Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Chrétiens pour)

L’expulsion du Goush Katif : 4 ans déjà, par le Pasteur Gérald Fruhinsholz
31/07/2009

C’est avec plaisir que je mets en ligne un autre article de ce pasteur protestant, qui vit en Israël avec sa famille et est tout dévoué à la cause du peuple juif. Le lecteur constatera que ceux qui soutiennent le mouvement des implantations ne sont pas tous des "juifs fanatiques", selon la formule consacrée, et qu’il y a même un large mouvement chrétien en ce sens, même s’il est contesté, soupçonné, voire calomnié, tant en milieu chrétien qu’en milieu juif, pour des raisons évidemment fort différentes, dans lesquelles il n’y a pas lieu d’entrer ici. (Menahem Macina).

31/07/09

Blason Israel Blason IsraelShalom Israël
Bandeau Murailles 597x123
31 juillet 2009  
4 ans déjà... l’Expulsion du Goush Katif
Logo Shalom
De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ
Goush 1
Israël a-t-il oublié cette tragédie vécue il y a seulement quatre ans ?... Nous n’étions que quelques milliers à Kissoufim, ce 28 juillet, pour la commémoration des 4 ans de l’Evacuation du Goush Katif. La plupart des participants étaient des familles et des jeunes gens, malgré tout heureux de se retrouver, quand de nombreuses familles sont dispersées dans le pays.
 
Merci à Sara Brownstein et à son équipe, ainsi qu’à l’organisation « Strategic Keys Planning », qui ont organisé ce tioul (excursion) qui nous permet  une visite guidée aSKP Saravec deux journalistes spécialistes du sujet, Mickaël Blum et Benjamin Adjaj. Nous étions une quinzaine de  francophones près de ces lieux mémorables qui ont vu la destruction de superbes implantations. Une vie florissante a disparu du paysage et nous savons qu’à présent, rien n’y pousse. Les Palestiniens n’ont tenu aucun compte de ce cadeau princier, et ont détruit les magnifiques synagogues, ainsi que les serres qui auraient pu encore être utilisées. Certaines ont été rachetées par des mécènes pour être données aux artisans palestiniens, mais c’est oublier la haine du Hamas, qui ne voulait rien accepter d’Israël et qui a tout saccagé.
 
« Ils me haïssent sans cause ; ils sont puissants, ceux qui veulent me perdre, qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n’ai pas dérobé [la terre],
il faut que je le restitue »
- Psaume 69:5
 
Car, il faut le dire, l’évacuation de ce territoire n’aura servi à rien, si ce n’est à ouvrir la porte à une autre organisation terroriste. La paix n’est pas là, les Qassams continuent de pleuvoir et les terroristes ont le champ libre, à présent, pour tirer de plus près sur les villes israéliennes comme Sdérot ou Ashkelon.
 Laurence Beziz
Laurence Beziz, pionnière à Neve Dkalim
Laurence et son mari étaient agriculteurs à Nevé Dkalim depuis 19 ans. Laurence fait à présent tous ses efforts pour que l’on n’oublie pas le Goush Katif. Relogée sur le site de Nitsan, au nord de Gaza, elle attend, comme la plupart, de retrouver une maison comme celle qu’elle possédait auparavant. Pour toutes les 1.800 familles, ce sont des "caravillas" qui sont  à présent leurs demeures - des sortes de mobil-homes. Nombreux sont ceux qui n’ont pas retrouvé de travail ; les enfants ont été dispersés et ont toujours du mal à se rééquilibrer; le traumatisme est profond.
 
Ariel le pépiniériste
ArielA Yad Binyamin, nous avons pu visiter les serres d’Ariel. Ariel, francophone, est parmi les rares à avoir pu retrouver le même métier, à savoir pépiniériste. Mais ayant perdu sa clientèle, Ariel a dû recommencer à zéro, et il livre à présent ses plants dans tout Israël. Il a gardé des contacts avec ses anciens amis palestiniens, qu’il appelle au téléphone de temps en temps. Mais s’il sait que de nombreux Arabes n’ont pas de problèmes à cohabiter et travailler avec des Israéliens, il a conscience que personne parmi eux ne tentera de se révolter contre les autorités, que ce soit l’Autorité Palestinienne ou le Hamas.
 
