Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Non attribué

Newsletter upjf.org du 8 au 14 août 2009
14/08/2009

14/08/2009
LIFE in Israel in 1948 – Part 1-43

Document extraordinaire. Traduction souhaitée. Je la commence lundi prochain. (Menahem Macina).

 

14/08/2009
Terrorists and Double Standards, By Alan M. Dershowitz


14/08/2009
Fighting the Campus War Against Israel and the Jews: Amir Abdel Malik-Ali, By John Perazzo

 

14/08/2009
L’Eglise unie du Canada ne boycottera pas Israël

 

14/08/2009
Des résolutions de nature antisémite seront-elles adoptées par l’Eglise unie du Canada?

 

14/08/2009
Revue de la Presse israélienne de l’Ambassade de France en Israël (14 août 2009)

 

14/08/2009
Tarik Ramadan à la TV iranienne fait l’objet de critiques aux Pays-Bas

Si quelqu’un de compétent se sent capable d’effectuer la traduction texte de l’article que la responsable de l’excellent Blogue Philosémitisme regrette de n’avoir n’a pas eu le temps de faire, qu’il en soit remercié. (Menahem Macina).

 

14/08/2009
L’islamisme dépasse encore les bornes, Daniel Pipes

 

14/08/2009
La grippe porcine ? Mais, bien sûr, c’est les Juifs !

Cet article, au tour ironique à souhait, n’en décrit pas moins un phénomène intolérable, puisqu’il s’agit de la reviviscence d’un des mythes antisémites les plus résistants, outre qu’il a coûté la vie à un grand nombre de Juifs innocents. Je sais : rien de nouveau sous le soleil. Mais tout de même, cette régurgitation judéophobe nauséabonde, au début du XXIe siècle, a de quoi inquiéter. (Menahem Macina).

 

14/08/2009
Why the Left should support settlements, Michael Freund

 

14/08/2009
La Résolution 194 ne traite pas du "droit de retour" au sens où l’affirment les Palestiniens

Un texte qui doit être traduit (amateurs s’abstenir). (Menahem Macina)

 

13/08/2009
L’immaturité politique du Hamas, Haidar Eid

Comme je l’ai fait pour d’autres textes délétères, je mets en ligne, ci-après, un article extrêmement hostile à Israël (en l’occurrence, il est même à l’extrême droite de la droite du Hamas !), pour contribuer au dessillement des yeux de ce qui reste de gens honnêtes dans ce monde, sur les véritables desseins des ennemis d’Israël. Il y a pléthore d’articles assassins de cette nature, m’objectera-t-on peut-être, alors, pourquoi reproduire celui-ci ? – Parce qu’il est écrit dans un langage policé et exempt d’insultes, qui lui confère un caractère fallacieux d’analyse technique, détachée et objective. En réalité, il exprime, avec une froideur effrayante, que rien de ce que feront Israël, les Etats-Unis et tous les bons conseilleurs du monde ne parviendra à infléchir la certitude intérieure de ces gens, qui est que cette terre appartient aux Palestiniens et à eux seuls, et qu’elle leur reviendra intégralement, de gré ou de force. C’est une position jusqu’auboutiste et anhistorique - ou, si l’on préfère, fanatiquement irréaliste - qui croit et veut faire croire au monde qu’il suffit de dire non et de taper du pied pour infléchir le cours de l’histoire. On ne discute pas avec ces gens-là, mais il est inutile de faire comme si ils n’existaient pas et de ne tenir aucun compte de leur propos, en arguant de ce que leur excès même les disqualifie. Ce serait commettre un contresens mortel. Ce qui s’écrit ici (et ailleurs) ne s’adresse si aux hommes politiques éclairés, ni aux spécialistes des relations internationales et/ou du Moyen-Orient, mais au peuple. Ce sont des propos de tribun intellectuel. Or, l’histoire a montré, particulièrement dans le cas de la Révolution française, l’impact meurtrier que peut avoir sur les foules, une rhétorique extrémiste et manichéenne, apparemment sans faille, dont les sophismes, voire les mensonges historiques patents sont indétectables pour les non-spécialistes, mais qui, le moment venu, permettra à des hommes d’action, empoisonnés par ces idées et prêts à tout pour les mettre en pratique, de déclencher, pour peu qu’ils en aient les moyens, le feu d’une guerre d’extermination, dont nous avons du mal à nous imaginer l’ampleur et les contours, ou dont notre subconscient ne veut pas prendre acte, tant il a peur de ce à quoi il lui faut s’attendre. – J’ai dû corriger de nombreuses impropriétés stylistiques et des erreurs patentes de traduction. Il en reste certainement. On voudra bien me le pardonner. Le texte anglais suit la traduction française et permettra des vérifications éventuelles. (Menahem Macina).

