Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Judaïsme

Pas de mise en ligne durant la solennité de Tisha be’Av - petit rappel historique
29/07/2009

Source : Le Calendrier juif

Tisha bé Av

Pour Paris : début du jeûne mercredi 29 juillet, 21h33 ; fin du jeûne jeudi 30 juillet, 22h18

Destruction du Temple de Jérusalem, Nicolas Poussin, 1640.

En 589 avant l’ère courante, le roi Sédécias de Judée adhère à la coalition inspirée par le Pharaon Hophra et refuse de payer le tribut à Nabuchodonosor, roi de Chaldée. La guerre fut déclarée ; une année plus tard les troupes chaldéennes commencèrent le siège de Jérusalem.

En -586, le 10 Tevet, Jérusalem est envahie par les Chaldéens, et le 9 Av le Temple est détruit et livré aux flammes et au pillage. C’est la déchéance de la dynastie du roi David, au pouvoir depuis quatre siècles, et la fin du Royaume de Judée. Les Juifs sont déportés en Babylonie, le premier exil commence.

A partir de cette date, la Judée ne retrouvera plus jamais sa souveraineté totale. Lorsque le pays est restauré et le Temple reconstruit, la région est soumise aux puissances du monde qui se succèdent : Babyloniens, Perses, Grecs, Romains. Ces derniers détruisent le second Temple en cette même date du 9 Av, en l’an 68 de l’ère courante, qui débute le deuxième exil, long de près de deux mille ans.

 
Bas-relief de l’Arc de triomphe de Titus, à Rome : la spoliation du Temple par l’armée romaine

Le 9 Av (Tisha bé Av תשעה באב) est une date de grands malheurs pour le peuple juif. C’est le jour commun de la destruction des deux Temples de Jérusalem, du décret d’Inquisition signé par Isabelle d’Espagne, et de bien d’autres souffrances. Pourtant, selon les textes des Prophètes[14], le 9 Av deviendra un jour de réjouissances, lorsque le Messie se sera dévoilé. C’est que le caractère tragique de cette date trouve sa véritable source dans la Torah.

La parasha Shelahh (Nombres) relate que dans l’année de la sortie d’Egypte, alors que les Bnei Israël étaient sur le point d’entrer en Terre Promise, ils ont ressenti le besoin d’y envoyer des éclaireurs pour en rapporter, officiellement, des informations militaires. Mais en réalité l’intention du Peuple était mauvaise : c’était une manifestation de doute envers Dieu et Sa promesse d’une Terre bonne et légitime comme héritage perpétuel.
Les explorateurs partirent, et lorsqu’ils revinrent de leur périple, ce fut pour tenir devant le Peuple des propos décourageants. Le Peuple se plaignit et se confondit en affliction ; c’était le 9 du mois de Av.

Ce spectacle provoqua la colère de Dieu, qui condamna toute cette génération à errer quarante ans dans le désert, avant que leurs enfants ne puissent entrer en Terre Promise. En outre, puisque le Peuple s’était livré à un tel comportement vide de sens, le 9 Av resterait une date où de vrais malheurs frapperaient les Juifs, jusqu’à la Délivrance.

D’ici lors, le 9 Av est un jour de jeûne et de deuil. Lorsque le 9 Av est un samedi, le jeûne est reporté au lendemain.
Le jeûne débute la veille au soir, au coucher du soleil, dure toute la nuit et toute la journée du 9 Av, et prend fin lorsque revient la nuit. C’est un jeûne complet, sans boisson ni nourriture ; on y observe également d’autres restrictions prescrites aux endeuillés pendant les sept premiers jours de deuil.

Références 
14 : Zacharie VIII, 19 ( hébreu | traduction )
« 19Ainsi parle l’Eternel-Cebaot: Le jeûne du quatrième mois et le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième mois seront changés pour la maison de Juda en joie et en allégresse et en fêtes solennelles. Mais chérissez la vérité et la paix ! »

---------------------------

© Le Calendrier Juif

 

Mis en ligne le 29 juillet 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org