Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Etats du monde
Etats-Unis

Les Etats-Unis exigent des éclaircissements sur le raid de Shechem [!!!], Gil Ronen
27/12/2009

Difficile de ne pas sentir monter la nausée devant une telle exigence américaine. La Maison Blanche se comporte comme une alliée inconditionnelle de l’Autorité Palestinienne. Jugez-en : on vient d’assassiner un civil, un rabbin voué à l’enseignement de la Torah et du Talmud, un père de 7 enfants, et ce dans une partie de la terre d’Israël qui, jusqu’à plus ample informé (et en tout cas, tant que le contentieux territorial israélo-palestinien n’aura pas été réglé par voie de négociations), fait partie du territoire national, et à qui la Maison Blanche fait-elle les gros yeux ? Qui soupçonne-t-elle de crime ? - Mais Israël, voyons ! Curieusement, les Américains n’ont pas "exigé des éclaircissements" de l’Autorité Palestinienne pour "l’exécution" (véritable, celle-là, et injustifiable) de Rabbi Meir Haï, l’homme de Dieu assassiné par ces bandits armés. Dieu jugera les artisans de mensonge. - J’ai mis en rouge les passages les plus scandaleux. (Menahem Macina).

27/12/09

 

Texte original anglais : "US Demands Clarifications on Shechem Raid".

 

Traduction française : Menahem Macina pour upjf.org

 

Les Etats-Unis ont exigé des clarifications d’Israël, après que les forces spéciales de Tsahal aient tué, samedi, trois terroristes qui avaient assassiné un civil, Rabbi Meir Hai, le jeudi précédent.

Le professeur Uzi Arad, Conseiller à la Sécurité nationale, a reçu des appels téléphoniques provenant apparemment de hauts fonctionnaires de l’administration américaine, l’invitant à fournir des éclaircissements. Ces appels émanant des Etats-Unis font suite à des plaintes adressées aux Américains par des officiels de l’Autorité Palestinienne, prétendant que Tsahal a procédé à des « exécutions ».

Arad a informé la Maison Blanche des détails de l’incursion anti-terroriste et rejeté les affirmations des fonctionnaires de l’Autorité Palestinienne.

L’organisation gauchiste B’Tselem a également exigé publiquement qu’une enquête soit diligentée pour déterminer si Tsahal a exécuté « deux des trois terroristes meurtriers ». L’organisation autoproclamée de défense des droits de l’homme a affirmé qu’une première enquête qu’elle a menée au domicile des tueurs décédés indique qu’ils ont été exécutés.


Témoignage familial

Selon l’organisation, les membres des familles de deux des terroristes lui ont dit que les terroristes n’étaient pas été armés, qu’ils n’ont pas tenté de s’échapper, et que les soldats de Tsahal n’ont pas essayé de les arrêter. Au contraire, ont-ils dit, les soldats les ont abattus à faible distance quand leur identité a été confirmée.

Tsahal a réfuté ces allégations.

Un officier supérieur de Tsahal a déclaré, samedi soir, que les forces de sécurité ont reçu des informations précises et ciblées sur l’endroit où se trouvaient les membres de la cellule terroriste. Des forces de la brigade de Judée et Samarie, ainsi que les unités [d’élite] Nachshon et Duvdevan, ont été envoyées sur les lieux et ont poursuivi les terroristes durant trois heures. L’un d’eux s’est caché à l’intérieur de sa maison et a placé son épouse comme bouclier humain devant la maison.

Selon l’officier,

« Après que Tsahal ait recouru à tous les niveaux d’action requis et utilisé tous les moyens pour l’arrêter, et comme il ne répondait pas aux appels par haut-parleur, ni aux mesures de dispersion d’émeute et autres mesures additionnelles, et sachant que l’homme était armé et dangereux, il a été décidé d’ouvrir le feu. »

 

Gil Ronen

 

© Israel National News (Arutz7)


Mis en ligne le 27 décembre 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org