Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Le petit somme de Goldstone durant la projection d’une séquence de tirs de missiles sur Sderot
16/09/2009

Le juge Richard Goldstone de la Commission pour les Droits de l’Homme des Nations unies, dont le rapport de 575 pages, publié ce 16 septembre 2009, condamne Israël pour crimes de guerre, s’est endormi durant la projection d’un film montrant des enfants de Sderot fuyant des tirs de missiles. Noam bedein, directeur du Centre de Presse de Sderot, a raconté à Israël News, mercredi matin: "Tandis que je projetais un film montrant des explosions de missiles, Goldstone s’est endormi sous mes yeux." (IsraelNN).

16/09/09

 

IsraelNN.com

 

Sderot sous les Qassams: le film qui a causé le petit “roupillon” de Goldstone. Cliquez sur l’image pour voir la vidéo


Bedein et cinq autres personnes, don’t le maire d’Ashqelon et Noam Shalit, le père du soldat de Tsahal, kidnappé, ont été les seuls Israéliens à témoigner pour le compte du pays aux audiences de la commission des Nations unies. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a expliqué que le gouvernement a refusé de coopérer avec la Commission [des Droits de l’Homme] en raison de son préjugé hostile de départ à l’égard d’Israël. Selon lui, la comparution d’une personnalité israélienne officielle aux auditions eût conféré plus de justification au rapport mais n’aurait pas modifié les conclusions négatives arrêtées d’avance.

Bedein a dit qu’il avait comparu en tant que citoyen privé et ne s’était pas laissé dissuader par le ministère des Affaires étrangères. "L’ONU m’a demandé de comparaître parce que le Centre de Presse de Sdérot est la seule organisation qui a montré au pays la réalité des missiles."

Il a ajouté, cependant, qu’on lui avait alloué "trente minutes pour présenter huit ans d’attaques de bombardements de roquettes et de mortiers. Tandis que Goldstone somnolait, les trois autres juges, Christine Chinkin, un Irlandais et un Pakistanais, siégeaient en silence."

Bedein résuma sa présentation en demandant au groupe de juges: "Quelle autre démocratie au monde tolérerait des tirs de roquettes contre son territoire ?" Et d’ajouter: "C’est sur ces mots que j’ai terminé, mais tout ce qu’ils ont trouvé à dire fut ’Merci’. Je m’attendais à des questions exigeantes, mais il n’y en eut pas."

Depuis 2000, le Hamas a tiré sur le Negev occidental quelque 12 000 roquettes et obus de mortiers, dont 8 000 missiles, après l’expulsion des Juifs et le retrait de Tsahal hors de Gaza en 2005.

Depuis la fin de l’Opération "Plomb durci", campagne anti-terroriste, le sud d’Israël a subi 250 attaques, sans parler de dizaines de tirs de snipers contre des soldats et des bombes enterrées sur le bord des routes, ciblant les véhicules de Tsahal le long de la barrière de séparation de Gaza.

Pourtant, le long rapport de Goldstone [575 pages] n’a consacré que 9 pages aux roquettes. "La comparaison entre Gaza et Sdérot est ridicule", ajoute Bedein. Nous apprenons aux enfants à courir jusqu’aux abris en 15 secondes, tandis qu’ils apprennent aux leurs à grimper sur les toits pour servir de boucliers humains, durant les ripostes israéliennes."

The Goldstone Report blamed Israel for allegedly killing hundreds of “non-combatants,” including approximately 250 Hamas policemen.

Le Rapport Goldstone accuse Israël d’avoir prétendument tué des centaines de "non-combattants", dont environ 250 policiers du Hamas.


Tzvi Ben Gedalyahu

 

© IsraelNN.com

 

 

Mis en ligne le 16 septembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org