Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Médias
Désinformation

Presse belge: désinformation sur la Villa Salamé à Jérusalem-Ouest
17/12/2009

C’est bel et bien de la désinformation de la part de la presse belge. A preuve les arguments (uniquement à charge) contre la position juridique d’Israël se contredisent. Mais le plus révélateur, ce sont les commentaires "inénarrables" des internautes. Le moins qu’on puisse en dire est qu’ils font preuve d’une partialité fanatique et... d’une inculture au moins égale à l’ignorance du sujet dont ils témoignent. (Menahem Macina).

17/12/09

Sur le Blogue Philosémitisme

"Mais les Belges continuent d’affirmer qu’ils ne paieront [le loyer] que le jour où la question de Jérusalem aura été définitivement réglée par un accord international et lorsque tous les Palestiniens ayant été spoliés depuis soixante ans auront été indemnisés."

Contexte: Léo Peeters consul de Belgique à Jérusalem, seul ’diplomate squatter’ de la planète, C. Weill-Raynal
________

La Belgique vient d’être condamnée à payer plus de 2 millions et demi d’euros de loyers impayés à David Sofer, propriétaire de la villa Salamé, située à Jérusalem-Ouest. La villa est occupée depuis plus de 60 ans par le consulat général de Belgique et est aujourd’hui sa résidence officielle.

Au sujet de la vente de cette propriété, que la Belgique conteste, les deux grands quotidiens belges donnent des versions contradictoires. Mais au fond ce qui compte c’est stigmatiser Israël, et toute occasion est bonne à saisir.

Pour La Libre Belgique, Constantin Salamé vend sa villa à perte. En clair, il aurait été roulé par l’Etat d’Israël.

"Au début des années 1980, expatrié en Egypte, Constantin Salamé vend sa villa à l’Etat d’Israël. Contraint et à perte, arguent ses descendants. En 2000, l’Etat d’Israël cède la villa à David Sofer en propriété emphytéotique."

Pour Le Soir, Constantin Salamé n’aurait pas reçu de compensation. En clair, il aurait été volé par l’Etat d’Israël.

"En 1983 et parce que les nombreuses propriétés de la famille Salameh présentaient un caractère exceptionnel, l’Etat hébreu a toutefois accepté de négocier leur rachat avec les avocats des réfugiés palestiniens. Que s’est-il passé ensuite ? Les héritiers de Constantin Salameh affirment que l’affaire n’a finalement pas été conclue. Quant à l’Etat hébreu, il s‘est autoproclamé propriétaire des biens de la famille palestinienne avant de revendre le palais de Talbyeh à l’un de ses ressortissants basé à Londres."

Quelques réactions dans le forum (modéré) de La Libre Belgique:
"On peut s’attendre à tout avec cet Etat qui ne respecte rien ni personne. Après la Belgique , Israël demande aujourd’hui à l ’Angleterre de réviser ses lois parce-qu’ un tribunal a la compétence d’ arrêter l’ex-ministre de la défense Tipi Livni ,si ele se rendait à Londres, pour son rôle dans l’invasion criminelle de la bande de Gaza. Pour combien de temps encore l’UE acceptera t’elle l’arrogance de ce pays qui est à l’ origine de toutes les tensions au Moyen-Orient?"

"Que Israël soit colonisateur, nationaliste et spolie les autres n’est pas nouveau que je sache. Par contre, ce qui est nouveau, c’est que notre culpabilité qu’il a toujours utilisée pour justifier ses pires exactions ne fonctionne plus. Et j’en suis fier. Car si on veut être respecté, voyez-vous, il convient de montrer l’exemple."

"Belle illustration d’un état voleur qui n’indemnisera jamais les spoliés. Je parle d’Israël bien sûr."

"Pourqoi un procès? EUX ils ont toujours raisont !!!"

"Moi je pense pour ma part que la Belgique doit tenir bon et ne pas payer. Comme le dit l’article, l’ensemble de la communauté internationale ne reconnaît pas ces confiscations. Payer le loyer reviendrait à reconnaître implicitement les confiscations. Il ne s’agit donc pas d’essayer de garder de l’argent, mais bien de défendre une ligne de conduite."

"Il faut rompre nos relations diplomatiques et autres avec Israel. Ce pays ne représente pas grand chose pour notre économie. En plus c’est un pays de voleurs."


© Philosémitisme avec Clément Weill-Raynal

 

Mis en ligne le 17 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org