Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Culture

Gad Elmaleh annule sa tournée au Liban, suite à la polémique sur son attachement à Israël
29/06/2009

Autant on peut comprendre la démarche d’un artiste dont la vie pourraît être menacée, dans le climat actuel de haine anti-israélienne, autant il est attristant de lire le démenti public de l’organisateur de son spectacle, selon lequel Gad Elmaleh ne "serait [pas] un sympathisant de l’Etat d’Israël", même négative et alambiquée, cette déclaration fait mal au coeur. Mais reflète-t-elle vraiment la pensée de l’artiste? Un de nos internautes - qui nous signale l’article - se demande ce qu’il faut penser de cette affirmation, et commente : « Enrico Macias, lui, n’a jamais démenti son attachement à Israël ; il a donné des concerts en Egypte, et quand on le boycotte, il ne se renie pas pour autant. Il ne s’agit pas uniquement de savoir si oui ou non Gad a fait son armée en Israël, mais de là à déclarer qu’il n’est pas un sympathisant... Faut-il avoir honte de sa patrie de coeur pour s’imposer dans un pays arabe en tant que comique francophone "d’origine juive" ? Quand il s’est produit en Israël a t-il dit "je ne suis pas un sympathisant de ce pays" ?... » (L. Chikly) - Au risque de me répéter, j’insiste sur le fait que le propos émane de l’organisateur du spectacle et non de Gad; c’est pourquoi je me rallie volontiers au propos de cet autre internaute qui m’écrit : «il est possible que l’interprétation de G. Coulier (voire de J.-M. Morandini) soit "libre". Je préférerais entendre directement l’intéressé». (Menahem Macina).

29/06/09

Texte repris du Blogue de Jean-Marc Morandini, 28 juin.

 

Gad Elmaleh vient d’annoncer qu’il annulait sa tournée au Liban après la polémique dont il fait l’objet depuis plusieurs jours.

L’affaire a éclaté cette semaine lorsque des sites internet et des médias libanais, notamment la chaîne du Hezbollah islamiste, Al Manar, ont présenté M. Elmaleh, d’origine marocaine et de confession juive, comme un ancien soldat israélien.

L’humoriste devait effectuer une tournée du 13 au 15 juillet dans le cadre du festival international de Beiteddine (sud-est de Beyrouth). 

«Suite aux différentes manifestations d’hostilité et appels au boycott à l’encontre de la venue de M. Gad Elmaleh, c’est avec regret que nous nous voyons contraints d’annuler la participation de l’artiste au festival de Beiteddine, les 13-14 et 15 Juillet prochains, considérant que ces éléments pourraient mettre en danger la sécurité de l’artiste et entraver le bon déroulement des spectacles», dit M. Gilbert Coullier dans un communiqué.

Un des responsables du festival, Wafa Saab, a confirmé que les organisateurs et l’artiste avaient reçu de nombreux courriels et coups de téléphone appelant au boycottage du spectacle.
«Nous avions des assurances de l’agent de l’artiste et de l’artiste lui-même que ces allégations étaient fausses, mais certains médias insistaient», a-t-il ajouté à l’AFP.

Les billets pour les trois spectacles de M. Elmaleh, qui devaient se donner à guichets fermés, seront remboursés, a dit M. Saab.

Jeudi, M. Coullier avait qualifié de fausses les informations de «certains médias libanais selon lesquelles l’humoriste Gad Elmaleh serait un sympathisant de l’Etat d’Israël».

Il avait notamment démenti qu’il ait appartenu à l’armée israélienne après la publication d’une photo d’un homme en uniforme israélien présenté comme l’artiste français.

«Gad Elmaleh n’a jamais fait partie de l’armée israélienne. Il est évident que ce n’est pas Gad Elmaleh qui figure sur cette photo, quiconque connaissant un minimum l’artiste pourra le constater sans peine», avait souligné M. Coullier.

Le chanteur français Patrick Bruel avait dû annuler des concerts au Liban dans les années 1990 pour son soutien à Israël.


 

© Jean-Marc Morandini

 

Mis en ligne le 29 juin 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org