Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Elio Di Rupo: des milliers d’enfants et des milliers de femmes tués par Israël à Gaza
07/10/2009

Je l’avais oubliée celle-là! Et moi qui me scandalise des propos de Philippe Moureaux [*] ! Comparez et vous serez édifiés. Moureaux, Di Rupo, même parti... pris! (Menahem Macina).

[*] "L’attitude des Juifs belges envers les musulmans "attriste" le leader socialiste Philippe Moureaux".

07/10/09

Sur le site Philosémitisme, 23 janvier 2009

"Il y a eu des milliers d’enfants, des milliers de femmes, des milliers d’innocents, des milliers de civils qui ont été tués."

Le président du Parti socialiste belge, M. Elio Di Rupo, était ce matin l’invité de l’émission "Questions Publiques" de la RTBF. A la fin du progamme, il a répondu aux questions des auditeurs, dont la dernière portait sur Gaza:

Intervenante: "Après les attaques d’Israël sur la bande de Gaza, vous aviez évoqué le fait qu’Israël devrait répondre de ses actes devant la Cour pénale internationale. Je voudrais savoir, M. Di Rupo, qu’est-ce que vous comptez faire pour que cela soit fait et comment comptez-vous vous y prendre."

Elio Di Rupo: "D’abord je condamne à la fois le lancement des roquettes du Hamas sur des populations israéliennes et l’intervention israélienne notamment dans la bande de Gaza, en soulignant que l’intervention israélienne est totalement disproportionnée et que jamais on ne peut accepter que l’on renferme dans un espace clos une population et que l’on bombarde ou qu’on intervienne militairement sur cette population.

Il y a eu des milliers d’enfants, des milliers de femmes, des milliers d’innocents, des milliers de civils qui ont été tués.

Le secrétaire général des Nations unies n’a rien dit d’autre que ce que j’ai indiqué.

Et il y aura, je n’en doute pas, auprès des gens qui connaissent la situation dans le détail des initiatives que seront prises et quand il y aura ces initiatives nous les soutiendrons."

Selon les associations belges qui se sont empressées très médiatiquement, de déposer une plainte contre Israël à la Haye (tout en sachant que la Cour pénale internationale (CPI) n’est pas compétente pour les faits commis à Gaza), les chiffres sont tout autres :

"(...) la guerre de Gaza qui a fait, entre le 27 décembre et le 18 janvier, plus 1300 morts [1315 précisément, voire 500-600, selon le Corriere della sera] palestiniens (...)."

On se demande de qui le président du PS tient ces chiffres absolument fantaisistes qu’il avance avec aplomb sur une radio publique à une heure de grande écoute.

Questions Publiques 22/1/2009: Elio Di Rupo : Pascal CLAUDE (intervention à 11.03 minutes)
-----------------------------------------------------------
Déjà il y a deux semaines sur RTL-TVI ...

Elio Di Rupo importe le conflit du Proche-Orient dans nos rues, communiqué de presse du CCOJB

"Et cette attitude [de la population juive] de sang-froid, ne pas avoir de remords, voir des écoles être anéanties et tous ces morts, c’est inacceptable, c’est totalement inacceptable".

"Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) est outré par les propos tenus le 7 janvier 2009 par Elio Di Rupo, président du Parti socialiste, pendant l’émission "Rue de la Loi" sur RTL-TVI:

"Ce que le gouvernement israélien de sang-froid fait, tuer des innocents, tuer des femmes, des enfants, c’est absolument inacceptable et je crois que ce que l’on a fait dans certaines parties du monde, c’est-à-dire traîner certaines personnes devant les tribunaux internationaux, un jour on devra le faire pour celles et ceux qui prennent des responsabilités comme celles-là. Rien, rien ne peut justifier qu’on puisse tuer des civils. Rien, mais alors rien, ne peut justifier qu’on puisse tuer des enfants, des femmes, des personnes comme vous et moi".

Le CCOJB rappelle que le 19 décembre 2008, le Hamas a rompu la trêve et lancé le même jour 120 roquettes sur les villes israéliennes. Le Hamas, inscrit sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne, porte seul la responsabilité de la dégradation de la situation à Gaza.

Le CCOJB considère comme injuste qu’Israël soit, chaque fois qu’il est contraint de se défendre, sommé de laisser une nouvelle chance à ceux dont la raison d’être est son annihilation. Israël a le droit et le devoir de se défendre et nul ne comprendrait qu’un quelconque autre Etat au monde abandonne ses citoyens à la folie meurtrière d’un ennemi qui écrit dans sa charte - qui puise son inspiration dans les Protocoles des Sages de Sion - que l’Etat juif doit être détruit. Le CCOJB conteste à cet égard la symétrie indécente établie par le président du PS entre un Etat démocratique, Israël, et une organisation terroriste et antisémite, le Hamas.

Le CCOJB est solidaire de l’Etat d’Israël qui peut et doit faire ce que peuvent et doivent faire tous les autres Etats. Le double standard réclamé par le président du PS pour l’Etat d’Israël est l’autre manière de contester sa légitimité et de dire que sa souveraineté est conditionnelle.

Le CCOJB est interpellé par l’acharnement et la véhémence du président du PS à l’égard de l’Etat d’Israël et de ses dirigeants qui contrastent avec sa discrétion relative face aux tragédies humanitaires du Congo, du Darfour ou du Zimbabwe et sa modération pour condamner la régression des droits de l’homme, de la femme, des enfants, des progressistes et des homosexuels dans les pays et territoires gouvernés par la charia.

Le CCOJB s’interroge sur le point de savoir si la constance du président du PS à condamner l’Etat d’Israël et son espoir de voir traduire en justice certains de ceux qui ont pour devoir d’assurer la sécurité de leurs concitoyens, ne sont pas sans rapport avec les prochaines échéances électorales.

Le CCOJB est par ailleurs extrêmement choqué par les insinuations d’Elio Di Rupo sur le supposé manque de remords de la population juive:

"J’ai pour la population juive plus que de la sympathie, j’ai une forme d’amour, mais j’ai aussi pour les Palestiniens ce désir qu’ils puissent vivre dans la prospérité et la paix. Et cette attitude de sang-froid, ne pas avoir de remords, voir des écoles être anéanties et tous ces morts, c’est inacceptable, c’est totalement inacceptable".

Accuser dans ces termes la "population juive" d’insensibilité aux souffrances de la population palestinienne tout en revendiquant pour la première une forme d’amour est une manifestation rare de cynisme.

Le CCOJB condamne avec la plus grande fermeté les propos du président du PS qui, empruntés à la langue des droits de l’homme, contribuent à importer le conflit du Proche-Orient dans nos rues et participent de ce fait à la libération de la parole et de l’acte antisémites, au lieu de les prévenir et les dénoncer."


© Philosémitism et CCOJB

 

Mis en ligne le 7 octobre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org