Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Lettre ouverte au Juge Goldstone à propos de Fakhoura, Dr David Zangen
07/12/2009

« Cher Juge Goldstone, ils vous ont trompé, vous faites erreur ». (D. Zangen). C’est volontairement que ce médecin focalise sa critique sur un point précis du rapport Goldstone : le prétendu massacre de Al Fakhoura. Son activité de médecin militaire, et spécialement son expérience traumatique des mensonges éhontés qui ont donné naissance au mythe du «massacre de Jénine» (2002), alors que, présent sur place durant toute l’opération militaire "Rempart", il était mieux placé que quiconque pour savoir que rien de tel ne s’était produit, ont fait de lui un témoin, et un artisan de la déconstruction des mensonges et des manipulations de la propagande de guerre. Il a écrit plusieurs articles sur son expérience, dont deux figurent en traduction française sur notre site [*]. (Menahem Macina).

[*] "Sept mensonges sur Jénine" ; "«Je ne pouvais plus supporter les mensonges»".   

 

07/12/09

Maariv

Texte anglais original (à la suite de la version française ci-après) : "David Zangen, Open Letter to Judge Goldstone on Fakhoura", 27 octobre 2009.


Traduction française : Marcel Fafouin BLAIS  de Drummondville QC, entièrement revue et corrigée par Menahem Macina


Cher Juge Goldstone,


Mon nom est David Zangen. Je suis médecin consultant en endocrinologie pédiatrique et diabète à l’hôpital universitaire Hadassah de Jérusalem. Plus de 50% de mes patients sont des Palestiniens de Jérusalem, de Cisjordanie et de Gaza. Je parle arabe et j’ai initié le premier programme de formation pour les médecins palestiniens dans le domaine de l’endocrinologie pédiatrique. Les médecins formés ont été pleinement respectés et ont été inclus comme premiers auteurs des études que nous avons publiées dans les plus prestigieuses revues professionnelles dans le monde.

Mais il se trouve aussi que j’ai été médecin-chef de ma brigade durant l’Opération Rempart, à Jénine en 2002. J’avais la responsailité des soins médicaux de nos soldats, mais aussi celle de permettre à l’hôpital de Jénine de fournir des services médicaux complets à la population civile, et j’ai été personnellement impliqué dans de nombreux traitements médicaux que les Palestiniens (y compris les combattants) ont reçus des médecins israéliens.

Pendant et après l’opération, le directeur de l’hôpital de Jénine a été à l’origine des informations concernant ce qui a été appelé à tort le «massacre de Jénine, au cours duquel 5000 personnes auraient été abattues ». Cette même personne, le Dr Abou Rali, a également fait valoir qu’une partie de l’hôpital de Jénine a été détruite par les obus de chars israéliens, en affirmant « 12 obus antichar ont été tirés sur l’hôpital ».

Vous devriez savoir, honorable Juge, qu’il a été établi, documents à l’appui, que ces déclarations étaient de purs mensonges, non seulement par des sources israéliennes, mais aussi par Human Rights Watch et d’autres organisations de l’ONU, qui ont fait état de 52 morts du côté palestinien et 23 du côté israélien. Tant les rapports de ces organisations que les photos de l’hôpital de Jénine n’ont fourni aucune preuve de destructions dans l’enceinte de l’hôpital ayant résulté de l’opération.

Ce Dr Abou Rali, directeur de l’hôpital et médecin, ment et incite au culte des Shahids [martyrs]. Il est difficile de croire que l’administrateur d’un hôpital peut porter un tel témoignage, de toute évidence faux. Je ne peux le comprendre. Et vous ne pouvez certainement pas le comprendre non plus. Mais, malheureusement, c’est ce qui s’est passé. Même les personnes qui seraient normalement considérées comme des sources fiables deviennent des défenseurs de mensonges flagrants. Tragiquement, la mauvaise conduite morale des médecins de l’Autorité palestinienne n’est pas nouvelle. Le pédiatre Georges Habache a envoyé ses terroristes pour tuer des enfants dans les écoles israéliennes, tout comme le chef de file du Hamas et pédiatre, Dr. Abd al-Aziz Al-Rantissi, Ainsi que le pédiatre, le Dr Mahmoud Zaher, qui continue à encourager le lancement depuis Gaza de roquettes visant des écoles israéliennes.

Cher Juge Goldstone, vous devriez être très prudent lorsque ces mensonges flagrants doivent vous servir comme base pour votre rapport. Je suis sûr de votre bonne foi, mais ayant été personnellement témoin oculaire, tant pour les événements de Jénine que pour les reportages de presse ultérieurs et le premier faux rapport de l’ONU, je ne comprends ce qui s’est passé en vous, comment une personne intègre de votre stature a pu s’associer à un tel rapport rempli de mensonges.

