Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Arafat

Le bras droit d’Arafat coupable de trafic d’armes, Yael Ancri
31/07/2009

31/07/09


Texte repris du site Actu.co.il, 29 juillet 2009


L’ancien bras droit de Yasser Arafat et responsable du bureau palestinien des Finances, Fouad Shoubaki, a été reconnu coupable, mercredi, par la cour militaire de Judée, de diverses activités terroristes, dont le financement et l’organisation du navire Karine-A, rempli d’armes, capturé par Israël en janvier 2002.

Shoubaki a également été condamné pour avoir fourni des milliers de tonnes d’armes à des organisations terroristes en échange de millions de dollars. Le terroriste a aussi financé les activités terroristes de l’organisation des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, et entretenu des contacts avec un agent étranger, à savoir iranien. Le parquet a demandé qu’il soit condamné à la prison à perpétuité.

Même à l’issue du procès, Shoubaki a continué à prétendre qu’il était innocent. « J’ai œuvré dès le début à promouvoir la paix entre les Palestiniens et les Israéliens et à construire des relations de voisinage », a affirmé le terroriste peu après la sentence. Et d’ajouter : « J’étais responsable du budget des forces de sécurité palestiniennes, mais je n’ai aucun lien avec l’armement. J’étais responsable des salaires, des uniformes, du carburant, des voitures et des repas des employés de l’AP. »

Shoubaki a été appréhendé par l’AP à la demande des Etats-Unis et détenu dans la prison de Jéricho avec les meurtriers du ministre Rahavam Zeevi. En mars 2006, Tsahal a fait une incursion dans la prison et arrêté Shoukabi et les meurtriers de Zeevi, après avoir appris que l’AP avait l’intention de les libérer.

Au cours de son interrogatoire au Shabak, Shoubaki a dévoilé de nombreuses informations sur le fonctionnement de l’AP à l’époque d’Arafat, au début de l’Intifada al-Aqsa. Le bras droit d’Arafat a avoué que l’AP finançait des organisations terroristes qui oeuvraient contre Israël, en partie avec les fonds des taxes transmises par l’Etat juif. Shoubaki a également indiqué que les responsables de l’envoi du bateau Katerine-A étaient l’Iran et le Hezbollah, en collaboration avec de hauts responsables de l’AP. Plusieurs responsables palestiniens recevaient des fonds pour acquérir des armements.

Le procès de Shoubaki a duré trois ans. L’an passé, le Hamas a inclus ce dernier dans la liste de prisonniers dont il exige la libération en échange de Guilad Shalit.

Le panel de trois juges, dirigé par le lieutenant colonel  Tsahi Lékah, s’est prononcé mercredi. Shoubaki a donc été reconnu coupable d’avoir été chargé par Yasser Arafat au début des années 2 000 d’acquérir des armes. C’est lui qui enregistrait les commandes et réglait les factures. Il s’occupait de recevoir le feu vert d’Arafat pour les diverses transactions. Pendant deux ans, le terroriste a acheté mille tonnes d’armes pour une somme de plus de 7 millions de dollars.

Le tribunal a ajouté que Shoubaki était impliqué dans le financement et l’affrètement du navire Karine-A, capturé en janvier 2002 plein d’armes de type divers. En septembre 2001, Shoubaki a rencontré un terroriste du Hamas pour l’informer de l’avancée des contacts avec l’Iran au sujet du financement du navire. Au cours de la dite rencontre, Shoubaki s’est entendu dire que les Palestiniens devaient payer 125 000 dollars pour couvrir les frais du navire. Il a transmis le message à Arafat qui l’a approuvé.

Le procureur a demandé de condamner Shoubaki, 70 ans, à la perpétuité du fait de la gravité de ses actions. « Les armes transportées par le navire étaient bonnes pour une armée. Il n’est pas difficile de s’imaginer ce qui se serait passé si le bateau avait atteint sa destination. »

La sentence finale décidant de la peine de Shoubaki sera rendue fin août.


Yael Ancri


© Actu Co.il


Mis en ligne le 31 juillet 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org