Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Contentieux palestino-israélien

Le commerce équitable : Un soldat contre 1.000 terroristes, Gabriel Lévy
24/12/2009

Bien dit. Mais qui écoute? J’ai ajouté deux clichés qui, comme dit l’adage "valent mille mots" (chacun). (Menahem Macina).

24 décembre 2009

Deux cercueils, contenant les dépouilles de Ehud Goldwasser et d’Eldad Regev, échangés contre un assassin: Samir Kantar (16 juillet 2009)


Dans quelques jours, peut-être, seront échangés (mais ce terme est-il exact ?) un ressortissant franco-israélien contre 1.000 terroristes coupables d’assassinats de civils.

L’ONU, qui assure la  promotion du commerce équitable (1), s’en est-elle émue ? L’ONU, et la France, qui s’inquiètent et condamnent toujours des actes estimés « disproportionnés », ne voient là aucune disproportion. Peut-être que ce silence est préférable aux impairs de M. Kouchner qui, lors du précédent « échange » de deux cadavres contre des terroristes ayant assassiné une famille entière, considérait que « cela présentait l’avantage de repartir sur de nouvelles bases ». Pari gagné, le prix d’une vie franco-israélienne a augmenté.


Ce drame devrait conduire à deux réflexions, qui se passent d’exemples pour les soutenir :

1°) Des centaines de milliers de vies humaines sont détruites dans le monde par des attentats terroristes utilisant des terroristes-suicide. Cette méthode n’est employée que par des individus issus et se réclamant du monde arabo-musulman. Elle ne vise pas toujours des troupes d’occupation, mais le plus souvent leur propre communauté nationale ou religieuse.

Il faut donc admettre le peu de prix accordé à la vie par les Etats qui protègent ces terroristes. Le commerce « équitable », que nous venons de décrire, montre le danger de la nucléarisation de ces pays. Avec l’URSS, hier, la Russie et la Chine, aujourd’hui, le danger nucléaire est minimisé par « l’équilibre de terreur » selon lequel une frappe en réplique anéantirait une partie de la population du fautif. Il est peu probable que la situation soit la même avec des pays qui arment ces terroristes-suicide au nom du djihad, c’est-à-dire des fanatiques, pour lesquels la vie d’un seul de ceux qu’ils estiment leurs ennemis vaut celle de 1.000 des leurs.

2°) L’ONU, une fois de plus, s’avère une institution inutile pour protéger le monde. La paix est plus compromise par le terrorisme que par les guerres, ces dernières ayant fait moins de victimes que les premières depuis 60 ans.

En oubliant les principes qu’elle ressasse à l’envi, et en négligeant de condamner pareil marché, l’ONU s’est cruellement discréditée. La cause de cet état de choses est bien connue : l’ONU a été mise en tutelle – pire, confisquée - par des majorités automatiques. L’aveuglement du monde occidental, et principalement celui de « l’EURABIA » (2), ont fait le reste.

 

------------------------------

(1) Des ONG, dont la Plate-Forme pour le Commerce Équitable (PFCE), étaient représentées à la conférence de Copenhague, en décembre 2009.

(2) Voir Bat Ye’or, « Eurabia : l’axe euro-arabe », Jean-Cyrille Godefroy édit., Paris 2007, 348 pages.

------------------------------


Mis en ligne le 24 décembre 2009, par
M. Macina, sur le site upjf.org