Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Politique
Politique française

Kouchner, Légion d’honneur à Yossi Beilin, au Dr Walden et… à Richard Goldstone, Alex Lévy
25/11/2009

C’est peu dire que j’étais mal à l’aise en mettant en ligne, hier, ce texte dont je réprouve la teneur. J’ai laissé passer la nuit - qui dit-on, porte conseil - pour y répondre. Ce qui suit m’amène à m’appliquer ironiquement ces deux vers de l’immortelle chanson de Brassens, conscient que, après avoir embouché ces "Trompettes de la renommée", "combien de bons amis me regarderont de travers, combien je recevrai de coups de revolver". Mais c’est dit [*] et tant pis si je suis un homme mort, au plan de la réputation, Dieu merci! (Menahem Macina).

[*] Voir : Menahem Macina, "On ne défend pas une cause juste avec des arguments injustes".

 

24/11/09

19 novembre 2009

 

Rappelez-vous, ce n’est pas bien vieux, Bernard Kouchner est déclaré persona non grata par Israël, qui lui refuse le droit de s’y rendre. Mais, le "Bon Docteur" a toujours su rentrer par la fenêtre quand on lui fermait la porte au nez. Et, en ce jour mercredi, 18 Novembre, il se rend en Israël pour, nous dit la presse, tenter de comprendre ce que veulent ces gens-là. Après une journée-marathon, où il rencontre une bonne dizaine de responsables politiques - il faut le faire ! – il se livre, dans la soirée, à une cérémonie d’importance: la remise de la Légion d’Honneur à deux personnages majeurs, avec, pour objectif, vous l’avez deviné, emm… Netanyahou et Israël.

Premier récipiendaire : Yossi Beilin, ancien patron de Meretz – plus extrême gauche, tu meurs. Yossi a quitté la politique, mais les ravages qu’il a contribué à occasionner dans le passé ne se comptent plus : Accords d’Oslo, pourparlers de Taba, plus une sombre histoire de document signé par Beilin et Abbas, prévoyant, entre autres, que les Israéliens habitant en Judée-Samarie pourraient demeurer dans l’Etat palestinien à créer (merci pour eux !) et que les Palestiniens pourraient exercer leur droit de retour dans cet Etat. Heureusement, ce document invraisemblable a été arrêté à temps par Shimon Pérès.

C’était peu de temps après l’assassinat de Itzhak Rabbin. Je me demande d’ailleurs pourquoi Obama ne fait pas appel aux talents de Yossi Beilin, car c’est tout, sauf un imbécile. Mais peut-être qu’il le consulte sans m’en informer. Yossi Beilin est considéré par bon nombre d’Israéliens comme un traître à la Patrie; il est donc normal que Bernard Kouchner, voyant en lui l’homme capable de faire avancer la paix entre Israéliens et Palestiniens - alors qu’il est complètement sorti de la vie politique -, lui accorde la Légion d’Honneur.

Là où cela devient cocasse c’est quand le Bon Docteur nomme Chevalier de la Légion d’Honneur le Docteur Rafi Walden, que vous ne connaissez point; donc quelques éclaircissements s’imposent. Le docteur Walden est un éminent professeur de médecine, qui se trouve être également le gendre de Shimon Pérès et son médecin personnel. Jusque là rien à dire ou à redire. Là où cela se complique, c’est quand on sait que le gendre de Shimon Pérès milite activement dans une ONG intitulée PHR,
"Physicians for Human Rigthts", Médecins pour les Droits de l’Homme. Cette ONG, bien avant Goldstone, a affirmé, après l’offensive Plomb Durci à Gaza, que "l’armée israélienne aurait violé de façon répétée l’éthique de l’Armée et les droits humanitaires de base, d’une manière qui soulève des suspicions de violation de la loi internationale
concernant les blessés et la sécurité des équipes médicales". Réagissant au rapport, l’armée a souligné que les allégations de PHR avaient déjà fait l’objet d’un recours présenté par l’ONG à la Cour suprême, et que cette dernière l’avait rejeté. Tsahal a aussi précisé ce que nous savons tous, à savoir que les combattants palestiniens du Hamas à Gaza se sont servis, durant le conflit, de véhicules, de bâtiments et d’uniformes médicaux, pour dissimuler et camoufler leurs activités terroristes.

Or, qui retrouve-t-on parmi les membres éminents et fondateurs de cette ONG ? - Le sieur Richard Goldstone en chair et en os, qui n’est pas médecin à ce que je sache. Richard Goldstone n’avait qu’à recopier dans son rapport les conclusions de l’ONG PHR, dont le Docteur Rafi Walden est un membre actif et éminent, pour concocter son rapport détestable parce que partial. La boucle est bouclée et le "Bon Docteur" Bernard, fondateur de Médecins du Monde n’avait qu’à remettre la Légion d’Honneur à son collègue Rafi, membre des Médecins pour les Droits de l’Homme, en général, et du Hamas qui se cache dans les hôpitaux de Gaza, en particulier.

A part cela, le Ministre des Affaires Étrangères de la France s’est rendu en Israël pour tenter de comprendre ce que veulent ces gens-là. Donc, Kouchner s’est rendu en Israël pour honorer, de la part de la France, deux personnages complètement opposés à la politique menée par l’Etat qui le reçoit. Et la remise de la Légion d’Honneur se prépare bien à l’avance, donc c’est bien un coup monté.

Que cache cette mascarade? A mon sens l’amorce d’un "combat planétaire" entre Sarkozy et Obama. Le premier sent bien que le second n’est qu’un faux Messie, qui parle, parle, sans que rien ne se passe, et sans que personne ne l’écoute, avec sérieux, et donc, qu’il a une carte à jouer à l’échelle de la planète, pour en prendre le leadership. Dans ce cas, il n’y a pas 36 recettes, mais une seule: il faut s’occuper du Moyen-Orient - c’est ce qu’il y a de plus facile - et proposer une conférence internationale. Cela ne servira à rien, nous le savons tous, mais cela lui permettra de reprendre la main à Obama, dans le combat titanesque pour le triomphe de l’ego.

En attendant, le poisson-pilote Kouchner est envoyé en éclaireur. Il sème la pagaille en Israël en distribuant des Légions d’Honneur à ses copains gauchos et pro-palestiniens, mais il m’étonnerait que Sarkozy sache qui est Beilin et, à fortiori, Walden. En fait, le véritable récipiendaire de la Légion d’Honneur est le sieur Richard Goldstone, en personne, à qui Kouchner accorde la plus haute distinction française, par personnes interposées. Ce n’est pas Obama qui serait capable d’un pareil coup fourré.

Cela me fait penser au match France-Irlande que j’ai vu hier soir. Qu’importe que Thierry Henri ait confondu foot et hand-ball; il n’y a que le résultat qui compte.

 

© Alex Lévy

 

[Texte aimablement transmis par Pierre Lurçat.]

 

Mis en ligne le 24 novembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org