Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Israël (diabolisation d')

Un étudiant en théologie suédois défend la thèse des vols d’organes par Israël
21/09/2009

21/09/09

Texte repris du Blogue Philosémitisme

"Avigdor Lieberman a réussi à attirer tacitement l’attention sur - bingo ! - l’Holocauste [...] L’homologue suédois de Lieberman, Carl Bildt, refuse mordicus de s’écraser [...] Mais ces soupçons sont loin d’être quelque chose de nouveau ; il en est fait état depuis des décennies."

Source: article (L’affaire du vol d’organes) de Kristoffer Larsson (étudiant en théologie suédois, collabore à l’International Middle East Media Center basé à Bethlehem et est directeur de Deir Yassin Remembered) paru dans le site Tlaxcala.

Tlaxcala est un site espagnol dédié en grande partie à la diffamation d’Israël. L’éditeur du texte de Larsson est Fausto Giudice, qui a composé avec Ben Heine une infâme devise en allemand pour Israël, et le traducteur est Marcel Charbonnier [Qui se cache donc derrière Marcel Charbonnier animateur du site Tlaxcala] .
_______

" Le photoreporter suédois Donald Boström a véritablement rendu fous furieux les Israéliens et leurs supporters. Le 17 août, le quotidien suédois à plus fort tirage, Aftonbladet, a publié un article de Boström intitulé : Palestine : "On pille les organes de nos fils".

Les suspects habituels ont immédiatement poussé les hauts cris à l’"antisémitisme", prétendant que l’ancestrale accusation de crime rituel aurait été remise au goût du jour. Les Israéliens ont même menacé le journaliste d’un procès. Ces réactions étaient à prévoir, toutefois. Des courriers haineux innombrables ont atterri dans la boîte aux lettres de M. Boström depuis la publication de son article, dont des menaces de mort. Ce qui est plus surprenant, c’est le fait que l’ambassadrice de Suède en Israël, Elisabet Borsiin Bonnier, se soit fendue d’un communiqué condamnant l’article. Il aurait été "aussi choquant et horrifiant pour nous, les Suédois, que pour les Israéliens", affirmait l’ambassadrice dans un communiqué de presse qui fut ensuite retiré, après s’être attiré les foudres du ministre suédois des Affaires étrangères, ainsi que de l’ensemble du gouvernement.

Par-dessus le marché, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exigé du gouvernement suédois qu’il récuse l’article, chose qui serait contraire à la Constitution, en Suède. Une déclaration du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a réussi à attirer tacitement l’attention sur – bingo ! – l’Holocauste. "Il est regrettable que le ministre suédois des Affaires étrangères n’intervienne pas dès lors qu’il s’agit d’une accusation de meurtre rituel contre les juifs, qui rappelle le comportement de la Suède durant la Seconde guerre mondiale, en des temps où, là déjà, elle était restée les bras croisés." (Je ne puis que recommander à Lieberman, qui est lui-même un raciste invétéré, de lire l’excellent ouvrage de Lenni Brenner : 51 Documents: Zionist Collaboration with the Nazis (51 documents: La collaboration des sionistes avec les nazis).

L’homologue suédois de Lieberman, Carl Bildt, refuse mordicus de s’écraser : "En tant que membre du gouvernement suédois, et conformément à la Constitution suédoise, je me dois de respecter la liberté d’expression, quelles que puissent être, par ailleurs, mes opinions personnelles." Son patron, le Premier ministre Fredrik Reinfeldt, rejette aussi toute idée de commenter cet article. Bildt est attendu en Israël d’ici environ une semaine [on sait que depuis, la visite a été annulée (Note d’upjf.org)], mais les Israéliens menacent d’annuler sa visite.

Tout ce remue-ménage mis à part, ce n’est pas la première fois que Donald Boström émet publiquement ses soupçons au sujet de vols d’organes de Palestiniens par des Israéliens. Un chapitre de son ouvrage, Inshallah: konflikten mellan Israel och Palestina [Inshallah : Inshalla: Le conflit entre Israël et la Palestine], publié en 2001 [Notre note: l’ouvrage a été publié avec le soutien du gouvernement et des syndicats suédois], est le récit de ce qui est arrivé à un garçon palestinien âgé de dix-neuf ans. L’ouvrage contient la photo que vient de publier Aftonbladet. Donald Boström a décidé d’apporter un éclairage nouveau à cette affaire, à la suite de l’arrestation, dans le New Jersey, de plusieurs personnes impliquées dans un réseau de trafic illégal d’organes, qui comprenait un nombre étonnamment élevé de rabbins. [...]

Des sources palestiniennes affirment désormais détenir des preuves irréfutables de ces vols d’organes. Reste à savoir si leurs allégations sont exactes. Mais ces soupçons sont loin d’être quelque chose de nouveau ; il en est fait état depuis des décennies. Quand Boström écrivit au sujet de Bilal et des soupçons concernant ce qui lui était arrivé, dans son livre, voici de cela huit ans, la réponse fut le silence. De plus, il ne dit pas qu’il y ait un lien direct entre les Palestiniens assassinés et les rabbins diaboliques du New Jersey (il n’y en a probablement aucun, étant donné le décalage dans le temps). Toutefois, à la suite de cette arrestation collective, les gens sont devenus plus ouverts à l’idée que, après tout, les Israéliens pourraient fort bien être en train de voler des organes à des Palestiniens. Boström espérait qu’un minimum de justice serait rendu à Bilal, même après toutes ces années.

Ostensiblement, Israël se sert de cet article pour faire passer le message que la Suède serait un pays antisémite. Les Israéliens semblent déterminés à faire pression sur le gouvernement suédois jusqu’à ce que celui-ci condamne "l’accusation de crime rituel". Tout d’un coup, tout le monde se retrouve en train de débattre du bon vieil antisémitisme de papa, au lieu de parler du terrorisme d’Etat d’Israël et de sa politique d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien.

Une pétition en ligne est en train de circuler en Israël, afin d’appeler au boycott d’IKEA. Dix mille Israéliens l’ont d’ores et déjà signée. Inutile de préciser qu’IKEA n’a strictement rien à voir dans cette histoire. Mais y a-t-il quelque chose de plus suédois qu’IKEA ? A court terme, Israël sera peut-être en mesure de détourner l’attention des véritables problèmes, des problèmes graves. Mais à long terme, Israël ne fait pas autre chose que se créer des ennemis. Il fut un temps où le monde occidental dans son entièreté soutenait Israël. Ce temps est révolu depuis longtemps. "

Notes ajoutées par Tlaxcala :

- N’oubliez pas non plus la vieille accusation antisémite selon laquelle les juifs empoisonneraient les puits, qui est désormais une réalité, en Palestine.
- Les détrousseurs de cadavres d’Israël

 

 

© Tlaxcala et Philosémitisme

 

Mis en ligne le 21 septembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org