Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Parti pris pro-palestinien

Le mouvement belge contre le racisme (Mrax) est converti à l’islam
16/11/2009

16/11/09Texte repris du Blogue "Je suis Belge mais je me soigne", 15 novembre 2009

mrax.1258145967.jpgEn moins de cinq ans, le Mrax (mouvement belge francophone contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie) est devenu un organe de défense de l’islam et des musulmans. Les belgo-belges qui lui restaient fidèles quittent en nombre le navire investi par des belges issus de l’immigration, principalement des Belgo-Marocains. 

L’abcès enflait depuis des semaines à la suite de graves problèmes internes liés au management autoritaire de son président, Radouanne Bouhlal, mais aussi et surtout à la ligne politique imposée par lui et considérée comme une imposture par les fondateurs du mouvement créé en 1966. Il vient d’être crevé publiquement et avec fracas par le sénateur libéral (MR) Alain Destexhe, qui demande au passage l’arrêt des subventions octroyées par les pouvoirs publics fédéraux et communautaires francophones.  

Le sénateur dénonce de manière précise ce qui se savait depuis longtemps dans la coulisse, à savoir l’absence de pluralisme au sein du mouvement: sa communication belliqueuse et sa bienveillance - sinon plus - à l’égard de certains groupuscules liés à l’islam radical. Peu avare de déclarations-choc, il réserve sa dernière salve au chef d’orchestre de toutes ces déviances, le président en personne, qu’il accuse d’alimenter le ressentiment entre les communautés et d’être in fine un « raciste anti-blanc ». 

Radouanne Bouhlal est juriste, diplômé de l’Université catholique de Louvain (UCL). Ancien conseiller d’un ministre Ecolo issu lui-même de cette université, il arrive à la tête du Mrax en 2004, dopé par des appuis politiques de gauche. Sa mission consiste à redynamiser un mouvement ankylosé et sans plus aucune visibilité. Vite fait bien fait, sauf que, cinq ans plus tard, le Mrax a changé de casaque en devenant un lobby de la cause islamique. 

Bouhlal, idéologue obnubilé par l’islamophobie, est un homme intelligent et il sait très bien que c’est en recrutant intensivement des membres dans sa communauté et en les plaçant dans les instances dirigeantes (le CA et le bureau) qu’il imposera ses vues. C’est ainsi que, petit à petit, les musulmans prennent le pouvoir au sein d’un mouvement censé aussi lutter contre l’antisémitisme. La défense des droits humains passe au second plan au profit de la défense d’une religion. 

Alain Destexhe a le mérite de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et je lui en suis reconnaissant. Ses propos ont, bien sûr, créé une vive polémique avec Radouanne Bouhlal, mais aussi avec les partis clientélistes de la gauche francophone (PS, Ecolo et cdH) et particulièrement Fadila Laanan, la ministre (PS) de la culture de la Communauté française, principale pourvoyeuse de fonds pour le Mrax. 

Ne rêvons pas: toute cette affaire va vite tomber dans l’indifférence et l’oubli. Malheureusement.

____________________________________________

Un observatoire citoyen pour contrôler le Mrax  vient de voir le jour ce dimanche à l’initiative (entre autres) du journaliste Claude Demelenne, coauteur, avec le sénateur Alain Destexhe, de la ”Lettre aux progressistes qui flirtent avec l’islam réac“. Cet observatoire se donne pour mission de suivre les actions du Mrax, d’en analyser les dysfonctionnements et de sensibiliser les autorités publiques à sa dérive islamo-gauchiste sous la présidence de Radouanne Bouhlal.

Le site du Mrax : http://www.mrax.be/


© Je suis Belge mais je me soigne

 

[Article aimablement signalé par R. Lewin.]

 

Mis en ligne le 16 novembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org