Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

Israël entraîné dans une répétition de l’échange de soldats morts contre des terroristes vivants?
29/06/2009

Le cynisme de ces gens est renversant ! Je crains, hélas, que le Dr Lerner n’ait raison. Il y a longtemps que je pense, comme lui, qu’il ne faudrait pas libérer les prisonniers sans avoir la certitude que l’Israélien, objet de l’échange, est bien vivant. Mais ce raisonnement de bon sens se heurte frontalement au désir véhément et bien compréhensible de la famille, de recevoir le corps de son défunt, sans parler du devoir absolu qu’ont les Juifs d’assurer une sépulture à leurs morts, a fortiori quand l’inhumation a lieu en Terre Sainte. (Menahem Macina).

 29/06/09


IMRA, 28 juin


Texte original : "Observation : Is Israel being sucked into repeatof the "dead soldiers for terrorists" swap ?"


Traduction française : Menahem Macina pour upjf.org


« La folle guerre de la bande de Gaza a tout détruit, de sorte que nous ne savons pas si Shalit est encore vivant, ou s’il est mort », a déclaré à [l’agence de presse chinoise] Xinhua, Osama al-Muzini, un fonctionnaire du Hamas autorisé à s’exprimer sur ce sujet. Il faisait référence à l’offensive israélienne de 22 jours, en janvier, contre le territoire contrôlé par le Hamas.

Cependant, al-Muzini, a affirmé qu’Israël devait avancer dans les discussions en vue d’échanger Shalit contre un certain nombre de prisonniers arabes, « que le soldat soit mort, ou vivant ».

(Agence de presse Xinhua, 25 juin 2009).

 

Israël n’est-il pas entraîné dans une répétition de l’échange de soldats morts contre des terroristes vivants, que l’administration Olmert avait fait avec le Hezbollah ?  

Un troublant fil conducteur commun ? Jusqu’au moment où les cercueils ont été filmés en direct, les médias israéliens parlaient du soldat israélien détenu par le Hezbollah comme s’il était encore en vie, malgré les preuves écrasantes du contraire – en grande partie pour faire pression sur l’administration Olmert afin qu’elle aille au bout de la transaction. Quand des fonctionnaires du Hamas ont averti, la semaine dernière, que Shalit pouvait être mort, les médias israéliens ont enterré la nouvelle, et pratiquement toute la couverture de presse se base sur la croyance que Shalit est encore en vie.

Y a-t-il quoi que ce soit d’immoral à prendre les propos du Hamas au sérieux quand ils disent que Shalit pourrait être mort ?

Ou est-ce l’inverse qui l’est ?

Est-il est immoral d’insister pour que, dans cette transaction, la libération de dangereux terroristes tout à fait vivants n’ait pas lieu sans exiger en échange le retour d’un Israélien vivant ?

 

Dr Aaron Lerner, Directeur de IMRA (Independent Media Review & Analysis).

 

© IMRA


Mis en ligne le 29 juin 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org