Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias

Presse belge: l’affolement des Israéliens face à la "bombe A" des Palestiniens
18/11/2009

18/11/09

Sur le Blogue Philosémitisme

Un long article de Serge Dumont a paru dans quotidien belge Le Soir (16/11/2009) introduit par un un titre choc : "La "bombe A" des Palestiniens" - Ils menacent de proclamer l’indépendance de leur Etat". Dumont avance que "cette menace affole les dirigeants israéliens qui redoutent de voir le nouvel Etat aussitôt reconnu par la communauté internationale."

On observera que dans la presse belge francophone les dirigeants israéliens sont toujours décrits comme des idiots, des incompétents, qui ont recours pour un rien à la force "disproportionnée" cela va de soi, mais qui par ailleurs s’affolent ce qui revient à dire que ce ne sont que des amateurs qui ne contrôlent pas la sitution.

Affolés ou agacés ?

Le lendemain, c’était au tour de l’autre grand pourfendeur d’Israël du Soir, Baudouin Loos, de se pencher sur la situation. Avec un jour de recul, le discours change. Les dirigeants israéliens ne sont plus affolés, ils sont agacés par la proposition des Palestiniens "le gouvernement israélien manifeste des signes d’agacement" et "les ministres israéliens multiplient les menaces", déclare le journaliste.

Apocalypse soon

Loos termine son papier par une note apocalyptique, fruit d’une intense réflexion journalistique : "Excédés, certains Palestiniens exhibent un autre scénario à la place de la déclaration d’indépendance (qui ne saurait être que formelle, sans contenu) : la dissolution pure et simple de l’AP, qui laisserait Israël en charge de tous les Palestiniens de Cisjordanie [en général il ajoute "occupée"], comme avant les accord d’Oslo de 1993".

De son côté, La Libre Belgique d’hier rappelait également la cruauté des Israéliens en reproduisant une dépêche au vitriol de l’AFP: "Israël. Pas de merci pour l’ennemi". On y rappelle qu’un "rapport de l’ONU a accusé l’armée israélienne de "crimes de guerre" au cours de cette opération. Celle-ci a fait 1 400 morts côté palestinien et 13 côté israélien." Pas un mot sur le terrorisme palestinien.
 


© Philosémitisme

 

Mis en ligne le 18 novembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org