Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël Politique extérieure

Pérès au roi saoudien : Rencontrez-moi à Jérusalem, ou à Riyadh, Hila Raz
03/07/2009

02/07/09

 

Texte anglais intégral : "Peres to Saudi King: Meet me in Jerusalem, or in Riyadh".

 

Traduction française résumée: R. Lewin

 

Le Président Shimon Pérès a invité mercredi (dernier) le Roi saoudien Abdullah à le rencontrer à Jérusalem ou à Riyadh, pour entamer des pourparlers qui permettraient l’exécution d’une paix globale entre l’Israël et tous les Etats arabes. Pérès a pris la parole à l’occasion d’un colloque inter-confessionel au Kazakhstan. 


S’adressant à environ 150 chefs religieux de tous les coins du monde, y compris une grande délégation d’imams, il a invité le Roi Abdullah à le rencontrer à Jérusalem, à Riyadh, ou n’importe où ailleurs, afin d’exaucer son souhait d’instauration d’une paix entre tous les êtres humains, sans distinction de religion." Il a loué l’initiative arabe de 2002, qui offrait à Israël la pleine normalisation, en échange d’un retrait des territoires conquis en 1967 durant la guerre de Six-Jours, un Etat palestinien et une solution équitable au problème des réfugiés palestiniens. Pérès a également cité le Roi jordanien Abdullah II.


Le président a évoqué le sujet du terrorisme islamiste. "Des milliers, si ce n’est des millions de musulmans, à la merci d’extrémistes, ont perdu la vie au nom d’Allah...’’ 


Pérès a dit. "Dans les Tours jumelles de New York, des chrétiens, des musulmans, des Juifs, des bouddhistes et des athées, ont tous perdu la vie."


Pendant ce discours, les délégués iraniens ont ostensiblement quitté la séance et ne sont revenus qu’après son intervention. Ils ont traité le président de "personnalité sioniste répugnante, dont la place n’est pas ici, dans une rencontre religieuse". ’’[Pérès] pille la terre qu’il occupe, et nous ne sommes pas disposés à l’entendre", a ajouté un délégué iranien. 


On se souviendra d’une scène similaire à la conférence de l’ONU, à Genève, en avril dernier, quand des dizaines de représentants occidentaux ont quitté la salle, en signe de protestation contre le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui s’adressait au forum. Les diplomates s’étaient levés et avaient gagné le hall pendant qu’Ahmadinejad lançait une tirade contre l’Israël, qu’il qualifiait d’’’entité raciste’’. 


Environ 80 délégations ont participé au sommet interconfessionel, dans lequel différents courants religieux et sectes de 35 pays étaient représentés. Le Grand Rabbin ashkenaze, Yona Metzger, a également participé à la conférence, pendant laquelle il a contacté le Hamas pour lui demander de permettre qu’un clerc [musulman] rende visite au soldat israélien Gilad Shalit.

 

Hila Raz, correspondant de Haaretz 

 

© Haaretz

 

Mis en ligne le 2 juillet 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org