Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Les fossoyeurs chrétiens de la Bible
07/06/2009

Parents chrétiens, si vous voulez que vos enfant perdent la foi en ces Ecritures qui nous sont communes, achetez vite cet ouvrage. A moins - ce qu’a Dieu ne plaise! - qu’il ne soit déjà au programme des cours dits de religion. Mais de quoi j’me mêle?! (Menahem Macina).

07/06/09



Le grand naufrage de la p. 189

"Ils [les Hébreux] ne cessent de réécrire leur histoire pour l’adapter aux aléas du temps et de la foi. Ils s’inventent une histoire commune et une généalogie et se proclament Peuple élu."

Vous avez compris? Circulez, y’a rien à croire ! Les Juifs ont tout inventé, y compris bien sûr, leur élection... Si l’auteur est chrétien (ce dont on peu douter en le lisant), s’est-il demandé pourquoi Paul croit tant aux Ecritures et au choix irrévocable au’a fait Dieu du Peuple Juif (Epître aux Romains, 9-11).

"Les biblistes n’essaient plus de dater Abraham ou Moïse, ou même de poser la question de leur existence." La Bible n’est pas un livre d’histoire, même si elle raconte une (des) histoire(s)... En effet, l’approche de l’historien doit être de prendre la Bible plutôt comme un objet d’histoire, que comme une source."

Vous avez compris? Circulez, rien à savoir! Qu’Abraham ou Moïse aient existé ou non, ce n’est pas important. De toute façon, la Bible ne relate pas une histoire, mais nous raconte des histoires... Et surtout, surtout, ne la prenez pas pour une source !

Ah, il a bien prophétisé de ces gens-là, Jérémie quand il s’écrie (Jr 2, 13) : "Ils m’ont abandonné, moi la source d’eau vive, pour se creuser des citernes, citernes lézardées qui ne tiennent pas l’eau."

Tel est ce manuel prétentieux: une citerne qui fuit et qui n’étanchera pas la soif de foi des enfants qu’on envoie y boire.

Pas de problème: leurs professeurs de religion, dûment recyclés dans l’anti-racisme, l’anticolonialisme et l’antisionisme, leur enseigneront que l’essentiel, c’est de lutter pour la justice politique et sociale. Et, en premier lieu, pour défendre les "vrais pauvres", les éternels spoliés, les Palestiniens sans défense face au nazis israéliens, casqués bottés, colonisateurs, ségrégationnistes et assassins de femmes et d’enfants. Ce que Dieu veut, diront-ils: c’est la justice, mes enfants, pas de savoir si Moïse et Abraham ont réellement existé ni croire aux légendes bibliques qui endorment détournent de l’action, et surtout, par-dessus tout, ne pas être à la remorque des Juifs et des chrétiens attardés qui croient, dur comme fer, que la Bible est la source et la matrice de l’histoire de l’humanité de son passé de son présent et de son devenir.

Et tant pis si, 20 ou trente ans après avoir à nouveau massacré - ou laissé massacrer - les Juifs, et déporté leurs survivants, les nations doivent reconnaître à nouveau qu’ils se sont trompés de coupables.

Ils battront solennellement leur coulpe, rédigeront des déclarations de repentance et... édifieront des mémorials en mémoire des massacrés d’Israël. Le nom est tout trouvé, il existe déjà même s’il n’a pas réussi à conjurer la deuxième Shoah : ce sera Yad Vashem II !

Puissé-je me tromper...

Menahem Macina 

[Information et clichés aimablement communiqués par N. Ciarapica.]

Mis en ligne le 7 juin 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org