Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Accusation de trafic d’organes: Donald Boström se rétracte
12/11/2009

Bonne nouvelle ! Mais, ne nous réjouissons pas trop vite. Attendons-nous à lire des titres dans le style : "Les Israéliens ont lavé le cerveau de Boström", ou "Les ploutocrates juifs se sont saigné aux quatre veines pour acheter la conscience du journaliste". Etc. A quand le prochain blood libel? (Menahem Macina).

12/11/09Sur le Blogue Philosémitisme

Source: Jerusalem Post

Le journaliste suédois Donald Boström, auteur de l’article accusant Tsahal d’avoir pratiqué un trafic d’organes sur les Palestiniens [avant et] lors de l’opération Coulée de Plomb, a fini par changer d’avis, a rapporté jeudi la radio de l’armée.

Des sources proches de Boström ont confié que sa visite en Israël et les dialogues auxquels il a participé l’ont incité à repenser la version de son article. Invité à participer à la conférence des médias dans la ville de Dimona, Bostrom s’est livré à de nombreuses interviews et a pu entendre une série de critiques sur son article. Il s’est rapidement avéré qu’il s’était appuyé sur des témoignages de familles palestiniennes endeuillées.

A son retour en Suède, Boström a décidé d’annuler sa participation à la conférence de Beyrouth, destinée à calomnier Israël.

Le journaliste suédois avait été accueilli en Israël début novembre par des sifflets et des protestations. Le vice-Premier ministre Silvan Shalom avait, quant à lui, qualifié son arrivée d’"événement honteux".

Le maire de Dimona, Meir Cohen avait, pour sa part, défendu la décision des organisateurs de la conférence.
Zeev Feiner, à la tête du groupe qui a invité Boström, est satisfait du retournement de situation : "Ce n’est pas un secret, ils étaient nombreux à penser que l’on avait tort d’inviter Bostrom à Dimona la semaine dernière. Nous voyons désormais que cette décision était excellente du point de vue des relations publiques. Ce qui est dommage est que nous ne l’ayons pas invité plus tôt."
_________

Un lecteur suédois a laissé un message dans le forum en anglais du Jerusalem Post indiquant que Boström, après son voyage, a reconnu que la presse israélienne était supérieure à la suédoise : "From the beginning it was clear that Bostrom was more intoxicated by the anti-Israel slander machine working day and night, than founded in the truth. I of course saw this from the outset when reading clips of his article. As a whole, it was a gain for Israel to let him come, and he appeared truly surprised (’shocked’ he said) to see the Israeli fairness and openness from "the press" as he said. He actually told that the Swedish press was "not as good". Now I don’t believe in a real change of heart regarding him, but as it seems, he moved some distance in the right direction."

On note que le journaliste a fait un tabac dans le monde arabe. Après l’Algérie où il fut félicité par le représentant de la Palestine à Alger, Mohamed Chekchek, et reçut le prix de "la distinction journalistique", il était attendu au Liban à une conférence "destinée à calomnier Israël. (Donald Boström récidive: "le vol d’organes par l’armée israélienne dépasse 1000")


© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 12 novembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org