Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Léon Tsevery, vice-Président des "Fils et Filles des Déportés Juifs de France", nous a quittés
25/05/2009

Même lorsqu’on ne connaît pas personnellement le défunt, comme c’est mon cas, le décès de tout Juif nous concerne, car, comme dit notre Tradition, nous sommes garants les uns des autres. Je ne sais si Léon avait la foi en Dieu, mais ce dont je suis sûr, c’est que Dieu avait foi en lui. Celui qui a dit à Abraham: "Ne crains pas... Je suis ton bouclier, ta récompense sera très grande" (Gn 15, 1), ne peut qu’accueillir, en fils très cher, et combler d’une joie éternelle un Juif aussi méritant que Léon Tsevery. Yiheh zikhro baroukh ! (Menahem Macina).

25/05/09

NOTRE AMI Léon TSEVERY
est décédé à l’âge de 83 ans

Léon avait perdu, déportés durant la Shoah, son père, Nachman,
sa mère, Adèle, et son frère, Maurice, qui n’avait que 9 ans.
Il était vice-Président de notre Association:
"Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France".


Courageux combattant lors de la Seconde Guerre mondiale,
Résistant dans les FTP/MOI, il fut engagé volontaire dans la 2ème DB.

Il a toujours milité avec ardeur et efficacité dans de nombreuses Associations pour défendre la justice et la mémoire.

Léon était le principal organisateur de la cérémonie traditionnelle au Mont Valérien, honorant la mémoire des 70 fusillés du 15 décembre 1941, parmi lesquels on dénombrait 53 Juifs.

Il a publié, avec Serge Klarsfeld, l’ouvrage de référence: "Les 1 007 fusillés du Mont Valérien, parmi lesquels 174 Juifs".

Léon était aimé de tous, il alliait gentillesse et dévouement.

Nous perdons en lui un ami très cher.

Nous nous associons tous à la douleur de son épouse, Raymonde, et de toute la famille.

Nous lui rendrons tous un dernier hommage, lors de ses obsèques qui auront lieu au :

Cimetière de Bagneux parisien
(entrée principale):
Jeudi 28 mai à 11h30.

Ni fleurs ni couronnes, merci d’avance pour votre présence.


Mis en ligne le 25 mai 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org