Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Civisme
Tribunaux

Grande-Bretagne: le député néerlandais Wilders gagne en appel contre son refoulement
15/10/2009

15/10/09

Normandie News, 13 octobre 2009

LONDRES - Le député néerlandais d’extrême droite, Geert Wilders, a gagné en appel, mardi, devant un tribunal londonien, contre son refoulement à la frontière britannique en février dernier, a-t-on appris de source judiciaire.

Le réalisateur de "Fitna", film controversé accusant de "fascisme" la religion musulmane, avait été arrêté le 12 février par les services des douanes à l’aéroport londonien d’Heathrow, en provenance d’Amsterdam. Il était reparti vers les Pays-Bas quelques heures plus tard.

Le député avait fait appel de ce refoulement aux frontières devant un tribunal londonien de l’immigration, qui a donné raison à M. Wilders contre le ministère de l’Intérieur, a indiqué une porte-parole du tribunal.

« Je suis très heureux. C’est une victoire pour la liberté d’expression », a réagi Geert Wilders, interrogé par téléphone par l’AFP.

« Je vais maintenant voir si et quand je vais aller au Royaume-Uni. J’ai été invité pour tenir un discours à la chambre des Lords et je compte bien m’y rendre », a-t-il ajouté.

M. Wilders avait prévu en février d’assister à la projection de son film à la chambre des Lords, projection qui devait être suivie d’un débat.

Lors de son arrestation, les autorités britanniques avaient fait savoir au chef du Parti de la liberté (PVV, 9 députés sur 150) qu’il n’était pas autorisé à entrer au Royaume-Uni en raison de ses propos sur l’islam et les musulmans.

Ces propos constituent, selon elles, une « menace pour la sécurité publique ». Le ministère britannique de l’Intérieur avait expliqué que le gouvernement était « opposé à l’extrémisme sous toutes ses formes et empêcherait l’entrée à tous ceux qui veulent propager l’extrémisme, la haine et des messages de violence ».

Le gouvernement néerlandais avait, pour sa part, « regretté » l’arrestation de M. Wilders.

« Les Pays-Bas ont indiqué à plusieurs reprises au gouvernement britannique que M. Wilders ne constituait pas, à notre avis, un danger pour l’ordre public », a rappelé mardi le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Maxime Verhagen, cité dans un communiqué.

« Je suis heureux que le juge soit arrivé à la même conclusion », a-t-il précisé, en disant « espérer » que M. Wilders pourra dorénavant entrer en Grande-Bretagne.

Geert Wilders est poursuivi aux Pays-Bas pour incitation à la haine et à la discrimination envers les musulmans. Son film de 17 minutes, Fitna ("discorde" en arabe), est destiné à montrer ce qu’il considère comme le caractère "fasciste" du Coran, ouvrage dont il demande l’interdiction et qu’il compare à "Mein Kampf", d’Adolf Hitler.


(©AFP / 13 octobre 2009 15h19)

 

© Normandie News - AFP

 

 

[Article aimablement signalé par Matsada – Infos.]

 

Mis en ligne le 15 octobre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org