Numov et citée par le quotidien. "Pour cette raison, aux noms du ministère de l’Economie et de la chancellerie, je vous invite à renoncer à ces manifestations", ajoute la lettre.

Selon le Handelsblatt, de nombreuses entreprises allemandes se plaignent, par ailleurs, de faire l’objet de pressions, non seulement de la part de leur gouvernement, mais aussi d’Israël et des Etats-Unis, dès que leur commerce avec l’Iran devient de notoriété publique. Le Conseil de sécurité de l’ONU a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions, pour exiger que l’Iran suspende son programme d’enrichissement d’uranium. L’Iran assure que son programme nucléaire n’a qu’une finalité civile. La secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, a encore récemment menacé de durcir encore les sanctions contre Téhéran.

 


Douze personnes tuées dans un attentat en Afghanistan

LEMONDE.FR avec AFP | 07.05.09

Un kamikaze juché sur une moto a déclenché sa bombe près d’un convoi des forces afghanes et internationales, jeudi 7 avril, dans la province agitée du Helmand, dans le sud de l’Afghanistan. Douze personnes ont été tuées et 32 autres blessées.

"Un kamikaze a fait exploser une bombe fixée sur sa moto au passage d’un convoi de l’ISAF [Force internationale d’assistance à la sécurité] et des forces de sécurité afghanes", a indiqué le chef de la police du district de Gereshk, où a eu lieu l’attentat. Contactée par l’AFP, l’ISAF ne pouvait confirmer ou infirmer l’événement "dans l’immédiat". "Je ne peux rien dire sur de possibles victimes parmi les forces internationales", a affirmé le porte-parole du gouvernorat provincial.

Parmi les blessés figurent deux policiers, ainsi que "deux soldats des forces amies" de l’ISAF, a précisé le chef de la police. L’explosion a eu lieu vers 18 heures (heure locale, 15 heures à Paris) dans un bazar où se trouvait une foule importante ce qui explique les nombreuses victimes, a-t-il ajouté. Situé dans le Sud troublé du pays, la province du Helmand est actuellement la plus dangereuse d’Afghanistan. Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée.

L’upjf a lu

 

LE BLOGNADEL Gilles-William Goldnadel


Gilles-William Goldnadel
met les points sur les « i » et remet les pendules à l’heure, à chaque occasion sur internet dans son blog : Le blognadel

Le trait ironique et le verbe impolitiquement correct, il traque les dérives de la désinformation sur le conflit israëlo-palestinien et le nouveau conformisme d’extrême gauche ; il pointe les horreurs de l’islamisme et de l’antisémitisme et impose son courage au service de la défense des valeurs de la démocratie.

Il lui arrive aussi de reconnecter les amnésies sélectives…

Il ne fait surtout aucune concession à leurs complices objectifs : les tribuns de la bien pensance du monde médiatique, politique et intellectuel.

http://blognadel.over-blog.com

Bulletin d’adhésion à l’UPJF 

Email : contact@upjf.org

Fax : 01.47.63.08.40

Je soussigné (e)

□ Mademoiselle □ Madame □ Monsieur

 

Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Société : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . .

Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . .

Code Postal : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tél : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Portable : . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . .

Fax :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

 e-mail  sur lequel je recevrais toutes les informations UPJF 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Je suis parrainé par :………………………………………

  • Professions Libérales – Salariés – Retraité      …………………………….180€
  • Commerçant – Gérant de : SARL * EURL* SNC – Président de SAS…….480€
  • Membre de soutien ………………………………………………………..1196€

 

- Ci-joint ma cotisation annuelle de ……. Euros TTC (une facture sera établie après paiement).

- L’adhésion prend effet dès réception du paiement de la cotisation, déductible des frais généraux.

 

© upjf.org

 

Mis en ligne le 7 mai 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org