 

13/08/2009
Charles Enderlin décoré officiellement de la Légion d’honneur à Jérusalem

Une décision prématurée, qui préjuge de l’impeccabilité de France Télévisions et de son correspondant permanent à Jérusalem, dans ce qu’on a appelé l’affaire Al-Dura. Même si ce n’est pas son but, cette distinction ne peut manquer de contribuer à blanchir par avance la chaîne et son journaliste, alors que la Cour de Cassation, saisie par France Télévisions, n’a pas encore rendu son verdict. En tout état de cause, je n’aurai pas l’hypocrisie de passer sous silence l’événement, non sans exprimer, à mes risques et périls, des réticences que je sais partagées par de très nombreux membres de la communauté, mais dont je me hâte de préciser que je suis seul responsable. (Menahem Macina).

 

12/08/2009
NGO Monitor: Will HRW’s ‘White Flags’ Report Raise Red Flags?

 

12/08/2009
Examining Human Rights Watch in 2008: Double Standards and Post-Colonial Ideology

Une traduction (professionnelle) de ce texte est vivement souhaitée). (Menahem Macina).

 

12/08/2009
Une loi pour protéger les hauts gradés de poursuites pénales abusives à l’étranger, R. Anna Stoil


12/08/2009
Revue de la Presse israélienne de l’Ambassade de France en Israël (12 août 2009)

12/08/2009
Tract d’incitation à boycotter la banque Dexia, pour financement de la "colonisation" israélienne

Un coup d’oeil sur les affirmations contenues dans ce tract suffit à illustrer la manipulation mentale à laquelle se livrent les responsables de cette campagne illégale de boycott. La rédaction trompeuse de l’attendu de la condamnation - le "financement des colonies israéliennes", donne l’impression que c’est Dexia qui prend en charge toutes ces implantations. En réalité, c’est le gouvernement israélien qui finance les implantations, Dexia, comme d’autres établissements financiers, est associé à certains projets, en ce sens qu’elle y investit des fonds. Aussi l’affirmation selon laquelle ce financement est condamné par la convention de Genève et les résolutions 298, 446 et 476 du Conseil de Sécurité de l’ONU, est-elle un sophisme, voire un pur mensonge. Ces résolutions ne traitent pas de financement des implantations, mais de la fin de l’"occupation" israélienne de certaines parties (pas toutes, d’ailleurs) de la Cisjordanie, dont les accords internationaux prévoit qu’elle devra se faire dans le cadre d’une négociation finale entre les parties (Israël et le futur Etat de Palestine), laquelle n’a même pas commencé. Il est donc prématuré, à ce stade, de se référer aux territoires comme étant "occupés", alors qu’il sont "disputés", comme le savent ceux qui sont versés en droit international et en droit des conflits. (Menahem Macina).


