Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Europe et Israël

La Suède et l’Union Européenne sont fâchées contre Israël
14/12/2009

14/12/09

Sur le Blogue Philosémitisme

On se demande quel autre pays l’Union europénne, et notamment la Suède, se permettrait de traiter ainsi. Il suffit qu’Israël veuille se défendre pour être immédiatement rappelé - le plus médiatiquement possible - à l’ordre et sommé d’"arrêter ses tentatives de division".

BRUXELLES (EJP) Les relations entre l’Union européenne et Israël ont connu une phase de tension, cette semaine, la présidence suédoise de l’UE accusant Israël d’essayer de diviser les 27 pays membres à propos d’une déclaration adoptée mardi appelant à faire de Jérusalem la capitale partagée d’Israël et d’un futur Etat palestinien.

L’adoption de ce texte a provoqué une vive réaction d’Israël qui considère Jérusalem comme sa capitale éternelle et indivisible.

Selon une source européenne, Israël a fait un lobbying intensif auprès des ministres des Affaires étrangères de l’UE pour adoucir une version précédente du texte – présentée par la Suède, pays qui préside l’union jusqu’à la fin du mois, qui prévoyait explicitement de faire de Jérusalem-est la capitale d’un futur Etat palestinien.

Les chefs de la diplomatie de l’UE ont, en fin de compte, abandonné cette formulation dans leur déclaration adoptée mardi, tout en réitérant les positions de principe européennes, notamment qu’il n’était pas question de reconnaître l’annexion de Jérusalem-est par Israël.

Jeudi, lors du sommet de fin d’année des chefs d’état et de gouvernement des 27 à Bruxelles, le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, a appelé Israël à "cesser ses tentatives de division".

Il a estimé que le vote de mardi montrait que l’UE était "une force cohésive et claire" sur les affaires mondiales, dont le Proche-Orient. Israël ne devrait pas penser que la relation avec l’Europe consiste à "diviser pour mieux régner", a dit Carl Bildt.

Israël a vivement critiqué la déclaration européenne. Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, "Le communiqué du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ignore l’obstacle principal empêchant d’atteindre une résolution entre Israéliens et Palestiniens : le refus palestinien de retourner à la table des négociation. Israël regrette que l’UE choisisse d’adopter un texte qui, bien que ne contenant rien de nouveau, ne contribue pas à la reprise des négociations".

Parallèlement, Israël a salué "la reconnaissance donnée aux mesures et efforts déployés par Israël pour permettre la reprise des négociations et l’expression des engagements de l’UE envers la sécurité d’Israël et son intégration dans la région".

Israël a également exprimé sa gratitude aux "Etats responsables et raisonnables de l’UE" pour avoir "équilibré et amélioré" le document original présenté par la Suède. Plusieurs pays, dont la France, l’Allemagne et l’Italie, s’étaient exprimés contre la proposition suédoise.

Début décembre, Israël avait déjà mis en garde l’Union Européenne contre une reconnaissance de Jérusalem-est comme capitale d’un futur Etat palestinien, avertissant qu’une telle initiative mettrait à mal la crédibilité de l’UE en tant que médiateur dans le conflit du Proche-Orient.

Dans une lettre aux autorités européennes, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, avait exhorté l’Union européenne à rejeter toute future redivision de la ville sainte entre Palestiniens et Israéliens, faute de quoi, l’UE risquerait de perdre "le droit d’agir en tant qu’honnête médiateur" entre les deux camps. [...]"

- Nouvelle accusation suédoise
-
Suède: un parti antisioniste inspiré par Dieudonné ?
-
Quand les fonds européens financent les offensives judiciaires des ONG anti israéliennes
-
La Suède, qui préside l’UE, n’a pas quitté la salle pendant le discours d’Ahmadinejad à l’ONU
-
Caricature: la philosophie politique de la Suède envers Israël
-
Suède: Henning Mankell accuse Israël de pratiquer l’apartheid - la ligne droite entre Soweto et Gaza
-
Un théologien suédois défend la thèse des vols d’organes par Israël
-
Donald Boström récidive: "le vol d’organes par l’armée israélienne dépasse les 1.000"
-
Un tabloïd suédois accuse Tsahal de vols d’organes et exige une enquête internationale
-
NGO Monitor demande que la Suède cesse de financer des ONG qui diabolisent Israël
-
Equivalence de la Shoah [Israël = Nazis] comme une forme de négationnisme
 


© Philosémitisme avec EJP

 

Mis en ligne le 14 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org