Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Politique
Politique française

Le député français Jean-Claude Lefort : "Ah si Johnny était Gazaoui !"
28/12/2009

28/12/09

Sur le Blogue Philosémitisme

En quoi la stigmatisation des Français, en prenant prétexte de l’inquiétude suscitée par l’état de santé de leur chanteur favori, peut-elle faire avancer l’hyper-médiatisée cause palestinienne ? En effet, que penser de ce cri de rage du député communiste, Jean-Claude Lefort ? Réponse: plutôt du bien. Ce qui désespère M. Lefort c’est que les Français, malgré toute la propagande anti-israélienne qu’on leur assène quotidiennement, ne sont pas dupes du lobby anti-israélien. Toute personne sensée sait qu’il suffirait que les Palestiniens renoncent au terrorisme pour que la paix s’instaure durablement dans la région et qu’ils aient enfin un Etat auquel, paraît-il, ils aspirent. Le député Lefort peut lancer autant d’anathèmes méprisants qu’il voudra contre ses concitoyens, ça ne les fera pas changer d’avis. Et puis, c’est leur droit le plus strict de se soucier de la santé de Johnny Hallyday, à qui nous souhaitons également un très prompt rétablissement. N’en déplaise à M. Lefort et au lobby anti-israélien.
______

Source: Association France Palestine Solidarité

Ah si Johnny était gazaouï [sic] !, par Jean-Claude Lefort

Un chanteur, et voilà les médias qui accourent. Ailleurs, 1.500.000 Gazaouïs sous blocus et c’est le silence quasi total des média [sic]. Nous irons quant à nous à Gaza !

Un chanteur, une complication sérieuse suite à une intervention chirurgicale ; une arrivée à Los Angeles en fauteuil-roulant ; un coma volontaire pour alléger ses souffrances ; une noria de "pipole" à son chevet ; une sortie progressive du coma artificiel ; des nouvelles réconfortantes – et voilà les médias qui accourent et les "jités" de nos chaines nationales – sans parler des chaines d’information en continu – qui consacrent des minutes et des minutes à nous "informer".

Ailleurs, 1.500.000 Gazaouïs totalement enfermés, totalement coupés du monde sur une minuscule bande de terre surpeuplée et cruellement dévastée ; des maisons en ruines quand il y a des maisons et non pas seulement des gravats ; la mer confisquée et transformée en poubelle ; l’eau impropre à la consommation ; un blocus implacable depuis près de trois ans ; même l’introduction de simples allumettes est interdite ; pas de gaz ni d’électricité ; pas de travail ni d’argent ; les médicaments aussi rares que la nourriture ; une cage, une prison à ciel ouvert ; ni entrer ni sortir ; un mouroir après un crime qui a tué 1.400 êtres humains l’an dernier – et c’est le silence quasi total des média.

Lire la suite de l’invective ICI

Ceintures d’explosifs pour bombes humaines palestiniennes.

Le "civil" et martyr Reziq Jamal Reziq al-Haddad, policier et membre des Brigades terroristes Izz al-Din al-Qassam.


© Philosémitisme avec la collaboration (involontaire) de France Palestine Solidarité

 

Mis en ligne le 28 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org