13/08/2009

Musulmans belges, ne vous trompez pas de "dattes"…

Lu sur le blogue Islamic-Events [*], sans datte (pardon, sans date, quoique notre informateur indique celle d’aujourd’hui). Pourquoi les dattes ? Parce que la tradition fait état de ce que Mahomet rompait (chaque nuit) le jeune du Ramadan en mangeant une poignée de dattes. Ce n’est pas la première fois que les dattes israéliennes, entre autres produits, sont boycottées. J’indique, ci-après [**], le lien à un échange de 2004 sur un forum musulman, lequel faisait plus fort, puisque, à l’interdiction des dattes de ces maudits juifs, il ajoutait le motif de leur empoisonnement. Normal : les Juifs, destructeurs et assassins par nature, comme chacun sait, se font un plaisir d’exterminer le genre humain. Cerise (ou datte !) sur le gâteau, ce boycott est placé sous l’égide de Intal, groupe de pression particulièrement actif et virulent, qui harcèle la banque Dexia et toutes les entreprises qui commercent avec Israël [***]. J’ai profité de cet événement pour effectuer une brève enquête sur cette nébuleuse qui ressemble à une armée en bataille et dont l’ordre du jour principal semble être de nuire à Israël par tous les moyens et spécialement par la diffamation. (Menahem Macina).


11/08/2009
Revue de la Presse israélienne de l’Ambassade de France en Israël (11 août 2009)

10/08/2009
Selon l’Agence officielle de Presse palestinienne, l’Etat juif menace toute l’humanité
On croit entendre les discours surréalistes des dirigeants nazis diabolisant les Juifs, dans les années 30, et les érigeant en ennemis du genre humain et en danger mortel pour l’Allemagne, l’Europe et le monde entier. On remarquera particulièrement la ’facture’ de l’expression – qui me fait l’effet d’un néologisme - "judaïsme d’Etat", véritable calque de "terrorisme d’Etat". Seule drôlerie (grinçante, au demeurant) de ce mauvais théâtre : l’Etat juif est qualifié d’"entité théocratique". Curieuse théocratie, dont le Président – M. Shim’on Pérès - a honoré de sa présence un grand rassemblement de solidarité avec la communauté homosexuelle, qui a eu lieu sur la place Rabin, à Tel Aviv, le 9 août, et auquel ont participé des dizaines de milliers de personnes venus rendre hommage aux deux jeunes tués [*]. Imaginez un instant, Mahmoud Ahmadinejad présidant une manifestation de solidarité avec les homosexuels que le régime des mollahs fait pendre par fournées ! (Menahem Macina).


10/08/2009
Revue de la Presse israélienne de l’Ambassade de France en Israël (10 août 2009)

10/08/2009
L’impasse de la lutte armée palestinienne, Adrien Jaulmes

ANALYSE - «En quarante ans, les actions violentes de toutes les organisations palestiniennes n’ont réussi qu’à durcir les conditions de vie des Pales­tiniens et à empêcher toute construction d’un État.» ("Le Figaro"). Article lucide, qui n’évite cependant pas de faire la part belle à un Mahmoud Abbas, qui ne le mérite guère : «Au détriment de sa popularité, il s’est consacré, depuis son accession au pouvoir en 2004, à la recherche d’une solution négociée. Il n’a pas pu, pour des raisons de politique interne, s’opposer à ce principe sacro-saint du droit à la «résistance» palestinienne […] Mahmoud Abbas a compris l’im­passe dans laquelle la «lutte armée» a conduit la cause palestinienne. En appelant les délégués du Fatah à reconnaître les erreurs commises en quarante ans d’existence de leur parti, il leur a aussi indiqué que d’autres méthodes de protestation que la lutte armée existaient » (Menahem Macina).


10/08/2009
Désinformation médiatique à propos de l’éviction [légale] de familles arabes, à Jérusalem, A. Klein


10/08/2009
Désinformation sur l’expulsion d’Arabes par des Juifs de Jérusalem


09/08/2009
A présent, c’est tout Jérusalem que veut le Fatah, Fiamma Nirenstein

09/08/2009
Plaidoyer pour ma terre... Herbert Pagani

A la demande de plusieurs d’entre vous et grâce à la précieuse information de F. Asher, j’ai pu non seulement remettre ce texte magnifique en ligne, mais diriger la lecteur vers la vidéo où l’on peut voir Pagani lui-même interpréter son texte avec la ferveur contenue qui caractérisait cet artiste. (Menahem Macina).

