Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)

«Un Cœur Pour la Paix»: Des enfants palestiniens reçoivent des soins cardiologiques en Israël
20/08/2009

20/08/09

Source: CICAD


L’Ambassadeur de France en Israël, Monsieur Jean-Michel Casa, a signé le jeudi 20 août 2009 à 10 heures, à l’Hôpital Hadassah de Jérusalem, une convention entre l’Hôpital Hadassah, l’Ambassade de France, et l’association «Un Cœur Pour la Paix», présidée par le Docteur Muriel Haim.  

Depuis quatre ans, le service de Cardiologie Pédiatrique de l’Hôpital Hadassah de Jérusalem opère chaque année 50 enfants palestiniens souffrant de malformations cardiaques graves. Ces opérations sont financées à hauteur de 50% par l’ONG française, «Un Coeur Pour la Paix», et à 50% par l’Hôpital Hadassah.  

L’ambassadeur Jean-Michel Casa, à quelques jours de sa fin de mission et de son départ définitif d’Israël, a souhaité à nouveau soutenir cette action remarquable. Dans le cadre de cette convention, l’Ambassade de France en Israël versera 18 000 euros à l’association «Un Cœur Pour la Paix».

«Un Coeur Pour la Paix»: une démarche humanitaire qui se situe au delà de tout parti pris

Les enfants palestiniens atteints de cardiopathies congénitales, souvent mortelles, peuvent se faire soigner gratuitement et recevoir les mêmes soins que les enfants juifs ou arabes israéliens. Cette pathologie nécessite une chirurgie de pointe qui existe dans le cadre du service de cardiologie et de chirurgie pédiatriques. Au sein de l’hôpital Hadassah, ces enfants sont soignés par des médecins israéliens et palestiniens.  

L’action d’«Un Coeur Pour la Paix» a pour but de permettre à plus d’enfants palestiniens de pouvoir bénéficier des soins de haut niveau dispensés à l’hôpital Hadassah.  

L’objectif d’«Un Coeur Pour la Paix» est de permettre de cofinancer chaque année, avec l’hôpital Hadassah, les opérations cardiaques d’au moins 50 enfants palestiniens.  

La philosophie de Hadassah a toujours été de soigner les malades quelles que soient leur origine ou leur religion, et ce depuis 1913. C’est cet engagement qui lui a valu, en 2005, d’être nominé pour le prix Nobel de la Paix.

Sources: Ambassade de France en Israël, Un Coeur pour la Paix

© CICAD

 

Mis en ligne le 20 août 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org