Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Islam
Djihad

Le CAIR distribue 100.000 corans et fait ouvertement du prosélytisme, Daniel Pipes
12/07/2009

12/07/09

Sur le site de Daniel Pipes, 30 juin 2009.


Texte anglais original : CAIR Distributes 100,000 Korans; Overtly Proselytizes


Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert


Le Conseil des Relations Américano-Islamiques (CAIR), fondé par le Hamas, a longtemps prétendu être une organisation de défense des droits civils , se comparant, à l’occasion, à la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) [Association nationale pour la promotion des gens de couleur] mais un examen poussé de son dossier révèle le véritable programme du CAIR, qui est d’avoir – en commun avec les islamistes - pour objectif de travailler à promouvoir la charî’a (loi islamique.). Cet objectif peut être atteint de deux façons. La méthode indirecte influence l’opinion politique américaine par l’intermédiaire du système éducatif, des médias, des arts, des tribunaux et du processus politique. La méthode plus directe convertit les Américains à l’islam.

La méthode n° 1 est l’activité normale du CAIR et c’est ce qu’il fait la plupart du temps. Mais, tout aussi souvent, il essaie la méthode n° 2. Par exemple, en 2004 , le CAIR a publié une affiche publicitaire intitulée « Davantage en commun que vous ne pensez », qui exposait les similitudes entre les chrétiens et l’islam » : « Comme les chrétiens, les musulmans respectent et vénèrent Jésus…Comme les chrétiens, chaque jour plus de 1, 3 milliard de musulmans s’efforcent de vivre selon son enseignement d’amour, de paix et de pardon. »

Aujourd’hui, le CAIR a fait ce qui est probablement le plus grand pas, toujours dans la direction de l’appel à la conversion à l’islam (da’wa), avec l’annonce d’une campagne sur le thème « Partager le Coran ». Il s’agit d’envoyer gratuitement des exemplaires du Coran, au cours des six prochains mois, à 100.000 dirigeants : « les gouverneurs, les procureurs généraux, les éducateurs, les responsables de l’application de la loi, ceux qui légifèrent au niveau de l’Etat, les élus locaux et les fonctionnaires, les professionnels des médias et autres dirigeants locaux ou nationaux qui façonnent l’opinion publique ou définissent la politique. »

Ce n’est pas tout : le directeur exécutif national du CAIR, Nihad Awad, a ajouté que « l’objectif à long terme de la campagne était de mettre un million de corans entre les mains des citoyens américains ordinaires de toutes les religions, au cours des dix prochaines années. »

Awad a cherché à présenter cette étape comme n’étant pas un appel à la conversion à l’islam (da’wa) « Ce n’est pas une tentative de faire du prosélytisme, le but est plutôt fait de fournir du matériau éducatif à ceux qui donneront son orientation future à notre nation. »

Mais le témoignage de convertis à l’islam réitère que mettre le Coran entre les mains de non-musulmans est la meilleure alternative pour les gagner à la foi [musulmane].

 

© Daniel Pipes

 

Mis en ligne le 12 juillet 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org