Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Résolutions ONU (Israël-Palestine)

Benyamin Netanyahu appelle l’ONU à rejeter le rapport Goldstone sur la guerre de Gaza
16/10/2009

16/10/09

 

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (D) et le Premier ministre espagnol, Jose Luis Zapatero, se serrent la main après une conférence de presse, le 15 octobre 2009 à Jérusalem

JERUSALEM — Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a appelé les pays membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à rejeter le rapport Goldstone, qui accuse Israël de "crimes de guerre" pendant la guerre à Gaza.

« Les pays responsables se doivent de voter contre cette initiative qui soutient le terrorisme et entrave la paix », a déclaré M. Netanyahu, jeudi soir, à l’issue d’une rencontre avec son homologue espagnol, Jose Luis Zapatero.

Les 47 membres du Conseil des droits de l’homme sont réunis à Genève en session extraordinaire pour se prononcer, vendredi, sur une résolution approuvant le rapport du juge sud-africain, Richard Goldstone.

La résolution appelle Israël, ainsi que les islamistes palestiniens du Hamas, à enquêter sur des allégations de "crimes de guerre" [commis] en décembre et janvier derniers à Gaza.

Les dirigeants et diplomates israéliens mènent une active campagne pour discréditer le rapport Goldstone.

Le projet de résolution sur ce rapport constituera « une récompense pour le terrorisme et enverra un message aux terroristes de partout », a affirmé, jeudi, l’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Aharon Leshno Yaar.

Ce « sera un revers pour les espoirs de paix » au Proche-Orient, a-t-il souligné.

Le rapport Goldstone, dénoncé par Israël comme « inique, saugrenu et unilatéral », accuse l’armée israélienne, ainsi que les combattants palestiniens du Hamas, d’avoir commis « des crimes de guerre » et « de possibles crimes contre l’humanité » durant l’offensive israélienne à Gaza.

Il recommande aux deux protagonistes de mener des enquêtes internes sur ces incidents et préconise que, si aucun progrès n’est constaté au bout de six mois, le Conseil de sécurité de l’ONU saisisse le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI).

AFP


Mis en ligne le 16 octobre 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org