Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Le Fatah réactualise une thèse conspirationniste sur la mort d’Arafat
09/08/2009

09/08/09

Texte repris du site Philosémitisme, mercredi 5 août 2009,
 
Enfin d’accord ... sur un complot. Les délégués du Fatah se sont enfin mis d’accord sur la base d’un mensonge. Israël, d’après les cadres du Fatah, serait responsable de la mort du vieux Arafat, avec ou sans la complicité de Mahmoud Abbas. Au fait, les journaux européens qui couvrent l’actualité palestinienne ne se sont pas trop, voire pas du tout, épanchés sur ce sujet épineux. Les bailleurs de fonds européens de l’Autorité palestinienne vont constater avec plaisir comment leurs généreux dons sont mis à profit pour alimenter des thèses conspirationnistes dont les Palestiniens sont si friands.

Lire une autre version complotiste sur la mort d’Arafat: Selon une collaboratrice d’Arafat, Israël est un cancer qu’il faut éradiquer

Source: article de Khaled Abu Toameh dans le JPost

"Les membres de la sixième assemblée générale du Fatah ont adopté à l’unanimité, jeudi, l’appel à la création d’une commission spéciale chargée d’enquêter sur la mort de l’ancien chef de l’Autorité palestinienne (AP), Yasser Arafat. Le projet adopté comprend également les postulats suivants : Israël est pleinement responsable de la mort d’Arafat, le sujet restera ouvert à discussion et l’enquête nécessitera un soutien international.

L’idée a été soumise par Bassam Abou Sharif, ancien conseiller politique d’Arafat. Son projet était essentiellement motivé par de nombreuses demandes en ce sens parmi les délégués du Fatah présents à la conférence ainsi que quelques personnalités influentes de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine), dont Farouk Qaddoumi. Ce dernier avait déclaré, il y a quelques semaines, qu’il possédait la preuve de l’implication à la fois israélienne et palestinienne dans la mort de l’ancien leader de l’AP.

"Qaddoumi se trompe, notamment en ce qui concerne l’éventuelle implication de l’actuel chef de l’AP Mahmoud Abbas", a cependant corrigé Abou Sharif.

D’autres semblent pourtant partager la théorie d’une conspiration israélo-palestinienne. Houssam Khader, un législateur du Fatah originaire de Naplouse, estime lui aussi que les Palestiniens ont joué un rôle dans "l’assassinat d’Arafat". Il a même appelé à interroger tous les membres du Comité central du Fatah à ce sujet.

La commission d’enquête sera dirigée par Nasser el Qidweh, un neveu d’Arafat. Qaddoumi avait fait couler beaucoup d’encre, en juillet dernier, en annonçant qu’Arafat lui avait transmis un document volé dans lequel plusieurs représentants israéliens et palestiniens évoquaient son assassinat. Les auteurs du document seraient Abbas, l’ancien chef de la sécurité palestinienne Mohammed Dahlan, l’ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon et plusieurs membres des services américains de renseignements.

Dov Weissglas, ancien chef de cabinet de Sharon, a immédiatement nié les accusations de Qaddoumi.

Alex Sorin a contribué à la rédaction de cet article."
 

 

© Philosémitisme 


Mis en ligne le 9 août 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org