Reportez-vous, cher juge Goldstone, dans votre rapport, à l’incident de Al Fakhura, qui a eu lieu entre le 5 et le 6 Janvier 2009 (paragraphes 651-688). Vous accusez Israël d’être responsable du bombardement de l’école de l’UNRWA. Il a fallu deux semaines pour que cette accusation soit retirée. Mais vous, honoré juge, pour obtenir votre seul témoignage, vous êtes retourné auprès des mêmes personnes qui ont répandu mensonges et calomnies au sujet de l’attentat contre l’école. En outre, lors de l’analyse de la scène, à propos de laquelle vous affirmez vous-même que vous n’avez pas pu vérifier le nombre de 24 morts et 40 blessés, mais malgré tout, ces chiffres ne vous ont pas paru exagérés. Enfin, dans la section «Conclusions factuelles», vous statuez déjà que 24 personnes ont été tuées et 40 blessées !

Avez-vous, par hasard, essayé de corroborer ne serait-ce qu’un de ces « détails », pures inventions mensongères, favorisant l’incitation ? Avez-vous essayé de corroborer votre «Conclusion factuelle » en essayant au moins d’obtenir des relevés d’admission en salle d’urgence des personnes admises ce jour-là ? Avez-vous vérifié l’identité des «morts» et le lieu de sépulture où ils étaient censés avoir été enterrés?

Non, vous ne l’avez pas fait !

Dans la totalité de la séquence des « 40 morts et 40 blessés, filmée par Al-Jazira et d’autres chaînes de télévision, le jour même de l’événement et diffusée dans le monde entier, on ne pouvait pas voir de cadavres, ni de taches de sang dans les rues, à l’exception de deux ou  trois victimes et d’une séquence montrant un seul mur endommagé par une explosion. En tant que médecin présent sur les lieux de terribles attentats-suicide ayant causé moins de victimes, je peux vous dire à quoi cela ressemble dans les heures qui suivent l’événement… Le matériau de presse de l’incident d’Al Fakhura ne cadre pas avec la fantaisie et les  mensonges de vos témoins, ni ne corroborent leurs dires.

En tant que juge, je suis sûr que vous ne cherchiez pas à nuire à Israël. Je m’efforce de croire que vous êtes venu à Gaza sans préjugés. Mais on s’attend à ce qu’un juge s’enquière au moins de quelques éléments de preuve et de vérification des témoignages (médias, registre d’entrées en salle d’urgence, lieux de sépulture, etc.), et qu’il n’accepte pas des faits "impossibles". Vous vous êtes laissé tromper par des falsifications réalisées soit par des terroristes, soit par des médecins comme le Dr Abou Rali, de Jénine.

Moi et mes collègues en Israël, sommes fiers des soient médicaux prodigués de la même manière à tout être humain sans distinction d’origine ; nous sommes aussi fiers d’appartenir à une nation connue pour avoir davantage de normes morales que d’autres.

Je vous exhorte, juge Goldstone, à reprendre cet événement de Al Fakhura, à examiner la couverture médiatique de ces jours-là… à regarder les événements dans leur contexte… à essayer de vivre un jour avec la responsabilité de l’existence de cette petite nation de six millions de Juifs menacés en permanence par 300 millions d’arabo-musulmans. Je vous demande d’essayer de ne pas tirer des conclusions de mensonges et de ces témoignages aussi trompeurs, même s’ils proviennent de soi-disant professionnels. Dans le monde moderne, la propagande et les mensonges sont partie intégrante de la guerre. Et en tant que juge, vous ne devriez pas servir d’outil à l’accroissement de la haine et des conflits.

Nous voulons la paix. Nous aimons la paix. Et nous faisons de notre mieux pour lutter pour notre droit d’exister, tout en maintenant les plus hautes normes morales, même au prix de nos vies.


Dr David Zangen


© Maariv

 

[Documents aimablement transmis par L. Minnaert.]


Mis en ligne le 7 décembre 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org


--------------------------

Texte anglais : sur le Blogue Understanding the Goldstone Report on Human Rights Council


Open letter to Judge Goldstone!

Dear Judge Goldstone,

 

My name is Dr. David Zangen, I am a consultant in Pediatric Endocrinology and diabetes at Hadassah University Hospital in Jerusalem. Over 50% of my patient population is Palestinian from Jerusalem, the West Bank and Gaza. I speak Arabic and initiated the first training program for Palestinian physicians in the field of Pediatric Endocrinology. The trained physicians were fully respected and were included as first authors on our studies that are published in world leading professional journals.

