Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Polémiques

Caroline Fourest contre Israël, Victor Perez
23/11/2009

23/11/09

Sur le Blogue de l’auteur

 

On ne présente plus celle qui a fait de l’opposition à Tarik Ramadan son cheval de bataille afin d’atteindre la célébrité. Ce dernier s’épuisant, la voici qui enfourche dorénavant le canasson de l’anti-israélisme primaire. Un étalon d’endurance et de "première qualité", qui assure à son jockey réputation d’"expert", invitations dans les médias, et libres publications "d’opinions", susceptibles de garantir obligatoirement le statut éternel de bouc émissaire de l’Etat juif.

On ne compte plus les contrevérités émises par cette dame, dans la tribune parue dans son quotidien préféré et intitulée « Israël contre Obama » (1). La première d’entre elles, est l’affirmation d’un « […] tournant dans les relations américaines et israéliennes. Sans que l’on puisse encore [en] prédire la portée ».

A en croire les derniers sondages américains, Barak Obama est en chute libre et Israël reconnu de plus en plus comme l’allié le plus fiable de cet Etat. Ce qui permet de réduire à presque rien la "portée de ce tournant" annoncée.

Si l’avenir relationnel Etats-Unis-Israël est confus dans l’esprit de Caroline, le passé est, quant à lui, analysé "scrupuleusement" par le biais d’une phrase anodine mais pleine de sous-entendus : « Force est de constater qu’aujourd’hui, sans doute plus qu’hier, le gouvernement israélien porte la responsabilité du blocage ».

Le gouvernement d’Ehud Olmert avec son intention de partager Jérusalem et d’accueillir un nombre limité de "réfugiés", celui d’Ariel Sharon et son évacuation unilatérale de la bande de Gaza, celui d’Ehud Barak acceptant les critères Clinton, ou encore celui d’Itzhak Rabin paraphant les « accords d’Oslo » sont donc, selon Mlle Fourest, également « responsables » de la situation actuelle de non-paix !

L’Autorité palestinienne (celle d’hier et celle d’aujourd’hui) par son refus de renoncer à son exigence d’un "droit au retour de réfugiés" au sein même d’Israël, de reconnaître le caractère intrinsèquement juif de cet Etat - condition israélienne sine qua non -, et de cesser de nier le lien entre le judaïsme et le Mont du Temple, ne saurait être tenue responsable des "échecs" des gouvernements israéliens successifs !

Seul « au moins le gel des colonies » permettrait à l’Autorité palestinienne d’être en position de force pour s’autoproclamer « "Etat palestinien" avec l’accord de la communauté internationale », pour normaliser « ses relations avec Israël », et pour négocier, « ensuite, en position de force avec le Hamas au sujet de Gaza ».

Théorie fourestienne vaseuse si l’on se réfère là encore aux divers refus susmentionnés de l’AP que le Hamas, lui-même, approuve.

De la théorie fumeuse aux affirmations assénées avec la force d’une certitude, la main de Caroline Fourest ne tremble pas. Ses opinions affirmant que Tsahal est « infiltrée par des militaires orthodoxes combattant au nom de Dieu et non plus au nom de la nation », ou que « la violence disproportionnée avec laquelle l’armée israélienne a répondu au harcèlement des roquettes du Hamas », trahissent une « perte de raison » non de la part d’un « Israël (qui) entretient un fanatisme », mais d’une "journaliste" en mal de reconnaissance publique et de vedettariat.

Cela se vérifie d’autant plus lorsqu’elle assure, plus loin et le plus sérieusement, que les Etats-Unis ont, « une fois de plus, dû dégainer leur veto pour empêcher une nouvelle mise en accusation d’Israël à propos du rapport Goldstone sur la guerre de Gaza », sans pour autant préciser à ses lecteurs la date d’une telle action, ou lorsqu’elle écrit que « l’illusion d’un choc entre un bloc musulman et un bloc occidental a vécu ».

Des allégations qui démontrent, si besoin était, que les meilleurs esprits ont aussi besoin d’une nourriture terrestre. Le politiquement correct a donc fourni ce qu’il fallait à Caroline Fourest. A elle de se montrer reconnaissante.

Lien :

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17502-145-7-ramadan-suffit-faut-israel-nouvelle-croisade-caroline-fourest.html


© Victor Perez

 

Mis en ligne le 23 novembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org