Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Éditorialistes

Au seuil de cette nouvelle année, Rachel Franco
30/12/2009

Au seuil de cette nouvelle année, je voudrais présenter à chacune et chacun d'entre vous mes voeux pour l'année 2010.

Mais est-il possible de souhaiter la santé, le bonheur et la joie et passer sous silence un monde en perdition où le mensonge paraît plus blanc que neige, un monde où le sens des valeurs démocratiques est perverti par ceux-là mêmes qui veulent la dictature islamique ?

Est-il raisonnable de se réjouir juste pour nos familles en fermant les yeux sur ce qui se passe dans le monde ?

Le mot "raisonnable" n'est pas le mot juste.

Il faudrait se demander s'il est digne des hommes qui se tiennent debout, de ne vivre que pour eux-mêmes et leurs proches, en ignorant le calvaire de nos frères et de nos soeurs en humanité tenus par les chaînes de la barbarie islamique.

Il faudrait se demander si, dans ces instants d´espoir qui précèdent tout recommencement, il est admissible d'oublier la terreur alors qu'à chaque jour qui passe, elle gagne du terrain dans les pays libres et s´insinue aussi dans le coeur des hommes, que ce soit par peur et lâcheté, ou par inconscience et aveuglement.

Je ne sais pas me réjouir dans ces instants de joie collective et faire abstraction de toutes ces victimes dont j'ai lu les noms. Chaque nom raconte une pauvre histoire de vie et de malheurs. Chaque nom parle d'une mort odieuse et scandaleuse.

Je ne sais pas me réjouir et oublier les photos de ces femmes et hommes lapidés, pendus, brûlés ou décapités, parce qu'ils ne rentraient pas dans le moule islamiste - photos diffusées largement par une presse libre et résistante à laquelle j'ai décidé d'appartenir et de consacrer une partie de mon temps libre.

Ces islamistes ne voient dans la femme, qu'un ventre pour leurs guerres de domination. Ils les recouvrent d'un sac et éteignent dans leurs yeux la flamme de leurs lumières.

Faudrait-il oublier qu'il s'agit là d'un état de guerre?

Ces islamistes sont très habiles à jouer sur les bons sentiments d'un Occident qui se complaît à se chanter la sérénade des droits de l'homme.

Faudrait-il accepter de s'illusionner en clamant notre amour des lumières et avaler les couleuvres de haine de ceux-là mêmes qui ne vivent que pour la loi de la charia ?

Voici donc mes voeux; Ils sont quelque peu particuliers, il est vrai, mais ils sont sincères et ils se veulent lucides.


Meilleurs voeux 2010

Puissions-nous rejeter au loin les dogmatismes de tous bords qui éloignent les hommes les uns des autres et élèvent des montagnes de haine et de violence.

Puissions-nous oser nous regarder, nous critiquer, nous remettre en question pour oeuvrer ensemble à une fraternité profonde et réelle avec ceux qui savent voir, dans chaque homme, l'image divine.

Puissions-nous lutter contre nos ignorances et savoir nous tenir debout, la main tendue et ouverte au dialogue et aux échanges constructifs, mais une main qui sait aussi défendre notre intégrité avec force et courage et prendre sans hésiter le parti de ceux qui sont opprimés,

Puissions-nous avoir la lucidité et le courage de nager à contre-courant du politiquement correct, de laver notre regard des préjugés qui nous habitent et nous ouvrir à d'autres musiques que celles qui assourdissent notre conscience.

Puissions-nous défendre les droits des femmes et des hommes de toutes religions et de tous pays et ne pas nous courber devant un islam nazifiant qui vomit sa haine à l'encontre de tous ceux qui ne se plient pas à leurs vérités pétrifiantes,

Puissions-nous engager notre parole d'être de Bien sur un chemin de clarté, et la respecter quel que soit le prix à payer.

Je souhaite que cette année voie tomber les dictateurs modernes qui menacent d'effacer de la carte du monde mon bien-aimé pays Israël, nouveau juif des nations, accusé des malheurs de la planète tout entière.

Je souhaite aux petits chefs religieux - qui pullulent et s'arrogent le droit de condamner de pauvres êtres en souffrance aux coups de fouet, à la lapidation, aux pendaisons publiques et autres spectacles de mort - de vivre dans leur chair la même fin.

Je ne doute pas que de l'obscurité la plus profonde puisse surgir un jour la Lumière.

Je ne renonce pas à l'espoir que les hommes se réveillent de leurs torpeurs nocturnes.

Je vous souhaite à vous, qui avez eu la patience de me lire, une année facile et paisible où les difficultés de la vie reprendront leurs vraies dimensions dont l'une consiste à nous faire grandir chaque jour un peu plus.

Je vous souhaite de vivre heureux en famille et avec vos amis et que se réalisent vos rêves de partage.

Je nous souhaite à tous, infiniment de bien et de lumière.


Rachel Franco

29 décembre 2009


Mis en ligne le 29 décembre sur le site debriefing.org