Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Donald Boström récidive: "Le vol d’organes par l’armée israélienne dépasse les 1000"
18/09/2009

Selon ce "journaliste" (mais mérite-t-il ce titre?) le vol d’organes prélevés sur les corps des martyrs palestiniens "a commencé en 1960"... Vous vous rendez compte? Un silence de près d’un demi-siècle sur de telles horreurs, qui seraient passées inaperçues de (ou soigneusement tues par) tous les services de renseignements du monde, la presse arabe et la presse internationale. Heureusement, il y a Boström, le chevalier blanc, qui lave plus blanc que tous les journalistes! "Faut-il pleurer, faut-il en rire? Fait-elle envie ou bien pitié? Je n’ai pas le coeur à le dire": quand tout cela va-t-il cesser?... (Menahem Macina, avec la participation involontaire de Jean Ferrat).

18/09/09

Repris du Blogue Philosémitisme

"Le journaliste Donald Boström, qui a publié, le 17 août 2009, un reportage intitulé "on pille les organes de nos enfants", dans le journal Aftonbladet, a précisé que le vol d’organes ne se limite pas uniquement aux martyrs palestiniens mais touche également des victimes d’autres nationalités tuées en Palestine."

"Le représentant de l’ambassade de Palestine à Alger, M. Mohamed Chekchek, a pour sa part estimé que l’horreur qu’a subi les corps des martyrs palestiniens "n’est qu’une goutte dans la mer", résumant certains aspects cachés de l’horreur à laquelle se livre l’armée israélienne en Palestine."

"La FJA a annoncé avoir remis le premier prix de "la distinction journalistique" au journaliste suédois Donald Bostrom pour son courage dans la défense des causes humanitaires justes dont la question palestinienne."

Source: El Moudjahid (Algérie)

"Le journaliste suédois Donald Boström, qui a révélé le trafic d’organes prélevés sur des corps de martyrs palestiniens, auquel se livre l’armée israélienne, a affirmé mercredi que le nombre de martyrs palestiniens ayant fait l’objet de vol d’organes par l’armée israélienne dépasse les 1000.

Invité à une conférence organisée par la Fédération nationale des journalistes algériens (FJA), à la maison de la presse (Kouba), le journaliste suédois a indiqué que le vol d’organes prélevés des corps des martyrs palestiniens "a commencé en 1960 et s’est accentué après l’Intifada". Le journaliste Donald Bostrom qui a publié le 17 août 2009, un reportage intitulé "on pille les organes de nos enfants", dans le journal Aftonbladet, a précisé que le vol d’organes ne se limite pas uniquement aux martyrs palestiniens mais touche également des victimes d’autres nationalités tuées en Palestine. L’enquête sur ce trafic d’organes a été lancée à partir de témoignages recueillis par un groupe de l’ONU en Palestine sur la sauvagerie et l’horreur avec lesquelles l’armée israélienne manipulait les corps des martyrs palestiniens. Donald Bostrom a évoqué, dans son intervention, les menaces de mort qu’il avait reçues, par téléphone et même par e-mail. Le représentant de l’ambassade de Palestine à Alger, M. Mohamed Chekchek, a pour sa part estimé que l’horreur qu’ont subie les corps des martyrs palestiniens "n’est qu’une goutte dans la mer", résumant certains aspects cachés de l’horreur à laquelle se livre l’armée israélienne en Palestine.

Le représentant de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l’Homme, M. Hassan Khaldoun, a appelé toutes les organisations de la société civile en Algérie à adhérer à l’initiative de soutien du journaliste Boström contre les menaces de mort proférées contre lui. Exprimant son soutien à la cause palestinienne, le journaliste suédois a dit oeuvrer, avec les autorités algériennes, à l’impression de copies supplémentaires de son livre intitulé "Inchallah" [1], publié en 2001 et contenant près de 200 photos prises en Palestine, qui racontent les souffrances quotidiennes des Palestiniens sous l’occupation israélienne.

Lors de cette conférence, la FJA a annoncé avoir remis le premier prix de "la distinction journalistique" au journaliste suédois Donald Boström pour son courage dans la défense des causes humanitaires justes, dont la question palestinienne."

[1] Le livre a été publié avec le soutien du gouvernement et des syndicats suédois.

-
Des syndicalistes interpellent le syndicat suédois actionnaire d’Aftonbladet (La puissante confédération suédoise des syndicats (LO) détient 50,1% du capital du journal Aftonbladet, les parts restantes étant détenues par le groupe de presse norvégien Schibsted.)
-
Antisémitisme moyenâgeux et liberté de la presse, le cocktail suédois
-
Suède: la défense d’Aftonbladet commence à s’écrouler
-
Un tabloïd suédois accuse Tsahal de vols d’organes et exige une enquête internationale
 
[Voir aussi : "L’’aftonbladette’ comme Boström, recette pour criminaliser, à l’ancienne, les Israéliens".]
 


© El Modjahid et Philosémitisme

 

Mis en ligne le 18 septembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org