Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Europe

L’Union Européenne condamne les propos d’Ahmadinejad, fier d’avoir scandalisé en niant la Shoah
22/09/2009

22 septembre 2009


AFP, 20 septembre

Texte repris du Blogue Vigicitoyen


L’Union Européenne [UE] a condamné les propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui « encouragent l’antisémitisme et la haine », et affirment une nouvelle fois que l’Holocauste est un "mythe".

Dans un communiqué la présidence suédoise de l’Union Européenne a déclaré qu’elle « condamne les déclarations du président Ahmadinejad lors du rassemblement de la journée de [al-]Qods », journée nationale de solidarité avec les Palestiniens, qui a eu lieu vendredi. « De telles déclarations encouragent l’antisémitisme et la haine », a ajouté, la présidence de l’UE.

« Nous appelons les dirigeants de la République islamique d’Iran à contribuer de manière constructive à la paix et à la sécurité au Moyen-Orient », a-t-elle souligné.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a qualifié vendredi l’Holocauste de "mythe", dans un discours prononcé à l’occasion d’une journée annuelle de solidarité avec les Palestiniens, la journée de [al-]Qods, réitérant des propos qui ont de nouveau suscité l’indignation dans le monde.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a estimé vendredi que le président iranien était « une honte pour son pays », et le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband, a qualifié sa déclaration d’ « odieuse ».

Dimanche, le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a estimé que les manifestations de vendredi à l’occasion de la journée de solidarité avec les Palestiniens étaient un cri des musulmans contre le « cancer sioniste » qui "ronge" le monde islamique.


-----------------

Ahmadinejad fier d’avoir scandalisé l’Occident en niant la Shoah

NOUVELOBS. 21.09.2009

Avoir provoqué la colère des « meurtriers professionnels » (Israël et les pays occidentaux) est une source de « fierté pour nous », affirme-t-il.

Le président Mahmoud Ahmadinejad pendant son discours le 18/09/09 où il a nié à nouveau la Shoah. (sipa)

L’agence officielle iranienne IRNA rapporte lundi 21 septembre que le président Mahmoud Ahmadinejad s’est déclaré fier d’avoir scandalisé le monde occidental par ses propos niant l’Holocauste. Selon l’agence, le président iranien a affirmé que le fait d’avoir provoqué la colère des « meurtriers professionnels » de la planète - une allusion à Israël et aux pays occidentaux- est une source de « fierté pour nous ». 

Vendredi dernier, lors d’un discours, Mahmoud Ahmadinejad avait à nouveau émis des doutes sur le génocide juif, demandant même s’il s’agissait d’un « événement réel ». Il estime que l’Holocauste est un prétexte à la création de l’Etat hébreu. 

 

Foudres de la communauté internationale

Israël est né « sur [la base d’]une revendication fausse et mythique », avait lancé le président iranien à l’occasion de la journée d’Al-Qods, célébration annuelle destinée à exprimer le soutien du régime des mollahs à la cause palestinienne. Et de faire mine de se demander si l’extermination de six millions de juifs par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, était « un événement réel ». « Si l’Holocauste a été un événement réel, pourquoi ne permettent-ils pas des recherches pour éclaircir les faits ? », s’était-il interrogé. Ce n’est pas la première fois que des propos révisionnistes du président iranien provoquent la colère de la communauté internationale. 

(Nouvelobs.com)

 

Libération 20/09/2009 À 19H39

Avant l’Onu, Ahmadinejad critiqué à l’étranger, contesté en Iran

Ses nouvelles déclarations sur l’Holocauste ont suscité l’indignation de la communauté internationale. Le président iranien prononcera un discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, la semaine prochaine.

39 réactions  http://www.liberation.fr/monde/0101592236-avant-l-onu-ahmadinejad-critique-a-l-etranger-conteste-en-iran

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, au Parlement à Téhéran, le 30 août (Morteza Nikoubazl / Reuters)

  • Mahmoud Ahmadinejad doit s’exprimer la semaine prochaine à l’ONU, à New York, après de nouvelles manifestations contre sa réélection en Iran et de nouvelles déclarations sur l’Holocauste qui ont suscité l’indignation de la communauté internationale.

Le dirigeant ultraconservateur prononcera son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU avant une rencontre le 1er octobre entre l’Iran et six grandes puissances sur son programme nucléaire.

Téhéran est suspecté par les puissances occidentales de vouloir acquérir la bombe atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil, ce que nient les autorités iraniennes. Celles-ci ont présenté, la semaine dernière, une série de propositions aux grandes puissances qui tentent de convaincre le pays de mettre fin à son programme d’enrichissement d’uranium.

Mais Ahmadinejad campe sur ses positions. Dans un entretien à la chaîne américaine NBC, le président iranien a affirmé que l’Iran était toujours prêt à négocier mais qu’il n’était pas question d’arrêter son programme d’enrichissement d’uranium.


Propos «ignorants et haineux»

Le lendemain, il déclenchait de nouveau un tollé en qualifiant l’Holocauste de «mythe» et en accusant les Occidentaux d’avoir «lancé le mythe de l’Holocauste. Ils ont menti», affirmait-il à Téhéran lors d’un rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien.

La Maison Blanche a condamné des propos «dénués de fondement, ignorants et haineux», tandis que l’Union européenne a dénoncé des déclarations qui «encouragent l’antisémitisme et la haine». A Moscou, le ministère des Affaires étrangères a, lui aussi, jugé «totalement inadmissible» la sortie d’Ahmadinejad.

Le déplacement du président survient, d’autre part, alors que sa réélection du 12 juin est toujours contestée dans son pays. Vendredi, en dépit des avertissements du pouvoir, l’opposition avait saisi l’occasion du rassemblement officiel pro-palestinien pour protester contre sa réélection et soutenir son rival à la présidentielle, Mir Hossein Moussavi. Plusieurs manifestants ont été frappés ou arrêtés par les forces de l’ordre, selon des témoins.

D’après des sites Internet iraniens d’opposition, des membres de la diaspora iranienne au Canada et aux Etats-Unis entendent manifester contre Ahmadinejad à New York.


(Source AFP)

 

© Vigicitoyen, Nouvel Observateur, Libération

 

[Articles aimablement signalés par R. Lewin.]

 

Mis en ligne le 22 septembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org