Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Des crimes rituels et de notre époque, Allegra
29/08/2009

30/08/09

Texte repris du Blogue L’avis sauve..., 28 août 2009.

Je n’avais aucune intention de faire écho à cette affaire, mais quand je vois depuis une semaine défiler à droite, dans la colonne « vos blogs », plusieurs fois par jour, une note dont le titre est «Israël : L’abominable crime de trop ? » [1], je me sens obligée de mettre les choses au point et de donner une vue d’ensemble des faits.

L’article [2], mis en vedette par Aissa, a été publié par le tabloïde suédois, Aftonbladet dans sa page culturelle. Choix étrange d’un sujet pour une page culturelle !

Rappelons les faits :

Le 17 août, le tabloïd suédois Aftonbladet publie un article écrit par Donald Boström intitulé «Les organes de nos fils pillés - Des Palestiniens accusent l’armée israélienne de voler des organes de ses victimes ». L’article repose sur de prétendus témoignages d’habitants de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza racontant qu’après avoir assassiné des Palestiniens, Tsahal récupère les corps, vole les organes internes des victimes puis remet les dépouilles mortelles aux familles.

L’article suggère un vol d’organes au bénéfice de patients israéliens ou destinés à la vente à travers un trafic international. Il évoque les quelques Juifs du New Jersey inculpés pour leur participation à un syndicat du crime incluant la vente d’organes de donneurs volontaires, et à partir de cela Boström suggère une massive et macabre conspiration internationale où Juifs et Israéliens réunis prélèveraient des organes pour se faire de l’argent sur le dos des victimes palestiniennes.

Un nouvel article, publié dimanche 23 août, revient dans un nouveau reportage sur les conditions dans lesquelles un jeune Palestinien aurait été dépouillé de ses organes par des soldats israéliens, mais toujours sans apporter de preuves.

Cet article a été écrit par un militant anti-israélien reconnu, pour un éditeur lui aussi militant anti-israélien et il recycle l’accusation ancienne de meurtre rituel à l’encontre des Juifs des temps modernes, c’est-à-dire les Israéliens, les sionistes. Au Moyen-âge on accusait les Juifs de tuer des enfants pour utiliser leur sang en vue de fabriquer le pain azyme pour la fête de Pâque.

Tout comme ses prédécesseurs de l’histoire, Boström ne prétend même pas présenter une preuve réelle de ce qu’il proclame.

Parlant à la radio israélienne, il déclare :

« Cela m’interpelle dans la mesure où je souhaite qu’il y ait une enquête. Mais si c’est vrai ou non, je ne sais pas. Je n’ai aucun indice. »

Dans un autre journal suédois, Mats Skogkär attaque la décision d’Aftonbladet de publier cet article. Dans un éditorial intitutlé “Antisemitbladet, il écrit:

Des murmures dans l’obscurité. Des sources anonymes. Des rumeurs. C’est tout ce qu’il y a. De toute façon, nous savons comme ils sont, n’est-ce pas : inhumains, sans cœur. Capables de tout. Et pour votre défense tout à fait prévisible, on doit s’attendre à ce que vous rejetiez l’accusation d’antisémitisme. Non, non, c’est seulement une critique d’Israël ! »

Une copie d’écran de la traduction anglaise d’une partie de l’article de Boström

FireShot capture #031 - ’Donald Boström I Kultur I.jpg

Les faits selon Khaled Abu Toameh 1, journaliste arabe israélien au Jerusalem Post

Dans un article intitulé : "Famille palestinienne : Nous n’avons pas dit que des organes avaient été pris", il écrit que la famille et les parents de Bilal Ahmed Ghanem, le Palestinien au centre de l’histoire de vol d’organes, parue dans le tabloïd Aftonbladet, ont déclaré qu’ils ne savaient pas si les accusations étaient fausses ou non.

Jalal, le plus jeune frère de Ghanem, dit qu’il ne peut pas confirmer les allégations de Aftonbladet.

"I don’t know if this is true," he said. "We don’t have any evidence to support this."

Lire la suite ici.

_Meurtre_rituel_pdf.jpg

Les accusations de crimes rituels

Les accusations de crime rituel à l’encontre des Juifs sont parmi les plus anciennes allégations antisémites 2.

Aujourd’hui les rumeurs de vols d’organes par les Israéliens sont fréquentes parmi les Palestiniens. Une des raisons de la popularité de telles rumeurs est la diffusion de la série iranienne télévisée « Les yeux bleus de Zahra », sortie en 2004 et doublée en arabe un peu plus tard pour un public arabe [3]. L’histoire tourne autour d’un plan de l’armée israélienne visant à prélever les yeux des Palestiniens afin de les transplanter sur des Israéliens aveugles. Un des épisodes de la série inclut une histoire où l’on dit que le président israélien est maintenu vivant grâce à des organes prélevés sur des enfants palestiniens.

Il existe aussi un film turc dont le thème est similaire.

Il y a un peu plus d’une semaine je rappelais diverses déclarations récentes, dont celle d’une pseudo journaliste scientifique hollandaise, accusant les juifs d’être co-responsables de la fabrication et de la diffusion du virus de la grippe H5N1 afin de s’enrichir.

Il s’est trouvé des gens pour dire que j’étais parano. Et pourtant, encore une légende qui renaît, et pas n’importe où, ici aussi, en Europe, en Suède comme aux Pays-Bas.

Non, ce n’est pas de la militance, ni une histoire de camps à départager, "d’Arabes et de Juifs" à mettre ensemble dans le même sac, c’est une histoire qui devrait tous vous concerner.

Allegra

© L’avis sauve...

--------------------------------------

Notes

1. Qui est Khaled Abu Toameh : lire ici

2. · Historique des accusations de crimes rituels : voir ici

· Conférence par Marie-France Rouart : Le mythe du meurtre rituel, d’hier à aujourd’hui-L’infanticide rituel, une accusation sans fin : écouter ici

· Résurgences dans le monde arabo-musulman : lire et écouter ici

--------------------------------------

Note de Menahem Macina

[1] Voir, par exemple, le Blogue Aissa : Culture de choc ; article repris par plusieurs sites et blogues, comme Alter-Info, etc.

[2] Je me permets de renvoyer à ma traduction de l’article de Boström : « On vole nos fils pour prendre leurs organes », Donald Boström et à mon commentaire : L’"aftonbladette" comme Boström, recette pour criminaliser, à l’ancienne, les Israéliens ; voir aussi: Article antisémite de Aftonbladet - Agissez: écrivez à l’Ambassade de Suède en Israël.

[3] Nous avons répercuté le reportage de MEMRIconcernant cette calomnie "gore", voir: "Les Israéliens, voleurs d’yeux d’enfants (MEMRI)".

--------------------------------------

[Article aimablement signalé par R. Lewin.]

Mis en ligne le 30 août 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org