Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Contentieux palestino-israélien

Ce qu’a dit notre cher Gilad Shalit sur la vidéo filmée par le Hamas - y"sh
03/10/2009

Voici ma traduction française intégrale des propos en hébreu de Gilad Shalit, tels qu’on peut les entendre sur la vidéo diffusée par la Deuxième Chaîne israélienne, mise en ligne sur YouTube [*]. A ce stade, je m’abstiendrai de tout commentaire sur le contenu et le ton de cette déclaration (lue), et sur l’état physique et psychologique de Gilad. (Menahem Macina).

[*] Voir : Vidéo Gilad Shalit - 02/10/09.


03/10/09

Note à l’attention des responsables de sites et blogues : Cet article peut être librement reproduit, sous réserve de la mention suivante – qui est obligatoire : Traduction de l’hébreu par M. Macina, pour l’Upjf (http://www.upjf.org/actualites/article-17221-143-7-qu-dit-cher-gilad-shalit-video-filmee-hamas-ysh.html).

 

 

Cliquer sur le cliché pour voir la vidéo

 

« Shalom, je suis Gilad Shalit, fils de Aviva et Noam Shalit, frère de Hadas et Joël, habitant à Mitzpeh Hilla, Numéro de carte d’identité 300097029. Aujourd’hui, lundi 14 septembre 2009.

Comme vous pouvez le voir, j’ai en main un journal palestinien de ce jour, 14 septembre 2009, publié à Gaza.

Je lis ce journal pour y trouver l’information me concernant, et j’espère y trouver une indication quelconque sur ma libération et mon retour prochain à la maison.

Il y a longtemps que j’attends et désire ardemment le jour où je serai libéré.

J’espère que le gouvernement actuel dirigé par Benjamin Netanyahu ne gâchera pas cette opportunité de conclure l’accord et qu’en conséquence, je pourrai enfin réaliser mon rêve et être libéré.

Je veux transmettre mon bonjour à ma famille et leur dire que je les aime, qu’ils me manquent beaucoup, et que j’aspire au jour où je les reverrai.

Papa, Yoël et Hadas, vous souvenez-vous du jour où vous êtes venus à ma base de Ramat Ha-Golan, le 31 décembre 2005 - laquelle, si je ne m’abuse, s’appelle Revaya B ? Nous avons fait une promenade autour de la base et vous m’avez photographié sur un char Merkava et sur l’un des vieux chars à l’entrée de la base.

Après quoi, nous sommes allés (en voiture) au restaurant dans un des villages druzes et, en chemin, nous nous sommes pris en photo sur le bord de la route, avec en toile de fond le Hermon enneigé.

Je tiens à vous dire que me sens bien sur le plan santé. Les mudjahidin des Brigades Ezzedim al-Kassam me traitent parfaitement.

Merci beaucoup et au revoir. »

 

Mis en ligne le 3 octobre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org