De Yamit à la Judée-Samarie...
Le sujet est grave. En 1982, les 18 implantations de Yamit (au sud de la Bande de Gaza) ont été détruites, du temps de Menahem Begin, pour plaire aux Egyptiens : 4.300 pionniers ont été déracinés. En 2005, ce sont plus de 8.000 personnes qui ont dû quitter le Goush Katif. Aujourd’hui, les Etats-Unis et l’Europe mettent la pression pour l’évacuation de la Judée-Samarie (300.000 personnes), interdisant toute nouvelle construction ! C’est la guerre... L’ennemi est au dehors mais également à l’intérieur, tant « l’esprit pionnier » est dévalorisé. C’est cet esprit pionnier qui animait Caleb et Josué.
 Serre
La terre attend... d’être habitée
La terre d’Israël est l’objet d’une grande bataille - c’est la terre de D.ieu - et si les différentes guerres ont permis à Israël d’agrandir son territoire, nous voyons que l’ennemi remporte lui aussi des victoires : Jéricho, Hébron, Bethlehem, Sichem, Gaza... et une partie de Jérusalem que le monde veut séparer.

La terre est intrinsèquement liée à Israël, à tel point que D.ieu l’appelle ’Hephsiba - « Mon plaisir en elle » : « On ne nommera plus ta terre désolation ; mais on t’appellera mon plaisir en elle (’hephsiba), et l’on appellera ta terre "épouse" ; Car l’Eternel met son plaisir en toi, et ta terre aura un époux » - Esaïe 62 :4.
 
"’Hephsiba", la terre d’Israël, attend d’être habitée ! Bienvenue à tous ses habitants, l’Epoux vient ! Laurence Beziz n’attend qu’une chose, c’est de revenir dans le Goush Katif, mais, dit-elle : « Pas à n’importe quel prix ! Nous viendrons là si tout le peuple juif est avec nous ! ». Le peuple juif a besoin de faire cause commune avec les Pionniers et de défendre toute implantation menacée. C’est l’avenir d’Israël...
 
Transmettre l’esprit pionniermitna’halim
Ariel, le pépiniériste, nous a montré un plant minuscule. "Avec une seule planche, dit-il, j’ensemence tout un champ". Ariel livre dans tout le pays ces jeunes plants destinés à faire fructifier la terre. Dans le Goush, les jeunes gens mineurs étaient au nombre de 5.000, et cette jeunesse représente l’avenir d’Israël, c’est la dernière génération. C’est elle qui va « ensemencer » la terre d’Israël, ce sont ces jeunes dans lesquels habitent l’esprit pionnier et l’amour de la terre et sur qui D.ieu compte. Les « mitnahalim » (ceux des implantations) sont précieux aux yeux de D.ieu.
 
Des affichettes pour l’indépendance d’Israël ont été rédigées [1] : « La communauté internationale ne veut pas de nous ici et nous répondons en renforçant notre lien à la terre et en érigeant de nouvelles communautés. Il y a 63 ans, un esprit pionnier est apparu et, en une nuit, 11 nouvelles localités ont été construites dans le Néguev. Ici et maintenant, en établissant de nouvelles communautés en Judée-Samarie, nous allons remettre Israël sur le chemin de l’indépendance, créer une force nationale et nous dresser contre la pression internationale ».
 
Que le peuple d’Israël se lève pour soutenir ces héros de la terre...

[1] JPost.Fr - 27 juil 09. Photo JPost.

Visitez notre site
Ecrivez-nous
 
Pour recevoir régulièrement ces éditoriaux
inscrivez-vous en cliquant ci-dessous

Pour ceux et celles qui désirent soutenir l’œuvre de Shalom Israël ainsi que la diffusion de ces éditoriaux, vous pouvez le faire en envoyant votre don à l’ordre de
« SHALOM ISRAËL » à l’adresse suivante :


- SHALOM ISRAËL -
Chez Mme MANCEAU M.
9 avenue Gaston Boissier
78220 Viroflay - France

© Shalom Israel

 

Mis en ligne le 31 juillet 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org