Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (lynchage médiatique)

Presse belge : un "gourou" protège Tsahal du Hamas. Des révélations croustillantes
15/12/2009

"Peu avant l’invasion de la bande de Gaza, plusieurs généraux et officiers supérieurs de Tsahal auraient, dit-on, demandé à bénéficier des conseils de "Rentgen" [le "gourou" qui a "ensorcelé Israël"]. Des dirigeants des services de sécurité l’auraient également consulté "à titre personnel". Il suffit de se poster devant ses bureaux de Netivot pour constater que les militaires y défilent et que la plupart d’entre eux se déclarent ’protégés contre le Hamas’ lorsqu’ils en sortent."

15/12/09

Sur le Blogue Philosémitisme

D’après l’article de S. Dumont, dans Le Soir

En matière de stigmatisation d’Israël la presse belge francophone est d’une créativité exubérante. Ainsi, en une seule édition (8/12), Le Soir gâtait tout particulièrement ses lecteurs en leur proposant trois articles sur le pays que ce journal aime tant détester.

Une page entière, assortie d’une grande photo, était consacrée au : "rabbin qui a ensorcelé Israël". Serge Dumont s’amuse, à coup de phrases humoristiques et de citations assassines, à faire passer tout le mépris que lui inspire un pays où règneraient la roublardise, le fanatisme, la barbarie, et qui, maintenant, qui serait de plus en proie à des transes mystico-financières : "la face irrationnelle et noire d’Israël, fort éloignée de celle du pays du high-tech que l’on veut toujours nous présenter", selon Gideon Lévy, cité par Dumont. Extraits:

A coups de "miracles"
"Yaakov Israël Effergen, 43 ans, est devenu l’idole des défavorisés et le conseiller de l’élite. A coups de "miracles"..."
Quémander une bénédiction : 3 euros
" ’Rentgen’ [littéralement "rayon X" - Note de M. Macina] apparaît toujours dans une Mercedes noire entourée de secrétaires gardes du corps. Ses fidèles, qui l’ont attendu des heures durant, se précipitent alors pour lui embrasser les mains ou quémander une bénédiction. [...] Lorsqu’ils parviennent à le toucher, certains spectateurs tombent en extase [lire ’transes’]. D’autres sont secoués de crises de sanglots. Ils se remettent de leur émotion en achetant une bénédiction pré-imprimée (3 euros)."
Guérisons miraculeuses : le conseiller écouté de l’élite de l’Etat hébreu
"[...] grâce à ses "guérisons" miraculeuses, le kabbaliste est devenu le conseiller écouté de l’élite de l’Etat hébreu. Nohi Dankner, l’homme d’affaires le plus puissant de pays, l’a consulté avant de prendre des décisions pour sa chaîne de supermarchés et avant de prendre le contrôle du Crédit suisse. ’C’est un géant. Qu’il soit béni !’, dit Dankner lorsqu’il évoque son conseiller spirituel."
"Mais le plus étonnant dans l’ascension du "mekoubal" [1], c’est qu’il conseille aussi des avocats célèbres – le défenseur de l’ex-président Moshé Katzav accusé de harcèlement sexuel [toujours bon à rappeler], entre autres – et des personnalités politiques de premier plan. Ronny Bar On, ministre de la Sécurité intérieure dans le gouvernement d’Ehoud Olmert et ténor du parti d’opposition Kadima, pose d’ailleurs volontiers avec le gourou, dont il vante ’la sagesse’. Quant à l’ex-maire de Tel-Aviv et ex-ministre, Ronny Milho, une ancienne gloire du Likoud devenue VRP pour une firme israélienne d’armement, il flatte [lire : loue, célèbre] ’les énergies supranaturelles du rabbin. Je ne sais pas d’où il les tient ni comment mais elles sont bien là, on les sent lorsqu’on l’approche’".
L’élite et le "gourou" entre l’espoir d’un miracle ou d’une vision fulgurante
"En juillet, dans l’espoir d’un miracle ou d’une vision fulgurante, près de 1.500 décideurs constituant [lire : représentant] le gratin économico-politique israélien se sont déplacés à Netivot pour bénéficier d’une vision fulgurante du rabbin, ou – pourquoi pas ? – d’un miracle. Parmi les présents, l’ex-ministre de la Défense Shaoul Mofaz (le nº 2 de Kadima), qui prétend croire aux ’bienfaits’ de ’Rentgen’, le ministre de la Justice Yaakov Neeman (indépendant) et son collègue travailliste des Affaires sociales."
Tsahal se protège du Hamas
"Peu avant l’invasion de la bande de Gaza, plusieurs généraux et officiers supérieurs de Tsahal auraient, dit-on, demandé à bénéficier des conseils de ’Rentgen’. Des dirigeants des services de sécurité l’auraient également consulté, ’à titre personnel’. Il suffit de se poster devant ses bureaux de Netivot pour constater que les militaires y défilent et que la plupart d’entre eux se déclarent ’protégés contre le Hamas’ lorsqu’ils en sortent."
L’autre article au titre évocateur:  "L’"intifada" des colons israéliens, Les colons israéliens se rebiffent" portait également la signature de Serge Dumont.

Le troisième, plus sobre, s’intitule: "Jérusalem-est capitale d’un Etat palestinien ? L’Europe divisée".

Minarets en Suisse et instrumentalisation de la Shoah

Par ailleurs, toujours dans l’édition du 8 décembre, Jean-Paul Marthoz parvient à instrumentaliser le génocide de six millions de juifs, dont un million et demi d’enfants, par les nazis, dans une chronique où il condamne la récente votation suisse sur l’édification de minarets. En mettant en garde contre un très douteux "Quand ils sont venus chercher les musulmans, je n’ai rien dit…", M. Marthoz compare ce qui n’est pas comparable. Il y a plus d’un milliard de musulmans et des dizaines de pays musulmans et à majorité musulmane - il ne fait aucun doute que le scénario envisagé ne se réalisera jamais. Heureusement. (Extraits) :
"La Suisse n’est pas à l’heure des rafles et des ratonnades, mais cette votation nous rappelle que la démocratie, comme la civilisation, est mortelle et qu’elle est menacée aujourd’hui par l’emballement des extrémismes et d’une certaine manière par leur alliance, comme le fut la démocratie allemande du début des années 1930, assaillie par le stalinisme et le nazisme. Les paroles du pasteur Martin Niemöller, emprisonné à Dachau, résonnent du fond le plus sombre de l’histoire de l’Occident : ’Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté car je n’étais pas communiste ; quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai rien dit car je n’étais pas Juif ; et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait personne pour protester.’ Un historien devra-il un jour ajouter à cette sinistre liste : ’Quand ils sont venus chercher les musulmans, je n’ai rien dit?’..."
 

© Philosémitisme avec Le Soir

 

-----------------------

 

Note de Menahem Macina

 

[1] Serge Dumont a été mal inspiré par son conseiller en matières juives; en effet, il traduit le terme de « mekoubal » par « accepté par Dieu ». En réalité, le terme désigne tout simplement un (véritable) kabbaliste, et éventuellement un maître en Kabbale. 

 

-----------------------

 

Mis en ligne le 15 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org