Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Europe

Des rabbins européens opposés à l’interdiction des minarets, Tzvi Ben Gedalyahu
03/12/2009

03/12/09

 

Sur le site de Israel National News (Arutz7)

 

Texte original anglais : "European Rabbis Against Swiss Ban on Mosque Minarets"


Traduction française : Menahem Macina pour upjf.org


Le président de la Conférence des Rabbins Européens a exprimé son opposition à la décision des citoyens suisses d’interdire les minarets dans les mosquées. Et d’expliquer :

« Une guerre contre la liberté religieuse ne peut vaincre l’extrémisme religieux. »

Rabbi Pinchas Dunner, président du Conseil d’Administration de la Conférence, ajoute que les meilleures armes contre l’islam radical sont

« le soutien des modérés au sein de la communauté musulmane, et la promotion du dialogue entre les différentes confessions de foi ».

56 % des votants suisses et la majorité des cantons du pays ont approuvé la proposition qui faisait l’objet du référendum de dimanche [29 novembre 2009]. Les partisans de l’interdiction affirment que le minaret est le symbole de l’islam fondamentaliste qui empiète sur la vie des Européens.

Pour Roberto Caldeoli, dirigeant du parti conservateur de la Ligue du Nord de ce pays, l’Italie pourrait suivre le même chemin en procédant à son propre référendum. Selon lui,

« le respect des autres religions est important, mais nous devons donner un coup de frein à la propagande musulmane, sinon, nous finirons par avoir un parti politique islamique ».


Un catholique soutient l’interdiction

Une haute personnalité catholique de Moscou, ville dans laquelle les rabbins européens tiennent leur conférence bi-annuelle, est en désaccord avec les rabbins et soutient l’interdiction.

Le Père Filaret a déclaré à Interfax :

« Les minarets ne sont pas une question de liberté religieuse, ils posent le problème de la présence politique, dans un pays, de gens de confession religieuse et d’origine ethnique données. En tenant compte d’un rythme rapide d’islamisation, des signes visibles de présence musulmane auraient, en particulier, une couleur politique. »

 

Tzvi Ben Gedalyahu

 

© Israel National News

 


Mis en ligne le 3 décembre 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org