Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

L’Eglise allemande met la pression sur Rome contre le retour des intégristes, Ch. Laporte
12/06/2009

12/06/2009

Texte repris du site de La Libre Belgique
 
Un retour délicat

L’agence chrétienne I. media, toujours bien informée sur le Vatican, a révélé que les instances romaines s’efforçaient de réactiver le dialogue avec les lefebvristes cinq mois après la vague d’indignation qui avait secoué l’institution, suite à l’annonce de la levée de l’excommunication des évêques de la Fraternité Saint-Pie X. Un immense malaise s’était fait jour en raison de la présence d’un évêque franchement négationniste.

Mercredi, les cardinaux membres de la Congrégation pour la doctrine de la foi ont consacré l’essentiel de leurs travaux à peaufiner un texte visant à préciser le cadre du futur dialogue doctrinal avec les intégristes. Ce ne sera pas facile, car y figurera, à coup sûr, "l’acceptation du Concile Vatican II et du magistère post-conciliaire des papes".

Ce n’est pas gagné : après l’annonce de la réintégration, un haut gradé français lefebvriste avait encore présenté Vatican II comme une "catastrophe inouïe pour l’Eglise". Et d’ajouter : "Le mur de Berlin est tombé et les statues de Staline sont déboulonnées, pourquoi ne pas remettre en cause les textes de Vatican II ?"

I. media a aussi appris que le supérieur de la Fraternité Saint-Pie X, Mgr Bernard Fellay, avait été reçu, le 5 juin, à la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui devrait de plus en plus prendre en charge le dossier du retour au bercail des ouailles égarées. En effet, on annonce le départ à la retraite du cardinal Dario Castrillon Hoyos, qui préside la Commission "Ecclesia Dei", créée par Jean-Paul II en 1988 pour résorber le schisme lefebvriste.

Ce cardinal colombien aux convictions ultra-conservatrices, qui avait suggéré au Pape la levée des excommunications, aura 80 ans le 4 juillet. La Curie pourrait en profiter pour renvoyer tout le dossier à l’ex-Saint-Office. Cela dit, il apparaît que la réintégration ne passera pas comme une lettre à la poste vaticane. D’abord parce que la Fraternité Saint-Pie X s’apprête à ordonner, comme si rien n’avait changé, huit nouveaux prêtres (sept Français et un Belge) et dix diacres (neuf Français et un Suisse), le 29 juin, à Ecône (Suisse), comme elle le fait chaque année à l’occasion de la fête des saints Pierre et Paul.

Ce pied de nez à Rome n’a pas échappé à la Conférence épiscopale allemande, déjà très critique en janvier. Son président, Mgr Robert Zollitsch, considère en effet ces ordinations comme "un affront pour l’unité de l’Eglise". Par ailleurs, l’évêque de Fulda, Mgr Josef Algersmissen, a déploré publiquement la création d’une nouvelle chapelle intégriste dans son diocèse : "C’est une rupture avec le droit canon !"

© La Libre Belgique

 

Mis en ligne le 12 juin 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org