09/08/2009
Diversité ou politiquement correct? Des policières anglaises en burqa pendant un jour


09/08/2009
Selon une collaboratrice d’Arafat, Israël est un "cancer" qu’il faut éradiquer

09/08/2009
Le Fatah réactualise une thèse conspirationniste sur la mort d’Arafat


09/08/2009
Pourquoi il faut rejeter la Charî’a (Loi islamique), par Daniel Pipes


09/08/2009
Comment les implantations sont devenues illégales à cause de la Croix-Rouge internationale, M. Dann


08/08/2009
Spotty Coverage of Mary Robinson’s Role in Durban Hate Fest, by Dexter Van Zile


08/08/2009
Le Juif et le cycliste, ou le coup du bossu, M. Macina

Début décembre 2002, un fidèle visiteur de notre site nous adressait un texte de Saint-Exupéry, paru dans "Paris-Soir", le 2 octobre 1938. Il tombait bien. 2002, c’était deux ans après le déclenchement de la seconde Intifada. Il n’y avait pas, alors, de Barrière de sécurité, et il ne se passait pas un mois sans qu’un attentat meurtrier fasse couler le sang juif. De surcroît, l’opinion internationale se déchaînait contre Israël au moindre incident, à la moindre action d’autodéfense en riposte aux attaques cruelles et cyniques des terroristes palestiniens, manipulés en sous-main par Yasser Arafat et ses complices. Une telle haine apparaissait déjà à ceux d’entre nous qui méditaient sur les racines de ce phénomène récurrent, comme une résurgence de l’antisémitisme traditionnel, pudiquement drapé dans le vêtement honorable de la lutte du peuple palestinien contre l’occupation de ses territoires par un peuple israélien, désormais considéré, sans complexes, comme un avatar du nazisme. La conscience juive s’interrogeait pour la énième fois sur son destin amer et incompréhensible : Qu’avons-nous - ou n’avons-nous pas - qui fait de nous l’exutoire idéal de toutes les phobies du monde ? L’apologue du bossu, dû à l’immortel auteur du "Petit Prince", venait à point nommé, me semblait-il, pour sinon guérir l’infection, au moins débrider la plaie, au scalpel de la dérision, et en exposer au grand jour la misère exorbitante. Mince consolation, certes, mais revanche tout de même - celle du désespéré dont le malheur crie silencieusement : Regardez ce que vous me faites... Mais, allez savoir pourquoi, sans doute parce que l’humour noir est la seconde nature des persécutés, au lieu d’entonner un thrène, j’ai opté pour pasticher la charge exupérienne, et en filer la métaphore de difformité. Cela a donné le développement suivant, dont j’ai l’immense vanité de rire encore aujourd’hui, avec satisfaction. Si mon rire est communicatif et excite également vos muscles zygomatiques, j’en serai ravi. (Menahem Macina).


10/08/2009
Ma prière pour le peuple juif, par le Sheikh Abdul Hadi Palazzi

Le Sheikh Abdul Hadi Palazzi est directeur de l’Institut Culturel Italien de la Communauté musulmane, co-fondateur musulman et co-président de l’Amitié Israël-Islam, Root & Branches Ass. Ltd. Cet article impressionnant paru en 2007 a été repris récemment par le site Le Post [*], avec l’introduction suivante : « Prière écrite en Décembre 2007 avant les élections ayant porté Obama à la présidence des Etats Unis. Texte toujours très actuel, que je reproduis dans son intégralité ». La mise en couleurs de certains passages est le fait du traducteur. (Menahem Macina).


07/08/2009
M. Kedar, arabisant israélien, cloue le bec du présentateur de al-Jazeera, à propos de Jérusalem

Une passe d’armes mémorable entre un présentateur arabe, aussi arrogant qu’ignare, et un Juif pugnace, parlant couramment l’arabe, et ayant le courage de ses convictions religieuses et nationales. Elle mérite d’être largement connue. Un commentaire suivra bientôt. (Menahem).

 


© upjf.org

 

Mis en ligne le 14 août 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org