But, at the same time I happened to be the chief medical officer of my brigade during the Defensive Shield Operation in Jenin 2002. I was responsible for the medical treatment of our soldiers but also for enabling the hospital in Jenin to provide full medical services to the civilian population and I was personally involved in numerous medical treatments that Palestinians (including warriors) received from Israeli physicians.

During and after the operation the director of Jenin hospital was a source to what has been falsely called the "Massacre in Jenin where 5000 people were massacred" this same person Dr. Abu Rali has also claimed that one part of the Jenin hospital was destroyed by Israeli tank missiles "12 tank rockets were shot at the hospital …" etc

You should know, honored Judge that these statements have been proved and documented as straight lies not only by Israeli sources but also by the Human Rights Watch and the UN organizations counting only 52 dead people on the Palestinian side (23 on the Israeli side). These organizations and photographs of Jenin hospital following the operation showed no evidence for any destruction at the hospital buildings etc.

This Dr. Abu Rali a director of a hospital, a physician, lies and incites in the service of the Shahids. It is hard to believe that a director of a hospital can give such an obvious false testimony. I can’t understand it and you can’t understand it but unfortunately this is what has happened. Even persons who would usually be considered reliable sources become advocates of straight lies. Tragically, moral misbehavior of doctors in the Palestinian Authority is not new. The Pediatrician George Habash sent his terrorists to kill children in Israeli schools and so did the Hamas leader the pediatrician Dr. Rantisi…and so continues to do the Pediatrician encouraging the sending of rockets from Gaza on innocent Israeli schools Dr Mahmud Zaher.

Please judge Goldstone, you should really be careful when such straight liars serve as the basis for your report. I am sure that you mean well but being an eye witness both to the events in Jenin and to the subsequent media and initial false UN reporting I do understand what happened to you. How a person of such stature and integrity could become associated with such a faulted report.

Look Judge Goldstone at your report on the Al Fakhura event on January 5-6th 2009 (paragraphs 651-688). You do report how Israel was accused for directly bombing the UNRWA school. It took 2 weeks to withdraw from this accusation but you, honored Judge, went back to get your testimony only from the same people who spread the blood libel of bombing the school. Moreover when analyzing the scene you claim that you could not verify the numbers of 24 dead and 40 wounded but these numbers are not considered exaggerated. Finally in the Factual findings part you already determine that 24 people were killed and 40 injured!

Did you by any chance try to validate any of these invented and inciting details? Did you look at the Al Jazeera or BBC reports from the same very date of the event? Did you try to validate your "factual findings" conclusions by getting at least Emergency Room charts on the people admitted to their trauma department on this very day? Did you go over the I.D.’s of the "dead" people and the place or cemetery where they were supposedly buried?

Well you didn’t!

In all the scene of "40 dead and 40 wounded" filmed by Al Jazeera and other channels reporters and screened at the same day all over the world you could not see bodies or blood spots in the streets beside two or three casualties and one footage of a single wall damaged by a bomb. As a physician who was at terrible suicide events with smaller number of casualties I can testify how it looks like for hours following the event….The media documentation of the Al Fakhura event does not verify and definitely does not go along with the fantasy and lies of your witnesses.

As a judge I must be sure that you did not mean to hurt Israel, I try to believe that you came to Gaza without prejudice…but a judge is expected to look at least for some evidence and verification (media, ER registration, burial places  etc….) of the testimonies and not accept impossible "facts". You have let yourself to be misled by fabrications made by either terrorists or even doctors such as Dr. Abu Rali from Jenin.

I and my colleagues in Israel are proud of the medical service that is given equally to every human being regardless of his origin; we are also proud to belong to a nation that has the imprint of having higher moral standards than others.

The price that we pay for this status is very high. The Palestinians and other Muslims around the world, either common people or even respected doctors, use straight lies as part of the war against us. The Western world media criticizes us and tries to find where we were not behaving up to the extremely high moral standards that we made ourselves.

I call on you Judge Goldstone take this Al Fakhura event, look at the media coverage from the very same date…see the events in the context…try to live one day with the responsibility for the existence of this small nation of 6 million Jews threatened constantly by 300 million Muslims. I call on you to try and not draw conclusions from such lies and misleading witnesses even if they come from so-called professionals. In the modern world propaganda and lies are definitely a part of the war and as a judge you should not serve as a tool for augmenting hatred and conflicts.

We look for peace , we love peace and we do try our very best to fight for our right to exist in the highest possible moral standards even at the cost of our lives.

 

David Zangen M.D.

Jerusalem, Israel