Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Christianisme

Dissensions entre pro-Palestiniens à propos d’un concert de Noël à Bethléem
28/12/2009

Un article de plus, qui témoigne de la politique systématique de "purification ethnique" menée par l’Autorité Palestinienne, au détriment de la population chrétienne. (Menahem Macina).

28/12/09

Sur le Blogue Philosémitisme

Source: De paix, de terre et de bonne volonté… repris du site de Richard Zrehen

Timothy Brown est désappointé. Le directeur du très réputé Clare College Choir (Cambridge, Royaume-Uni), en tournée en Israël pour une semaine, espérait bien en profiter pour déférer à l’invitation de l’évêque anglican de Jérusalem, Mgr Suheil Salman Ibrahim Dawani, et chanter à la cathédrale St Georges, située à Jérusalem-est et siège de l’Eglise épiscopale à Jérusalem et au Moyen-Orient, ainsi qu’à l’église de la Nativité, située à Bethléem (Cisjordanie).

Timothy Brown est d’autant plus désappointé que, pro-Palestinien de longue date, ayant enseigné à des musiciens ’palestiniens’, et s’étant produit avec eux, il voulait aussi profiter de l’occasion pour que ses étudiants puissent voir la barrière de séparation anti-terroriste qu’Israël a entrepris d’ériger en 2002 [1] (aux 2/3 achevée à ce jour) en partie le long de la ligne d’armistice de 1949, en partie en Cisjordanie, dans les territoires conquis pendant la Guerre des Six-Jours de 1967, et, selon ses termes, "les privations causées par l’occupation israélienne" [2]…

C’était compter sans la Palestine Solidarity Campaign, basée à Londres, qui a envoyé à Timothy Brown, il y a quelques semaines, une lettre portant plus de 200 signatures (!), lui demandant que le Clare College Choir annule sa tournée en Israël, sous peine "d’apparaître comme indifférent à la souffrance palestinienne"… Demande vite reprise par l’Autorité Palestinienne, qui aurait demandé à Mgr Suheil Salman Ibrahim Dawani de retirer son invitation à chanter à la cathédrale St Georges et à l’église de la Nativité, et aurait fait savoir au chœur qu’il ne serait pas le bienvenu à Bethléem si ses membres y venaient en masse, en tant que participants au pèlerinage de l’évêque anglican.

Elizabeth Hunter, secrétaire générale de la Palestine Solidarity Campaign, dit que ce désir de voyager en Cisjordanie n’excuse pas la tournée en Israël du Clare College Choir : "Cette tournée est étonnante et choquante… et promeut Israël en tant qu’Etat normal et non pas comme un Etat qui réprime les Palestiniens"

Timothy Brown et son Clare College Choir chanteront en Israël l’oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach avec l’orchestre de la Camerata d’Israël, mais n’ont pu se produire ni à Jérusalem-est ni à Bethléem [3], ni en même temps voir la barrière de séparation et "les privations causées par l’occupation israélienne"

What a pity !

__________


Notes :

[1] Outreterre, Revue française de géopolitique, a consacré une partie de son numéro 9 (2004, éditions Erès), "Israël en Israël", au problème de cette barrière de séparation, cf. pp. 105-145.
[2] Voir, de Richard Zrehen, Miroirs impolis & Alouettes déplumées, mis en ligne le 10 février 2008.
[3] "Après que l’Autorité Palestinienne eut pris le contrôle de Bethléem en 1994, elle a modifié les frontières administratives de la ville et des banlieues, Beit Jallah et Beit Sahour, à prédominance chrétienne, pour incorporer les 30.000 musulmans habitants des camps de réfugiés voisins (Dehaisheh, EL-Ayda et EL-Azeh), ainsi que des milliers d’autres vivant près de la tribu bédouine de Ta’amarah […] [ce qui a eu pour effet de] changer radicalement l’équilibre démographique de Bethléem. Dans le même temps, les musulmans étaient incités à quitter la ville voisine de Hébron pour s’installer à Bethléem où devaient être lancés des programmes immobiliers d’envergure qui leur étaient destinés. En 1990, les chrétiens constituaient 60% de la population de Bethlehem ; en 2001, ils n’en constituaient plus que 20%, ce qui s’est traduit par des changements significatifs en termes électoraux […] Le président Arafat a pu nommer un musulman Gouverneur du district de Bethléem, et l’administration, la police et la représentation politique ont été purgées de leurs éléments chrétiens [...]", Justus Reid Weiner, Human Rights of Christians in Palestinian Society, Jerusalem Center for Public Affairs (2005), pp. 10-11, cité par Alex Grobman, "Many Church Leaders Remain Silent While Palestinian (Christian) Arabs Suffer At The Hands of Muslims", 23 décembre 2009, GM’s Place.Com

Source : Tim Franks, "Jerusalem Diary: Choir caught in disharmony", BBC News, 21 décembre 2009.
 
__________


© Philosémitisme avec Blog de Richard Zrehen et BBC News

 

Mis en ligne le 28 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org