Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme
Benoît XVI

Jean Paul II et Pie XII sur la voie de la béatification
20/12/2009

On nous a déjà fait le coup avec la béatification de Jean XXII - cachère à nos yeux de Juifs - conjointement à celle de Pie IX, qui l’était moins. Même scénario, mais les conséquences, cette fois, risquent d’être catastrophiques pour les relations entre l’Eglise et le peuple juif. (Menahem Macina).

20/12/09

Texte repris du site Le Parisien.fr

Le très populaire et le très controversé Pie XII ont, ce samedi, tous deux été proclamés «vénérables» par , ce qui constitue la dernière étape avant leur béatification.

Le pape a également approuvé la béatification du père Jerzy Popieluszko, assassiné par la police .

Pie XII, contesté pour son silence pendant la Shoah

Si la décision semblait imminente depuis plusieurs jours pour Jean Paul II, né Karol Wojtyla, l’actuel pape a en revanche créé la surprise en signant le décret sur les «vertus héroïques» de Pie XII, contesté pour son silence sur la Shoah pendant la Seconde Guerre mondiale. La signature de ce décret intervient le jour sacré du shabbat en Israël, ce qui rend improbable un flot de réactions. Mais en relançant ce processus de béatification en 2008, Benoît XVI avait déjà déclenché un tollé.

Il a pris la défense de son précédesseur à plusieurs reprises. S’appuyant sur des archives vaticanes (encore fermées et en cours de classement), il est convaincu que Pie XII a sauvé de nombreux Juifs en Europe en les faisant cacher dans des institutions religieuses à Rome et à l’étranger et qu’il se taisait pour ne pas aggraver leur sort. D’origine allemande, le pape, né Joseph Ratzinger, était adolescent à l’époque nazie. Il avait été catalogué «membre obligé» (Zwangs-Hitlerjunge) des Jeunesses Hitlériennes, différent donc des volontaires (Stamm-Hitlerjunge).

La béatification de Jean-Paul II jugée trop rapide 

Le processsus de béatification du pape Jean Paul II, déclenché deux mois seulement après son décès en avril 2005, avait également soulevé des critiques. Au sein même de l’Eglise, certains jugeaient que le délai était trop bref.

Alors que la congrégation pour les causes des saints a validé en novembre «l’héroïcité des vertus» de Karol Wojtyla, sa béatification pourrait intervenir dès l’an prochain. Selon la presse italienne, elle aura lieu ou bien au printemps 2010, pour le cinquième anniversaire de sa mort, ou bien en octobre 2010, pour marquer le 16 octobre 1978, date de son élection à la tête de l’Eglise catholique.

Jean Paul II a lui-même été le plus grand faiseur de saints et de bienheureux de l’histoire de l’Eglise catholique avec 482 canonisations et 1.338 béatifications à son actif. Certains de ses choix avaient également été contestés, notamment la béatification de Pie IX, taxé d’obscurantisme, et même suspecté d’antisémitisme.

Le martyr Jerzy Popieluszko

Ce samedi, Benoît XVI a également approuvé la béatification du père Jerzy Popieluszko après une procédure accélérée. Il devient ainsi «bienheureux», dernière étape avant la canonisation. Le prêtre polonais, torturé à mort il y a 25 ans par la police communiste polonaise, est un martyr. Un miracle - en général une guérison inexpliquée - n’est donc pas requis pour qu’il soit béatifié et devienne bienheureux.

Le père Popieluszko avait été enlevé par trois officiers de la SB le 19 octobre 1984, après avoir célébré à Bydgoszcz, dans le centre de la Pologne, sa dernière messe. Ses ravisseurs l’avaient torturé à mort avant de le jeter dans les eaux de la Vistule, à 120 km au nord de Varsovie.